7/10

Minecraft : Story Mode - Test Mac/PC

Le studio Telltale Games a désormais l'habitude d'adapter de bonnes séries, télé ou vidéoludiques, en jeux d'aventure à scénario alternatifs façon livres dont vous êtes les héros. S'attaquer à la légende Minecraft était-il une bonne idée ?

Si vous ne le savez pas déjà, sachez que le concept originel de Minecraft est très particulier. Il s'agit de faire ce que l'on veut, sans but précis, dans un monde ouvert vaste, dont la seule limite est notre imagination. Ainsi, dans une prairie légèrement boisée, on récolte des ressources et on construit ce que l'on veut, étant précisé qu'il y a un peu de magie et quand même quelques ennemis la nuit, donc une légère dose d'heroic fantasy. Malgré ses graphismes cubiques et hyper pixellisésle jeu a eu un succès phénoménal sur PC et a du coup aussi été édité sur les consoles de salon, y compris la Wii U. Forcément, Telltale Games ne pouvait pas faire l'impasse.

Avant toute chose, il est bon de rappeler la mécanique très bien huilée du studio, qui a déjà donné de très bons résultats dans le passé.


Il faut du temps pour s'habituer à ces graphismes.

La mécanique bien pensée des scénarios alternatifs

Le principe de ce type de jeu est de dérouler les joueurs-euses dans une aventure où la partie dialogue est assez prépondérante, et à laquelle s'ajoute un peu d'action et de point'n click. Au cours des dialogues, différentes options de réponse ou d'action sont proposées et il faut les choisir dans un temps limité, ces choix ayant ensuite des conséquences dans la suite de l'aventure. 

La partie alternative du scénario n'est ainsi pas du tout anecdotique. De nombreux aspects à la fois techniques mais aussi évolutifs du jeu en sont imprégnés. Déjà, une fois chaque épisode fini, vous pouvez les rejouer par sections afin de découvrir ce qu'il se serait passé si vous aviez fait un autre choix, grâce à l'option "rembobiner". Dans Minecraft : Story Mode, c'est d'autant plus accentué qu'on n'a accès à certaines parties de l'histoire qu'en rejouant certaines sections. Je pense, entre autres, au moment où il faut choisir entre aller chercher Ellegard ou Marcus. Les fils scénaristiques finissent plus ou moins par se rejoindre, mais l'aventure en est forcément unique et à notre image car en quelque sorte, la jeune Jesse que l'on incarne devient le reflet de notre personnalité. L'existence de quatre profils de sauvegardes permet en outre très judicieusement de conserver ses choix précédents.

Autre point, à l'apparence minuscule : le fait qu'il y ait un temps très limité pour choisir sa réponse. Cela ajoute une certaine immersion et une assez bonne intensité au jeu. Car, parfois, on se rend compte qu'avec un peu plus de temps, on aurait fait un choix différent, comme dans la vraie vie et après, on ne peut que regretter et essayer de rattraper le coup, sans pouvoir revenir en arrière.

Autre élément intéressant, même s'il est plus accessoire à  l'expérience de jeu elle-même, ce sont les statistiques de l'ensemble des joueurs sur 5 choix importants de l'épisode. Il est très amusant de constater qu'il n'y a parfois que 15 % des joueurs à avoir fait le même choix que nous, ou inversement qu'à d'autres moments, on a été très nombreux à avoir adopté un choix spécifique et que très peu ont choisi autre chose. Ce genre de petites statistiques donnent toujours matière à réfléchir et à formuler de nombreuses hypothèses : "ah tiens, on pouvait faire autrement, mais comment ?" "Pourquoi sommes-nous aussi peu à avoir agi ainsi, cela me paraissait pourtant si évident ?" etc...

Quant à l'histoire elle-même, disons qu'elle est plutôt inégale et qu'il faut un sacré bout de temps pour s'adapter à ce drôle d'univers.


Une aventure, de l'action et un gros méchant dans un monde heroic fantasy.

Une adaptation un peu rude à l'univers Minecraft

Je vous le disais plus haut, les graphismes de Minecraft, pas leur style hyper pixellisé et leur formes cubiques, presque légo, surprennent. Sur un jeu d'aventure, principalement fait de dialogues, avec un peu d'action et de point'n click, autant dire que c'est un peu violent de se payer de tels graphismes et que ça nuit profondément à l'immersion. Farfouiller des lieux aussi pauvres graphiquement, on n'était plus habitué.

Cette claque initiale est d'autant plus marquante que le début de l'histoire est particulièrement ennuyeux. Il ne se passe pas grand chose, et l'action peine à se mettre en place. Comptez une heure avant que ça ne démarre.

Mais autant dire qu'après, le jeu se rattrape bien. Il s'approprie la dimension survie de Minecraft, donne une place importante aux différentes créatures fantastiques de ce drôle de monde, et nous fait voyager dans des univers sacrément variés. Entre labyrinthes, sous-sols aux voies-ferrées, environnements végétaux ou aquatiques, sans parler d'un Néant aux lois physiques chaotiques, on ne cesse de nous surprendre, et le jeu réussit alors le tour de force de nous immerger quand même, quand on n'y croyait plus.

Quant à l'histoire, si elle peine certes à démarrer, une fois lancée, elle accumule judicieusement coups de théâtre, retournements de situation, avec suffisamment d'émotion et de tragique pour nous tenir finalement en haleine. Le suspense façon série à la fin de chaque épisode est quant à lui toujours présent. Bref, chez Telltale Games, ils savent toujours faire de bonnes histoires.

Conclusion

Minecraft était déjà un jeu hors-norme. Alors le plaquer sur le concept unique de Telltale Games, c'était peut-être un peu trop. L'histoire bien ficelée, bien que peinant à démarrer, finit par tenir les joueurs-euse en haleine, avec l'aide des choix alternatifs. De ce fait, seuls les fans de cet univers trouveront vraiment leur compte, et vu qu'ils sont nombreux, avoir proposé cette édition n'était pas si mal vu. Les autres pourront passer leur chemin et essayer les autres jeux à la même mécanique.

NB : le dernier épisode n'est pas encore sorti et sera édité ce mois-ci. On ne peut que regretter que les épisodes soient sortis aussi lentement, nuisant ainsi à la mécanique intense de sorties plus rapprochés (ex : une fois par semaine).


Jesse, l'héroïne que nous incarnons, et son animal de compagnie au rôle pas si anodin.

Commentaire des épisodes

Episode 1 : L'ordre de la pierre : La première moitié de cet épisode peine entre présentation des personnages et mise en place de l'intrigue. Seule la fin dégage un peu d'intensité.

Episode 2 : Assemblage requis : Les choses deviennent enfin sérieuses, une véritable action se met en place, ainsi que des éléments tragiques. Le contraste avec l'épisode 1 donne une saveur à cette partie, bien qu'elle ne soit pourtant pas la meilleure.

Episode 3 : Le dernier endroit où l'on regarde : L'intensité est à son comble, le combat final se rapproche, à notre grande surprise car on pensait qu'il arriverait plus tard, vu qu'il reste encore deux épisodes. Le coup de théâtre final, où se succèdent une apparente victoire et ce qui s'avèrent une amère défaite, est particulièrement réussi.

Episode 4 : Entre le marteau et l'enclume : Le dernier monde chaotique que l'on visite permet de donner à cet épisode un vrai second souffle alors qu'on pensait ne pas pouvoir vivre mieux que l'épisode 3. Le passage dans le labyrinthe y est pour beaucoup, ainsi qu'un petit flash back bienvenu et une partie énigmes un tantinet plus corsée. Evidemment, le bis repetita du combat final permet aussi d'obtenir autant d'intensité que dans le 3. La conclusion vers l'épisode 5 est on ne peut plus sibylline. On ne sait pas du tout ce que va bien pouvoir nous attendre alors que l'aventure tourne véritablement une page.

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques