7.5/10

MLB The Show 18 - Critique PS4

Avec MLB The Show 18, Sony nous rappelle qu'il n'y a pas que le foot ou le basket dans la vie et que nos amis américains se retrouvent tous autour d'un sport moins connu dans nos contrées : le Base-Ball. Cette simulation ultra-réaliste saura-t-elle séduire le grand public français ?

Née en 2006 sur PS2 et PSP, MLB The Show a su se faire une place au soleil à côté de ses camarades de chez EA et 2k dans la catégorie des simulations-sportives-annuelles-ultra-réalistes-et-immersives. Le Base-Ball étant un sport discret en Europe, nous ne bénéficions que d'une sortie dématérialisée sans localisation : vous devrez donc le télécharger et maîtriser la langue de Shakespeare si vous comptez tenter un home-run virtuel depuis votre canapé. 



C'est pas comme ça que tu feras un home run, Jean-Eric !

Avant de parler du jeu (vidéo), parlons du jeu (sportif) dont les règles ne se résument pas simplement à taper dans la balle le plus fort possible. À l'image du Foot US, deux équipes s'affrontent en alternant les phases d'attaque et de défense : les défenseurs lancent la balle à l'équipe adverse en espérant que le batteur ne la touche pas. S'il ne la touche pas, il est éliminé au bout de 3 échecs mais s'il la touche, il peut donc essayer de parcourir toutes les bases du terrain et marquera un point lorsqu'il en aura fait le tour. Le but du batteur est donc de frapper un coup sûr afin de progresser sur les bases. Un point est marqué quand un joueur d'attaque revient au marbre (quatrième base) après avoir touché les trois autres bases dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. En cas d'égalité après neuf manches, on joue d'autres manches pour départager les deux équipes. Il y a beaucoup d'autres subtilités mais vous les percevrez bien assez vite si vous vous jetez dans l'aventure. 



Ok, ils ont des têtes bien chelous mais au moins, ils existent et se manifestent au cours du jeu

En ce qui concerne MLB The Show 18, tout ce qui fait la spécificité de ce sport est très fidèlement retranscrit : en allant des différentes positions que prennent les batteurs aux 4 types de lancer différents que peut effectuer le lanceur, la balle se comportant différement en fonction du type, en passant par l'ambiance dans le stade (la foule, le brouhaha, le silence religieux...) ou bien par les commentaires sportifs. Vous l'aurez compris, le travail effectué pour ce jeu est assez fou et parvient à bien nous immerger. Les graphismes honnêtes ainsi que la palette d'animation des joueurs enfoncent le clou d'une réalisation soignée. Le joueur aura à sa disposition une grande palette de tactiques et la possibilité de contrôler le jeu de manière globale, avec des instructions pour tous les joueurs présents sur le terrain, ou de micro-manager en donnant des ordres à chaque joueur.

 

Vous pouvez essayer de deviner le type de lancer et l'endroit où la balle arrivera

Pour ce qui est du contenu, vous n'aurez pas le temps de vous ennuyer : malgré des menus peu engageants, vous pourrez profiter des modes Franchise, Diamond Dynasty ou encore Road to the Show. Ce dernier, équivalent au mode carrière des amis de chez 2k, vous offre la possibilité de vivre la carrière d'un joueur depuis son draft en équipe nationale (le recrutement des joueurs universitaires par des équipes pros) jusqu'à la fin de sa carrière et, éventuellement, son entrée au Hall of Fame. Vous pourrez bien évidemment personnaliser votre personnage à l'extrême en ayant la possibilité de choisir jusqu'à ses animations, une sympa mais superflue au vu de l'impact qu'elle aura sur le jeu (aucun). Avec toutes ces options, la durée de vie s'annonce conséquente et vous risquez de passer des journées entières devant si vous comptez en faire le tour. MLB The Show 18 est aussi allé piocher dans les légendes du sport pour constituer une liste de joueurs disponibles la plus inclusive qui soit et vous aurez ainsi le plaisir de croiser les mythes que sont Babe Ruth ou encore Joe DiMaggio.

 

Même avec l'aide visuelle, le poste de batteur reste super chaud ...

Nous sommes donc face à un jeu très complet mais ne le serait-il pas un peu trop ? Il faut admettre que pour un néophyte du jeu, les premières heures se sont révélées tendues : vous devrez vous armer de patience pour faire des beaux lancers ou toucher la balle avec un tant soit peu de régularité quand vous êtes à la batte. Je ne vous parle même pas d'espérer faire un home-run, le graal pour tous les joueurs de base-ball, ou de réussir à stopper un joueur ayant fait une frappe de folie... Un bref tour des interwebz me laisse aussi croire que, bien que très réussie, cette mouture 2018 de MLB The Show n'apporte pas (aucune ?) de vraie nouveauté par rapport à sa précédente édition. 

Au final, nous sommes face à une simulation sportive qui remplit le contrat : la réalisation est soignée et immersive, les options pléthores et la difficulté bien au rendez-vous. C'est bien foutu mais c'est quand même chaud pour les noobs. Il faut être fan de du sport pour prendre du plaisir directement ou alors s'accrocher de nombreuses heures avant d'arriver à faire quelque chose. 

A propos de l'auteur

Métalleux confirmé // PlayStation lover // Bouffeur de manga // Cinéphile mais pas zoophile // Codeur professionnel // Lecteur électronique et câlineur de chatons since 1987.

    0 commentaires

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

    Rubriques