7.5/10

Monster Hunter Freedom Unite - Test

Bon jeu qui propose à peine plus que son prédécesseur. Toutefois une expérience de jeu de plus de 400 heures ça ne se refuse pas. Pour les accros de la collectionnite, de la tactique de guerre version AD et du crafting essentiellement. Sinon s'abstenir.

Cela commence par un didacticiel bien long si vous n'avez jamais taquiné le soft de Capcom ou l'un de ses petits frères morveux dont la gloire a rendu celèbre ses concepteurs et leur grande saga. Mais Monster Hunter Freedom Unite, ultime épisode sur console portable après un passge sur PS2 lors de sa première apparition, saura-t-il rameuter autre chose que du fan de la première heure et des multitudes de bestioles ?

Le concept de base est simple. Vous êtes un guerrier sorti tout droit de 10.000 et vêtu de peaux de bêtes pour passer l'hiver. Votre mission est d'aller à la chasse et à
la pêche et parfois, pour ajouter un peu de joie dans votre cuisine, de ramener quelques champignons et baies sauvages de toutes sortes. Vous intégrez d'ailleurs un tout nouveau village pour y remplacer l'ancien chasseur qui vient de se blesser lors de sa dernière sortie. Au cours de vos pérégrinations a travers de vastes cartes entre jungle humide et montagnes glacées vous aurez l'occasion de rencontrer un grand nombre de monstres légendaires à la carapace dure et à l'agressivité hors norme pour de gentils garcons et filles des villes que nous sommes.

Le jeu a certes des millions de fans mais il est loin d'être parfait. Si le graphisme
général du soft à été bien travaillé et que le résultat est relativement honorable on reste un poil en dessous de ce qui se fait de mieux sur PSP. On nous dira que le monde est vaste et que le nombre d'heures de jeu doit se payer d'une manière ou d'une autre, mais au final, on se retrouve surtout avec une légère impression que peu de choses ont changées depuis la dernière version du soft. Pour repérer un gros monstre dans sa caverne ça ne posera pas de problème mais, quand il s'agit de trouver des champignons, on pourra les chercher parfois un certain temps. Même topo pour identifier un poisson d'un autre au milieu de la mare aux grenouilles... 

Mais rassurez-vous, c'est quand même joli. La jungle est touffue et pleine d'insectes légèrement relous et collants, mais aussi de ces petites douceurs préhistoriques qu'on appelle les dinosaures. La pluie battante est très finement rendue tout comme la neige ou le vent. C'est un bestiaire toujours aussi varié,  
qu'on peut exploiter de multiples façons avec le crafting extensible à souhait  et impressionnant que propose Monster Hunter, qui vous permettra de recycler n'importe quel partie de n'importe quel animal en le combinant à foison avec un champignon ou un bout de métal ou les deux l'un après l'autre. C'est d'ailleurs probablement là que le jeu prend toute sa dimension. Rien a apprendre ici pour les anciens afficionados mais Freedom Unite est comme ses prédécesseur un monument érigé à la bonne fortune des collectionneurs en tout genre. En effet, après avoir combattu pour récupérer la Griffe d'or du Zébu d'Ortola et le Crystal bleu de Quartz, vous pourrez créer le Heaume des enfers de Ziegfried ou un truc comme ça. Bref, tout est à collectionner et à revendre et à échanger et à travailler. Les possibilités sont immenses et prennent probablement autant au corps que les combats dantesques qui vous attendent.

Au delà de tout cela, le village qui fait office de maison est relativement simple et fermé si ce n'est pour une portion de ferme qui vous permet de planter des récoltes et de chasser les insectes une fois de temps en temps. Vous pourrez dans cet
épisode vous faire accompagner d'un acolyte à tête de chat que ce soit pour faire votre crafting, votre récolte ou encore pour se battre à vos côtés. Une option bien sympathique.
Elle est complétée par la possibilité de chasser jusqu'à quatre en mode ad hoc. Ce n'est peut etre pas le moment de passer des heures enfermé dans sa chambre avec les potes mais l'hiver viendra et à ce moment cette possibilité sera probablement bénie de toutes parts.  De toute façon pas besoin de cela pour apprécier le jeu puisque vous pouvez vous faire plaisir en solo entre 400 et 500 heures selon les sources. Une durée de vie vraiment énorme et jamais égalée. Pas de version en ligne toutefois mais, au bout du compte, est-ce important quand on a déjà autant à faire tout seul ou à plusieurs.

Le jeu ne plaira donc pas à tout le monde malgré cet ennivrement tactique qu'il propose et dans lequel on peut plonger assez facilement.  Il reste très difficile de passer les quinze premières heures sans en avoir marre de ne pas être à la hauteur. L'équipement de base est effectivement très vite dépassé et on se retrouve forcé à cumuler technique et bourrinage à doses savamment choisies et apliquées. Bon soft toutefois, qui certes reste beaucoup calé sur la recette de sa gloire passée mais améliore un peu la teneur des ingrédients pour se payer le luxe probable d'un vrai bel opus sur PS3 dans quelques mois. Pour patienter donc... pour patienter longtemps...

A découvrir

Singstar Hits 2 - Test

Partager cet article

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Anonyme

    19/12/2009 à 18h27

    Répondre

    il est super

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques