8/10

Mortal Kombat : Deadly Alliance - Test

Après un premier épisode en 3d plutôt moyen (Mortal Kombat 4), Mortal Kombat revient sur les consoles next-gen. Au programme, toujours des fatalités, des hectolitres de sang et des combats bien furieux.
Arrêtons nous un moment sur l'histoire qui nous permettra d'expliquer un point noir du jeu : Quan Chi a fait alliance avec Shang Tsung et ont trahi leur maître Shao-khan en lui mettant une sacrée rouste (les amateurs de la série des MK comprendront). La deadly alliance est allée après sur Terre et a tué son champion, Liu Kang dont Shang Tsung a volé l'âme. Et oui, pas de Liu Kang pour cet épisode ! Mais rassurez-vous, le reste des persos constitue la crème de la série : Johnny Cage, Scorpion, Sonya, Sub-Zero, Jax, Kitana, Kano, Raiden, Reptile, Cyrax, Shang Tsung et Quan Shi. Quelques nouveaux sont apparus comme Frost, une élève de Sub-Zéro, Bo Rai Cho, un gros alcoolique qui a trop regardé Drunken Master etc...
Evidemment, tous ces personnages ne sont pas disponibles dès le départ. Pour les acquérir, vous devrez les acheter via un système plutôt bien foutu qui rappellera celui de Soul Calibur : les koins. Quand vous gagnez des matchs en mode arcade, vous remportez des koins (il y en 6 types : émeraude, onyx, diamant, saphire, or, rubis, platine). Idem quand vous réussissez un des 218 défis du mode Konquest ; ce mode est un peu un tutorial et propose 10 missions pour chaque personnage qui vous apprendront à le manier. Avec tous ces koins, vous pouvez achetez le contenu d'un des 676 cercueils de la Krypt. Chaque cercueil est un peu une loterie : des fois, vous ne gagnez rien, d'autres fois vous gagnez des koins, ou des dessins, ou des vidéos et parfois même des nouveaux personnages et nouveaux costumes. Il y a aussi toute une série de goodies comme la tronche des développeurs ou des images des précédents MK.
L'IA est assez balaise. Elle saura bien éviter vos coups, vous enchaînera remarquablement et a même l'air de s'adapter à votre style de jeu. Bref elle vous donnera du fil à retordre. Combinée à ce système de Koins, la durée de vie de ce MK dépasse les 40 heures ! Sans compter toutes les parties à deux joueurs...
Le problème des MK a toujours été le gameplay. Midway l'a enfin compris et nous sort un jeu avec un gameplay raffraichissant, sortant des sentiers battus. Chaque personnage propose 3 styles de combat qui lui sont propres : deux à points nus et un à l'arme blanche. On passe de l'un à l'autre d'une simple pression du bouton L1. Par exemple, Sub-Zero maîtrise le shotokan, le dragon et la kori blade. Ainsi, chaque personnage possède toute une panoplie de coups et de combos (on peut même enchaîner 3 styles en un combo) qui lui sont propres. Evidement, certains sont redondants car il est assez dur d'innover. Mais le système du triple style de combat donne un petit coté tactique : il faut bien les connaître pour savoir lequel utiliser contre tel personnage avec tel style de combat. Les attaques spéciales sont toujours de la partie bien heureusement. Que serait un MK sans que Scorpion déclare « Get over here ! » en ramenant le proie qu'il a harponné ? Pour bloquer, il faut toujours appuyer sur un bouton. Les fans de Street trouvent cela nul et les fans de MK trouvent cela génial. J'aime autant les deux systèmes alors je vous laisse juger. On notera que le fait de bloquer à mains nues une arme ne fait que limiter les dégâts ce qui paraît logique.
L'utilisation de la troisième dimension s'est améliorée et on arrive mieux à esquiver les coups de l'ennemi. Chaque combat est sans répit mais certains problèmes assez rares viennent un peu casser l'action comme quand deux personnages se retrouvent dos à dos.
Le gros problème du gameplay est que le jeu reste particulièrement bourrin. Malgré toute la flopée de coups, on se retrouve à utiliser toujours les mêmes combos et à bourriner sur la manette comme un gros malade pour frapper le premier. De plus, les personnages sont vraiment déséquilibrés. Si jouer avec Kano ou Sonya est une blague, jouer avec Bo Rai Cho ou Quan Chi se révèle être une grosse galère.
Graphiquement, MK : Deadly Alliance est un agréable surprise. Sans être aussi beau qu'un Soul Calibur, le jeu de Midway se défend plutôt bien surtout au niveau des personnages dont les textures sont très réussies. Les décors le sont nettement moins mais le jeu se rattrape avec de jolis effets comme la glaciation d'un personnage ou la gestion du sang.
Le sang est très important dans MK et c'est même sa marque de fabrique. C'est à cause du premier MK que le débat sur la violence dans les jeux vidéo a débuté et qu'il est indiqué sur le boîtes de jeu « déconseillé aux moins de .. ans ». Pour cet épisode, les développeurs s'en sont donné à coeur joie : le sang gicle à profusion (surtout si vous vous battez avec une arme) et reste sur le sol, les gouttes de sang coulent le long des persos et ils ont la figure qui se déforme au fur et à mesure du combat. Le sommet du gore est naturellement atteint avec les fatalités, moins réussies que dans le 4 mais moins fantaisistes que dans le 3 : arrachage d'organes, écrasement de la cage thoracique...
Au niveau son et musique, on a l'impression que le jeu n'a pas changé depuis le premier épisode et c'est tant mieux car les bruitages et les musiques sont toujours aussi bons. On notera avec quelle application les doubleurs ont imité le bruit de quelqu'un qui reçoit une harpon dans la tête (arf).
Au final, Mortal Kombat : Deadly Alliance se présente comme une excellente alternative pour les anti-Tekken. Bénéficiant d'un gameplay assez novateur et d'une durée de vie démentielle, ce jeu saura rallier à sa cause les fans des précédents MK et les fans de jeu de baston. On aurait souhaité un gameplay un peu plus tactique et des personnages plus équilibrés. Mais bon, c'est un MK alors on ne peut pas trop lui en demander. Les fans ne seront pas oubliés avec la présence d'un making-of et d'un clip en bonus sur le dvd du jeu.

A propos de l'auteur

    0 commentaires

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

    Rubriques