5.5/10

MX vs ATV : Reflex - Test

Ce troisième opus apporte des nouveautés intéressantes, essentiellement sur sa jouabilité. Malheureusement, ses nombreux défauts font de lui un titre moyen qui ne trouvera grâce qu'aux yeux des inconditionnels de la série et du off-road.

Mx vs ATV : Reflex rassemble pour la troisième fois sur consoles de salon le motocross (Mx) et le quad (ATV). Les développeurs de Rainbow Studios, rebaptisé THQ Digital Phoenix en ce début d'année (ils appartiennent à THQ depuis neuf ans et sont domiciliés à Phoenix, CQFD...) livrent un nouveau titre une fois de plus revu et corrigé, en proposant notamment une jouabilité plus innovante qu'à l'accoutumée.

3_250
Mx vs Mx
Et c'est donc avec un didacticiel nommé « menu technique » que nous commençons par nous familiariser avec les nouveaux mécanismes du jeu. Le principe est simple, le stick analogique gauche s'utilise pour diriger le véhicule tandis que son homologue droit gère les réflexes du pilote (d'où l'origine du titre). À vous alors d'utiliser à bon escient les deux boutons pour doser convenablement la répartition des masses, et ainsi optimiser vos trajectoires, sauts, réceptions, tout en évitant la chute. Un évènement malencontreux auquel l'on peut se soustraire grâce au dispositif d'anticollision, sorte de QTE sous forme de flèche verte apparaissant au moindre déséquilibre du pilote. Il suffit à ce moment de pousser le stick droit dans la bonne direction afin de rester sur sa bécane et continuer sa course comme si de rien n'était.

Et il va falloir vous accrocher car les épreuves sont nombreuses, plus de 80 en mode carrière. Assez diversifiées, elles vont des habituelles séquences sur de grandes étendus au travers du free ride (balade et défis) et du waypoint (course avec points de passages obligés) ; en passant pas des acrobaties notées avec le freestyle, des épreuves classiques de motocross (outdoor) et supercross (indoor) agrémentées de circuits extrêmes ; pour terminer par une orgie mécanique avec l'omnicross ou tous les types de véhicules peuvent s'affronter.

4_250
MinXe, ATtends Voir...
Et oui, comme à chaque fois dans la série, la moto et le quad ne sont pas les seuls engins motorisés disponibles. Au Mx (125, 250, et 450cm3) et à l'ATV (400 et 450cm3) viennent donc s'ajouter l'UTV 650cm3, un quad à la base plus utilitaire avec toit et volant, le buggy 1600cm3, et enfin le Truck Sport de 200 et 600cm3, sorte de buggy carrossé comme un pick up rabaissé. Malheureusement, le jeu ne s'appelle pas Mx vs ATV pour rien, car seul ces derniers sont vraiment dignes d'intérêt à piloter. Avec une mention spéciale pour le deux-roue, qui s'avère être l'engin favorisé, notamment grâce au nouveau système de commande à deux sticks. Le mouvement du pilote est en effet moins influent sur un quad, et complètement obsolète sur les autres véhicules à quatre roues de masses et tailles plus conséquentes. Leur conduite, trop orientée arcade, peut rapidement rebuter, lassant le joueur ennuyé par ces gros cubes fonçant sans peine au travers des paysages dévastés.

Leur modélisation est d'ailleurs aussi grossière que leur pilotage, et la réalisation sonore nous accablant de bruits de motorisation datés et peu réalistes finit d'enfoncer le clou de la médiocrité. Du côté des défauts, l'intelligence articificielle pourra aussi avoir raison de vos nerfs. Certains de vos concurrents sont certes difficiles à rattraper, avec un niveau évoluant évidemment au long des épreuves ; mais ils s'avère aussi, voir surtout, complètement stupides et dangereux. Coupant vos trajectoires, vous fonçant dessus, souvent responsables de vos chutes, il faut donc gérer la course en faisant très attention à ces derniers. La catégorie omnicross devient ainsi une vraie arêne de gladiateurs lorsque vous vous retrouvez en moto face à des véhicules bien plus imposants.  

2_250
Un jeu qui peut retourner la tête...
Le titre n'a bien entendu pas que du mauvais, nous rappelant même le bon Motocross Madness 2 (du même développeur, logique !) dans certaines phases de jeu ; le problème, c'est que c'était il y a dix ans... Preuve de modernité cependant, la déformation du terrain en temps réel, qui pourra amener du piquant dans les courses, même si l'option s'avère au final plus graphique qu'autre chose. Mais vous pourrez toujours vérifier cela avec un ami ou en online, qui a l'avantage d'offrir des affrontements contre des êtres humains à la conduite plus subtile (quoi que...), mais l'inconvénient de mettre un certain temps pour trouver des parties et de souffrir de baisses de framerate lors de courses engagées.

Le jeu est donc très loin d'être parfait, pour ne pas dire médiocre, mais il faut avouer que le principe de jouabilité avec les deux sticks analogiques et les quelques nouveautés apportent un plus non négligeable et fort appréciable. La conduite se veut même proche de la simulation, du moins en ce qui concerne les deux engins vedettes. Les passionnés de motocross et quad devraient cependant trouver leur bonheur avec Mx vs ATV : Reflex, un achat bien plus difficile à justifier pour les autres.

A découvrir

La saga Final Fantasy

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques