9/10

NBA 2K10 - Test

La référence absolue de la simulation de basket. Si cette dernière pèche encore par des menus un peu fouillis et une qualité graphique un peu inférieure, le fond et l'animation de jeu sont de toute beautée. Des modes de jeu par milliers et de la précision. Fun et complet.

Les jeux de basket sur consoles ont connu de nombreuses adaptations aux évolutions techniques et autant de routes différentes se sont offertes aux éditeurs pour développer leurs gammes et la personnalité qu'ils voulaient leur donner. Au milieu de nombreux titres, NBA live d'EA et NBA 2K, sont sortis leader du genre et se font la guerre sans pour autant empiéter sur le territoire de l'un ou de l'autre. On se fait plaisir dans les deux cas c'est bien connu mais après il faut aussi savoir faire évoluer son genre. Le grand enjeu revient ainsi sur le tapis chaque année. 

Et il faut avouer qu'une fois encore, NBA 2K nous étonne. Derrière un jeu qu'on connaissait déjà fortement technique, les développeurs se laissent pousser des
ailes. La modélisation améliorée n'est pas de trop et même si la qualité graphique n'est pas à la hauteur du concurrent, on note l'effort avec plaisir. De plus l'animation du jeu est particulièrement magique et nous permet de nous y croire bien plus Live que chez EA. Certes on retrouve un aliasing assez difficile à louper puisqu'il rebondit sur toutes les lignes de parquet et sur les cranes des joueurs mais il faut avouer que le reste est tellement magnifique qu'on n'y prête très vite plus beaucoup d'attention et ce n'est pas le reflet des écrans sur le parquet plein de sueur qui nous fera penser le contraire. Le jeu est bourré d'effets visuels qui viennent compléter une très belle image d'ensemble. Et par dessus tout une finesse dans l'animation des joueurs nous fait l'effet d'une bouffée d'air gigantesque. Ici tout semble vrai sur ce terrain, du moindre détail de bras roulé à la plus petite modification de trajectoire.

Et pour s'en convaincre il suffit de créer son propre joueur et d'observer le nombre incroyable de critères qui lui permettent d'exister. De plus les possibilités se débloquent au fur et à mesure de l'aventure et dans les quelques 40 critères physiques de jeu, on découvrira de nouveaux dribbles, de nouveaux styles de layup
et tant d'autres petites choses qui donnent de la profondeur au jeu. Ces éléments ne seraient rien sans un gameplay qui leur rend hommage bien sûr et si il y a une chose que l'équipe de développement des NBA2K sait faire c'est bien cela. Ici aucune faute de goût. Il s'agit bel et bien d'une simulation fantastique et fidèle jusqu'au bout des ongles à un sport tout aussi passionnant. On ne récupère pas la balle à l'adversaire par hasard, les fautes correspondent à une idée bien précise de la part de l'arbitre. on peut d'ailleurs s'en rendre compte grâce à l'excellent module de travail des ralentis qui permet une vue a 360 degrés de n'importe quel moment du jeu. On regrettera toutefois une petite chose qui reste un gros point noir à améliorer voire a complètement bouleverser pour faire de cette licence un jeu ultime. Et cet axe d'évolution est particulièrement flagrant dans la gestion des ralentis et vidéos. Mesdames, Messieurs pensez à nous et repensez vos menus. Ces derniers sont si complets qu'on s'y perd dans cette médiocre ergonomie. Cette dernière est loin d'être à toute épreuve et certaines fonctions s'utilisent difficilement quand on ne les connaît pas. On finit par trouver mais il n'y a pas grand chose d'instinctif  dans tout cela. C'est même un combat contre la machine qui nous attend le plus souvent.

Que rajouter d'autre ? Un nombre de modes de jeux incroyable qui explore une très grande partie des multiples intérêts du basket, dont une très bonne section NBA Blacktop qui propose un concours de dunks en partenariat avec Sprite mais aussi du
1 vs 1 en playground (jusqu'à 5 vs 5) et autres douceurs comme la fortement appréciée école de dunks. Mais c'est aussi du multijoueurs à foison, un excellent mode de création de joueur ainsi qu'une belle évolution progressive vers les sommets de la NBA si vous arrivez à maitriser la machine, ce qui reste d'une certaine difficulté. Ici on est dans la simulation et elle ne fait donc pas de cadeaux à celui qui passe par là parce qu'il à vu la lumière allumée. Bien sûr, un mode partie rapide est disponible pour vos soirées entres amis.  D'ailleurs vous pourrez jouer jusqu'à sept en local. Et si vous n'en avez pas (d'amis et non de local), la ligue virtuelle s'occupera de vous et ce à 5 vs 5 sans sourciller. Vivez la NBA depuis votre fauteuil, éditez vos vidéos et vos moments forts sur une bande son qui dépote plutôt bien même si un peu de variété n'aurait pas fait de mal.

Le disque est tellement blindé qu'on comprend pourquoi il manque encore quelques points sur la forme mais le soft est un rêve pour les passionnés de basket, avec stats et matchs du jour à vivre selon votre envie qui apparaissent au lancement du jeu pour suivre la dynamique de ligue virtuelle. Si vous n'êtes pas convaincus, remettez -vous en à la french NBA. Un jeu référence sans contestation possible.

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques