7.5/10

NBA Live 10 - Test

La franchise ne se renouvelle pas beaucoup et bien qu'elle offre un rendu très efficace et beau, la technique de jeu reste en plan en comparaison de son grand rival. Pour l'arcade bien huilée c'est ici, mais pour la simulation toujours pas.

Il est revenu le temps de la saison officielle de la NBA, et avec lui bien sûr la nouvelle mouture de NBA Live, l'exploitation de la licence made in Electronic Arts. Et il faut avouer que l'éditeur porte bien son nom puisque ses dernières simulations sportives ne nous ont montré que du bon, du quasi grand art graphique au service de l'homme. L'édition Basket passe en dernier au planning des sorties mais semble avoir les atouts remarqués dans les autres franchises avec son petit twist perso qui fait toujours plaisir. Alors cette nouvelle édition, réaliste, arcade ou encore On fire 

Une fois de plus dans cette belle saison sportive, EA frappe fort et se permet de se hisser bien haut dans l'estime que nous pouvons avoir d'eux. Le jeu est très beau et défend avec hargne ses couleurs. On y retrouve de très jolies modélisations de terrains qui ne laissent apparaitre aucune faille, une foule particulièrement bien sentie
 et dont la répétition est absente. Chaque membre des supporters est unique à peu de choses près. Bref, on est dans le grand spectacle. Les joueurs sont quant à eux bien faits sous tous rapports, surtout les plus connus des joueurs qui ont le droit au traitement de faveur des stars. Ainsi on retrouvera bien facilement Koby Bryant ou encore notre TP National parmi les 10 joueurs qui peuplent le terrain. Même Noah fils est bien rendu. Les joueurs possèdent également ces caractéristiques qui les rendent plus vrais que nature. Je pense bien sûr aux déplacements de jambes, mais aussi à la tenue en course et autres délices pour l'œil expert de l'aficionado. Une fois de plus l'exactitude de caractère est assez bluffante même si elle est inégale entre les all-stars et les sportifs moins connus.

On aime beaucoup aussi le gameplay instinctif que propose NBA Live 2010. Le tout se prend en main en une dizaine de minutes et cela passe encore plus vite lorsque vous commencez en mode Dynasty (Le pro virtuel/manager de la version Basket) puisque ce dernier vous fera commencer par une séance d'entrainement avant de
vous envoyer à votre premier match histoire de connaitre un peu vos pros et leurs points forts. Au delà de cela le mode Dynastie se retrouve moins fouillé que  dans FIFA 10 avec son mode pro virtuel ou son manager dédié. Ici c'est du deux en un donc ça limite le champ d'action. Mais rassurez vous c'est suffisant pour s'amuser bien longtemps. Une fois de plus c'est instinctif et simplifié donc pas trop de prise de tête avec le bouton d'aide sauf peut être pour comprendre la règle des transferts et les conflits de masse salariale. On cumule des points d'expérience en fonction d'une feuille de route et d'objectifs à atteindre sur la saison. Ensuite on les dépense dans un arbre des compétences qui correspond à des exercices pour les coachs dans le mode entrainement ou à de nouvelles possibilités pour l'équipe.

A noter aussi les différents modes de jeux qui permettent de varier les plaisirs et offrent une durée de vie magistrale au soft. La surenchère du fameux ADN  fait également forte impression dans ce domaine même si elle n'est pas de cette année.
Le principe est de rendre dynamiques les stats des joueurs en fonction de la vie réelle, de leurs performances sur les terrains de la NBA ou encore de leurs blessures éventuelles.  On regrettera toutefois de ne pas avoir accès à la ligue universitaire au grand complet histoire de pouvoir faire monter des rookies en NBA et autres possibilités que l'on retrouve dans NHL 10 par exemple. Mais le système en question qui s'active avec un code fourni avec le jeu donne effectivement tout son sens à l'expérience Live contenue dans le titre du jeu. C'est aussi une très agréable façon de jouer la saison en parallèle des pros et de leur calendrier. Vous pouvez d'ailleurs vous contraindre au même ou laisser faire le destin ce qui laisse toute la latitude possible entre les deux extrêmes pour correspondre à tous les types de joueurs. Le Live Run Adidas est lui aussi de la partie.

On aimera beaucoup moins la simplification à l'extrême de certaines petites actions là où pour d'autres on remerciera les développeurs. Outre l'absence de quelques phases de jeux, le lancer franc ne mérite même pas son nom puisqu'il s'agit d'appuyer sur un bouton et de le relâcher lorsque la barre rencontre un point sur une jauge. Pas
d'orientation de la balle et pire, si vous ne voulez pas prendre le risque vous même le jeu s'en charge et se fie aux statistiques des joueurs. Il manque un public un peu plus réactif mais on pourra dire ca de toute la gamme EA Sports cuvée 2010. De même les pom pom girls n'ont pas d'âme et on aurait donc pu s'en passer. Ce n'est pas comme si la modélisation nous avait tapée dans l'œil les concernant. Les ralentis sont quant à eux trop rapides et pas assez précis pour se rendre compte des fautes en détail. De plus aucune option pour les contrôler. Autant de petits désagréments qui rendent le jeu un peu mitigé et qui nous prouvent qu' EA fait toujours et encore dans l'arcade.

Bref, un bon jeu en progrès mais qui manque encore de finition et qui pourrait en apporter autant que ses collègues de la même gamme. Ici l'évolution d'une année sur l'autre n'est pas fabuleuse. C'est un peu plus réaliste certes mais on n'y gagne pas grand chose. On aurait voulu un choix plus franc de la part de l'éditeur. Les musiques d'attentes sont très chouettes par contre, tout comme les samples qui parsèment le jeu et les terrains d'entrainement fonctionnent un peu comme l'arène de FIFA. Y passer du temps permet donc vraiment de s'améliorer.  NBA live est en tout cas un jeu fun et dynamique ou la partie rapide reste un grand classique du passage de temps entre potes. Ce dernier est plus accessible que la plupart de ses confrères. Après il faudra aimer le basket bien sûr. Mais pour un amoureux technique du Basket il faudra se porter vers un choix qui lui correspond et ce sera NBA 2K10 qui l'emportera sans hésitation. Ici on tourne plutôt autour d'un NBA Jam, la folie et la balle de feu en moins.

A découvrir

FIFA 10 - Test

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques