6/10

Need for Speed Nitro - Test

Un petit jeu de course arcade simple et sans grande prétention malheureusement. C'est dommage quand on sait que la licence ne redécole pas. Ca reste frais pour de la nitro.

La saga des Need for Speed a fait couler beaucoup d'encre depuis ses débuts aux sommets de la pyramide de l'évolution vidéoludique. Depuis pourtant et pour clôturer sur une note jusqu'ici amère, on avait connu une certaine dose de désappointement avec ses derniers rejetons pour en arriver à notre plus grosse déception: Need for Speed Undercover. Voici qu'arrive un tout nouvel épisode sur Wii dédié au fun et à l'arcade comme  de bon faire se doit et qui jouxte les pas de son frangin next gen à la douce extension de Shift. Qu'en est il de notre série chérie qui semble s'éterniser malgré toute la tendresse qu'on lui réserve?

On nous annonce tout de suite la couleur avec justement un environnement qui sent le tag fluo et la vitesse brute à effet blur. L'espace d'un instant on se sent même parti dans une démo de Blur. C'est là qu'on se rend compte que ce n'est qu'une
cinématique sur Wii, que Blur est toujours prévu pour 2010 et qu'il y a des flics comme dans tous les Need for Speed. Arrive ensuite une interface digne d'un garage underground mixé au monde merveilleux de la rue et de ses expressions débordantes d'identité graphique. Le décor est donc bien celui d'un jeu arcade qui s'assume dans un univers de grand banditisme tout mignon. Pour dire vrai on commence à se sentir à l'aise au milieu de tout ça et pourtant on y est que depuis cinq minutes, un peu comme on à pu trouver la quiétude dans les bras de Shaun White Snowboarding : World Stage dès notre entrée à l'aéroport. C'est Djeuns, c'est frais et ça devrait rouler vite.

Le mode carrière comme le mode arcade son accessibles à plus d'un joueur et ce jusqu'à quatre en split screen ce qui est plus qu'agréable puisque c'est ce premier mode qui permet de débloquer des options bien évidemment. Il est donc bon de s'en
remettre à plusieurs personnes pour faire péter les scores et récupérer les premières étoiles sur les circuits de Rio  qui permettront d'accéder à un peu tout le reste du monde entier (Dubai, Madrid,...). Des épreuves il y en a beaucoup avec des objectifs très variés tels que la domination, la course drift, le défi freestyle et autres joyeusetés dans un tas de villes du monde. De plus d'autres se débloquent au fur et à mesure que l'on progresse dans les niveaux. Bien sûr on gagne aussi de l'argent même si cette dernière composante n'est pas concrètement mise en avant. Mais il faut bien acheter des voitures si l'on ne veut pas s'en tenir à la 4L ou au combi VV type 2 de départ. Au final on aura un garage d'un total de trente caisses ce qui n'est pas énorme a vrai dire en comparaison de ce qu'on aurait souhaité retrouver. De plus ces dernières sont modélisées en mode micro machines en granite ou caisses à savon métaliques et possèdent des skins assez moches qu'on a du mal à trouver franchement adéquats.

Mais au bout du compte l'ensemble du soft mis à part ses menus très agréables
souffre surtout d'une qualité graphique assez médiocre. Si la sensation de jeu est très agréable et permet de s'amuser à plusieurs de manière quasi optimale il est triste de ce dire qu'on a mal aux yeux très très vite à cause d'une route mal modélisée et qui n'accepte pas les contraintes de la vitesse dans sa notion de l'esthétique. Au tableau des doléances on retrouve aussi un gameplay parfois approximatif et douloureux qui gêne tout particulièrement ce même plaisir initial évoqué plus haut. Bref, on aime en souffrance et on s'arrête bien vite d'avoir envie de progresser dans un tel décor avec des incohérences mécaniques de haute voltige qui placent une Camaro à peine au dessus d'une 4L.

Du coup on garde du jeu un compte rendu assez amer qui nous poussera à y rejouer en dilettantes de temps en temps mais ne nous garantira pas la puissance du fun éternel que ce dernier aurait pu atteindre en faisant quelques efforts techniques qui clairement n'étaient pas au centre du développement. Ça se joue toutefois simplement et on rigole bien lorsque l'on arrive a 523 km/h avec un bon vieux van hippie des familles grâce à ses deux barres de boost et son couteau. Un petit jeu simple donc et sans grande prétention, quel dommage.

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques