8/10

NHL 12 - Test

NHL 12 continue de se peaufiner avec un titre réussi sur tous les points. Dommage que les nouveautés ne soient pas assez nombreuses pour justifier son prix fort, même si, tous les ans, on commence à avoir l’habitude. En tout cas, les fans de la discipline ne pourront passer à côté!

Hasard du calendrier, le monde du hockey professionnel est en deuil après le crash d'avion de l'équipe russe de Laroslavl, où l'effectif a été décimé, la même semaine que la sortie de NHL 12 dans nos contrées. Une manière de dire que la vie continue... Bref, le dernier rejeton de EA Sports est donc de retour comme tous les ans depuis 20 ans, et l'actualité ne sera pas un frein, bien au contraire, car NHL 12 a tout pour donner envie d'aimer ce sport. Lorsque c'est bien réalisé, on a toujours plus de facilité à trouver du plaisir à jouer.

Cette année, le leitmotiv des versions 12 des licences sportives de chez EA, c'est le nouveau moteur de collision. Et on peut dire que c'est efficace, surtout dans NHL où les contacts sont violents et secs comme un pan de glace dans la face. Les impacts
Je fais le kéké, et je le fais bien!
sont vraiment réalistes et on a mal pour notre avatar. Les joueurs chétifs ne peuvent pas plaquer un gros molosse sur le plexi qui entoure la patinoire, par contre les plus costauds vont se faire plaisir, mais il faudra réussir à choper le bon timing pour arrêter un joueur vif sur ses patins. Cette année, il est même possible de s'attaquer au gardien, même si cela augmente le risque de faire une faute, mais au moins, nous ne sommes plus limité à la sacro-sainte frontière du “touche pas à mon pote le goal”. Le titre est plus exigeant dans le jeu de passe, il est plus facile de se louper, et de plus, le palet ne semble plus coller autant à la crosse du porteur. Attention donc aux joueurs trop prétentieux qui pensent être invincible avec leurs feintes, dorénavant, un mauvais contrôle et hop, le palet est perdu, ou la passe qui suit est manquée. Les contres-attaques seront fatales.

Techniquement parlant, on a affaire à du haut de gamme de chez EA Sports. Certes, on ne peut parler de révolution de palet (sic) étant donné que le moteur graphique n'a pas changé depuis des années, mais on sent que les ajustements de ce dernier au fil des ans ont rendu l'ensemble très agréable : fluide, joli, bien animé, avec une ambiance de fou, on ne peut qu'apprécier de passer du temps sur la glace. Petite nouveauté cette année, avec la possibilité de jouer la Classique Hivernale, un match sous la neige très sympa avec de jolis effets visuels. Le mode des Légendes, lui, fera plaisir aux fans de Mario Lemieux et autres stars de la crosse des dernières décennies, dans ce mode "Be a pro" spécial grands noms du hockey. Bien entendu, avec NHL 12, on n'est pas en manque de contenu, que ce soit en solo ou en multi, local ou online. Il y a de quoi s'amuser, avec son pro, en carrière ou en club avec ses amis sur le net. Il est également possible de prendre le contrôle d'une équipe, et d'essayer de gagner le plus prestigieux des trophées en fin de saison. Si vous souhaitez atteindre tous vos objectifs dans NHL 12, je vous conseille de poser directement quelques RTT car les nuits vont être courtes niveau sommeil.

Par contre, il faut tout de même noter, c'est un peu le retour de crosse, que les nouveautés proposées, que ce soit en modes de jeux, ou tout simplement dans les améliorations que l'on peut remarquer sur le plan technique, ne bousculeront pas les habitués de la série. Les possesseurs de NHL 11 qui ne sont pas des tarés de la
Je crois qu'il neige Marcel...
discipline, peuvent faire l'impasse sur ce nouvel épisode, car même si le titre est meilleur, cela ne justifie pas de payer pleins pots une mise à jour, réussie certes, mais qui fait un peu mal au portefeuille. C'est un peu un problème récurrent dans les réactualisation de jeux de sports, mais en France, le public friand de la NHL est moins important que pour son grand frère FIFA par exemple, les modifications sont donc moins ressenties par le joueur, qui mal informé, aura l'impression de s'être fait légèrement plumé. Un exemple criant d'ailleurs : l'interface n'a pas évolué, c'est exactement la même avec juste de nouvelles images de fond. Certes, le plus important est que le jeu soit fun et bon, mais après tant d'éditions aussi proches, avec des nouveautés apportées au compte-goutte, on peut tout de même se plaindre un peu en disant que le joueur fan de son sport est un peu la poule aux œufs d'or de l'éditeur qui se frotte les mains d'avance.

NHL 12 est un excellent titre, que les fans peuvent acheter les yeux fermés, et que les néophytes peuvent découvrir sans problème grâce à son accessibilité (tout est paramétrable pour rendre le jeu simple d'accès ou au contraire hyper pointu) mais si votre but est juste d'avoir un jeu de hockey dans votre ludothèque, et que vous avez déjà une édition récente de cette série, vous pouvez économiser vos deniers.

Partager cet article

A propos de l'auteur

Le fanboy Xbox de l'équipe

    0 commentaires

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

    Rubriques