Nintendo nous a mis des baffes!

Récemment revenus d'une présentation organisée par Big N pour nous montrer ce que sa future console portable avait dans le ventre, nous n'avions qu'une seule expression à la bouche: c'est la claque!

Certes, la guerre des consoles fait toujours rage (heureusement d'ailleurs, si on n'oublie pas qu'à l'arrivée le gagnant sera toujours le joueur, je vous laisse réfléchir là-dessus), et Microsoft et Sony, plutôt positionnés sur un marché « hardcore gaming », ratissent large sur l'idée, pas forcément valable, que Nintendo a abdiqué son titre de Roi du Jeu sous prétexte de vouloir attirer dans son giron un public de « non-joueurs » depuis la mise en circulation de la Wii.

Seulement voilà...

Team Ninja Rulez!10h hier matin. A peine arrivés devant le lieu du rendez-vous (et même pas le temps de s'en griller une après un chemin de croix RATPèsque!), les portes s'ouvrent, deux bras nous choppent par le colbac et hop, nous voilà dans une immense pièce tendance loft new new-yorkais dépouillé, entourés par les derniers hits du géant japonais, ceux-là même qui ont fait sensation à l'E3! Et là oubliée la sucette à cancer. Tout autour de nous ce n'est qu'une symphonie de couleurs envoûtantes sur écrans géants: Zelda: Skyward Sword, Metroid: Other M, Kirby Epic Yarn, pour ne citer que les plus attendus. Et là on a pu les essayer, IRL!

Time Warp!

Il y a peu, Crosoft essayait de nous en mettre plein la vue avec pas grand chose, à savoir son fameux projet, anciennement Natal, devenu Kinect. Non pas que le concept sente de sous les bras, mais il reste largement perfectible en l'état, changement de nom ou pas, et s'avère (du moins pour l'instant) n'être qu'une tentative destinée à aller chasser sur les terres de Nintendo qui, que l'on apprécie ou non, a su réconcilier le grand public avec la notion de jeu pour tous. Et c'est de bonne guerre! Dans le milieu du jeu vidéo les idées des uns nourrissent les futurs plannings des autres et c'est sain. Encore faut-il que cela soit bien fait!

Pour faire court, si il y a une chose que la firme de Kyoto sait mettre en avant, ce sont les innovations de qualité, ce depuis des années et au point de faire jalousement baver la concurrence. La preuve? Les avatars de la Xboite (directement pompés sur les Miis), Kinect (un système Wii-like sans Wiimote) et le Playstation Move (une Wiimote équipée du système Wii-Motion Plus avec reconnaissance du champ de profondeur, mais qui nécessite néanmoins l'adjonction d'un Playstation Eye pour fonctionner) . Leur existence est elle due au seul hasard? Celui qui a dit oui sort tout de suite!

Zelda: Skyward SwordMais si il y a une chose qui ressort de ce constat, c'est que Nintendo reste, qu'on soit d'accord ou pas pour des questions d'appartenance à un clan, un nom synonyme de perfection dans le domaine de la création vidéo-ludique.
Comment en douter d'ailleurs, après la baffe assénée par la longue séquence de jeu de Metroid: Other M à laquelle nous avons pu nous essayer? Difficile au vu du résultat de penser que ce jeu tourne sur la petite boite blanche, et pourtant...
Et le nouveau Zelda et son gameplay optimisé pour le Wii-Motion Plus. Comment ne pas être admiratif à la vue d'un Link bougeant son épée en parfaite synchronisation dans l'espace avec nos mouvements Wiimote en main? Et je ne parle même pas de l'arc, dont on bande la corde en tirant le Nunchuk en arrière...
Quant au dernier Kirby, dont le style graphique kawaii poussera sans aucun doute nombre de grincheux à jazzer sur son univers coloré, comment ne pas applaudir l'intelligence d'un gameplay faisant montre d'une totale adéquation entre la forme et le fond?

Que du bonheur, ami lecteur, voilà quel était notre programme en cette fin de semaine. Et la conviction immédiate que, contre l'attente de beaucoup, Nintendo pourrait bien être le grand gagnant des mois à venir au niveau de la qualité.

Et comme si cela ne suffisait pas...

MGS 3DS!Nous fûmes peu après conviés à tester la dernière merveille du constructeur, en exclu et avec force démos qui font saigner des yeux, j'ai nommé la fameuse et déjà célèbre 3DS!
Et là, comment dire...?
l'hallu, tout simplement. Dès les premières secondes la bête en main, difficile de réaliser que ce à quoi on assiste a bien lieu en temps réel et sans que l'on ai besoin d'enfiler la moindre paire de lunettes. Qu'on se le dise, la 3DS affiche bien un rendu en 3D, et pas juste un ersatz de profondeur de champs. Au début il ne s'agit que d'images fixes, que nous pouvons faire tourner à volonté à l'aide d'une nouveauté de la console, à savoir un stick analogique placé juste au dessus de la classique croix directionnelle (et qui se révèle d'ailleurs être d'un confort d'utilisation nettement supérieur à celui de la PSP). Puis arrivent les premières démos live, à commencer par une intro de Metal Gear Solid 3. Nouvelle claque! Avec des graphismes bien plus fins que la version PS2 (qui reste absolument magnifique six ans après sa sortie), Kojima san nous en met plein la vue avec une incroyable utilisation de la 3D qui laisse présager d'un gameplay habilement adapté à cette nouvelle façon de regarder un jeu. S'ensuit une démo de Resident Evil: Revelations, qui scotche grave tant la finesse des graphismes fait penser qu'on est en train de regarder un portage du cinquième épisode! Nous avons ensuite droit à Mario Kart, où la 3D fait merveille au niveau du rendu des tracés, avant d'être une nouvelle fois soufflés par la présentation d'un Kid Icarus Uprising qui impressionne avec une incroyable profondeur de champ lors des séquences aériennes!

Pour ce qui des fonctionnalités, la portable est équipé d'une molette permettant de régler le niveau de 3D (ce qui fait donc qu'on peut jouer en 2D si on le désire) et, détail amusant, permet également de prendre des photos en relief grâce aux deux objectifs qui se trouvent en façade, pour un résultat vraiment convaincant.

Bref, la 3DS est une machine (n'ayons pas peur des mots) fabuleuse et d'une puissance technologique bluffante, et Big N affiche en plus de cette prouesse technique un line up de titres impressionnants propres à rallier à sa cause les hardcore comme les casual gamers, et à l'heure où le marché du jeu vidéo peine parfois à nous surprendre malgré la bonne volonté des éditeurs, Nintendo prouve une fois de plus qu'il mérite plus que jamais son titre de Maître du Jeu.

Alléluia!

 

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques