Premier rendez-vous avec la Nintendo Switch

Dans la nuit de jeudi à vendredi, Nintendo a annoncé la date de sortie officielle de sa nouvelle console de salon, la Switch : 3 mars 2017. D'ici là, comment vous faire une idée ? Krinein a tâté pour vous de la bête sur une dizaine de jeux. Voici, au premier abord, ce que nous en pensons...

Nintendo a décidé de faire les choses en grand en exposant sa nouvelle console au Grand Palais, près des Champs-Elysées, rien de moins. Pour la presse, c'était ce vendredi 13 janvier. Pas de froufrou, de grand blabla, lorsqu'on arrive ce sont des téléviseurs, manettes et écrans à ne plus savoir qu'en faire, 15 jeux à l'essai hands on et on vous met les différentes manettes entre les mains. Oui, les différentes manettes, selon les jeux, car là est l'une des caractéristiques de la Switch, vous avez plusieurs morceaux qui s'accrochent et se décrochent.


La console est aussi une console portable tactile multi-points où s'accrochent et se décrochent les manettes.

La console en elle-même, c'est l'écran que vous voyez ci-dessus. Car oui, c'est aussi un écran tactile qui permet de jouer directement sans téléviseur, comme on le faisait sur Wii U (pour certains jeux). Sauf qu'elle est complètement autonome et peut devenir une console portable (où il n'y a plus, malheureusement, de stylet...). De chaque côté, s'accrochent ou se décrochent des petites manettes appelées Joy-Con. On peut donc les accrocher sur la console elle-même mais aussi sur un support pour en faire une vraie manette autonome, lorsqu'on joue sur la télévision. Dans ce cas, la console-écran tactile est posée sur une station d'accueil (voir ci-dessous). Notez que l'écran tactile peut se poser sur une table en incliné et donc aussi servir d'écran de jeux quand on joue avec les Joy-Cons décrochés. Ceux-ci sont dotés d'un accéléromètre et d'un gyroscope et nous permettent ainsi de retrouver la détection de mouvement de la Wii perdue avec la Wii U. Sur certains jeux, chaque Joy-Con sera une manette à part entière et on enfilera une dragonne, comme à l'époque de la wiimote. Voilà qui fait beaucoup n'est-ce pas ?


Les Joy-Cons peuvent se regrouper pour faire une manette autonome quand on joue sur la télé.
 

Mais on n'a pas eu trop le temps de se poser de questions, car démarrage au quart de tour et on a joué immédiatement. Quels que soient les jeux essayés, une constante se démarque : que c'est beau, que ça en met plein les yeux ; à chaque nouvelle console, Nintendo franchit un pas, là c'est un grand pas. Autre observation immédiate : c'est tout aussi beau sur l'écran portable ; le rendu est différent par rapport à un grand écran, forcément, mais on franchit là aussi un cap par rapport à la mablette de la Wii U ou la new 3DS XL.  

Enfin, c'est impressionnant comme la console est petite. Finis les gros tas à côté de la télévision. Et finis les disques : les jeux seront en cartouche désormais.

En résumé, avant de vous faire part de notre ressenti sur les jeux à disposition, retenez qu'on a là une console à la croisée de la Wii (avec sa détection de mouvements + ses différentes manettes) et de la Wii U (avec son écran tactile sur la manette), la puissance graphique en plus, les vibrations HD en plus, la portabilité en plus et le multi-points en plus. Cela fait beaucoup de plus. On a bien là une console qui fait sacrément envie. Cerise sur le gâteau, c'est confirmé : elle n'est pas zonée !!!

NB : Fonctionnalités et fiche technique en bas de l'article.


Il y a aussi une manette normale, mais autant utiliser les Joy-Con avec toutes leurs fonctions.

The Legend of Zelda : Breath of the Wild

Un des premiers à nous avoir tapé dans l'oeil, Zelda, forcément. Cela fait un moment qu'on nous le dit et on le confirme : le monde est complètement ouvert. Vous voulez aller dans le ravin de droite ? Pas de problème. Vous balader dans la petite ruine d'à côté ? Idem. C'est entre autres sur ce premier jeu qu'on a pu constater la puissance nouvelle de la console, mais aussi la qualité, dite HD, des vibrations dans la manette. Il y a en effet une vraie différence selon ce qui se brise ou se cogne. J'en profite pour vous donner quelques informations sur les autres nouveautés du jeu : Link a une jauge d'endurance, qui lui permet de sprinter, grimper ou nager. Mais quand elle se vide, c'est la mort assurée. Un indicateur de bruit permet de mesurer sa furtivité, car il peut s'accroupir pour faire moins de bruit. Un thermomètre indique si Link doit se couvrir ou non. La vie ne se récupère plus en collectant des petits coeurs ou fragments de coeur, mais en récoltant de la nourriture (avec possibilité de recettes pour ceux qui veulent, mais on peut s'en passer heureusement). Sinon, c'est toujours beaucoup d'exploration, une dose de combat avec armes variées (hache, épée, bâtons, boucliers, arc) et des quêtes et objectifs précis même si le monde est ouvert.



Monde ouvert et tant d'autres choses

  

Mario Kart 8 Deluxe

Un autre jeu prenait de la place, Mario Kart 8 Deluxe. Loin d'être un simple portage de la version Wii U, cette édition est presqu'un renouveau complet. D'une, le coup de neuf graphique est très prononcé et saute une fois de plus aux yeux. De deux, le multi à huit en local était d'une fluidité impressionnante. A ce propos, c'est là que j'ai pleinement réalisé qu'on pouvait amener sa Switch chez les autres et donc jouer en réseau local avec sa console de salon. Délire ! Enfin, on a droit à de nouveaux circuits, à des nouveaux personnages dont Link, au retour d'anciens objets comme le fantôme voleur d'objet (oh oui !), et au retour de la possibilité qu'on croyait définitivement perdue d'avoir deux objets comme dans Double Dash !! 


Si si, c'est Mario Kart 8 Deluxe

 

Arms

Avec Arms, Nintendo ouvre une nouvelle licence. C'est d'un jeu de combat dont il s'agit, mais d'un jeu de combat un peu spécial puisque les adversaires sont dotés d'extensions de leurs poings, ce qui leur permet de frapper à plusieurs mètres de distance.

Si au premier abord la vue façon TPS semble fortement respirer l'extrême simplicité de prise en main, on finit, après quelques minutes de jeu, à penser qu'il y aura sans doute plus de profondeurs, grâce à des jeux de combats plus poussés que de simplement agiter frénétiquement les joy-cons. Car oui, pour jouer à Arms, on utilise 2 joy-cons, un dans chaque main : bouger un poing permet de lancer une attaque de la même main dans le jeu, tandis que les boutons des manettes permettent de dasher et de sauter. L'esquive, elle, se résume à placer les poings à l'horizontal.

Sans que ce soit une attente dévorante, le jeu a certainement plus à délivrer que ce que le simple trailer présageait.

Splatoon 2

Pourquoi changer ce qui fonctionne ? Si Splatoon 2 ne fait pas trop parler de lui par rapports aux autres gros titres annoncés, ce n'est pas pour son manque de qualité, mais bien parce qu'il ne se démarque à ce stade que très peu du premier opus sur Wii U.


Splatoon 2.

 

Avec un mode gyroscope fonctionnant aussi bien sur grand écran que sur l'écran tactile, Splatoon 2 propose des parties multi-joueurs jusqu'à huit joueurs, et pour la première fois en réseau local. Jeu de tir intelligent, fun et rapide, il devrait vite s'imposer parmi les possesseurs de la nouvelle console, comme son prédécesseur sur Wii U. Si seul le mode multi-joueurs était jouable lors de la présentation, l'on ne peut que supposer qu'une campagne un joueur conséquente sera disponible lors de la sortie du jeu prévue dans le courant de l'été 2017, un mois ou deux avant que le service Nintendo de jeu en ligne ne devienne payant...

Ultra Street Fighter 2 : The Final Challengers

Voilà de quoi alimenter les critiques les plus virulentes de la Switch : le premier jeu de combat de la Switch sera le remaster d'un jeu qui date de 1993. Avec des graphismes revus au goût du jour (comprendre : lissés à l'extrême, et des textes en police d'écriture au style assez discutable) et les deux personnages inédits que sont Dark Ryu et Violent Ken, Street Fighter 2 se joue comme il s'est toujours joué. De quoi permettre de se faire rapidement une idée de l'ergonomie de la nouvelle manette Switch. Pour ma part je reconnais quelques difficultés à bien exécuter les quarts de cercle requis pour sortir un Hadoken, ce qui laisse à présager qu'au moins un temps d'adaptation sera requis pour jouer avec précision.

Enfin, à noter que le jeu se jouait un pad par personne, et non un joy-con par personne, ce qui serait pourtant possible vu le nombre de boutons utilisés. Affaire à suivre.

1 2 Switch

Avec 1 2 Switch, Nintendo entend démontrer le potentiel technique de la Switch à travers des mini-jeux amusants et faisant l'emploi avant tout des capacités du joy-con en terme de vibration et de gyroscopie. Des party games en somme, limités à des challenges de deux minutes, axés sur le convivial, certains jeux demandant de regarder l'autre joueur plutôt que l'écran.

De là à faire le parallèle avec Wii Sports de l'époque Wii, il n'y aurait que peu de chemin à parcourir. Cependant, 1 2 Switch n'a pas pour l'instant été annoncé en bundle avec la Switch. L'on se demande donc quel sera le statut de ce jeu, et son avenir, s'il doit être vendu séparément de la console.

Fonctionnalités de la Nintendo Switch

L'écran portable est tactile, multi-points et digitale. Il n'y a plus de stylet.

Les manettes Joy-Con peuvent être utilisées de manière autonome, une dans chaque main, ou ensemble pour former une manette unique en les emboîtant de chaque côté du support Joy-Con.

Elles peuvent être fixées à la console principale pour une utilisation en mode nomade.

Chaque Joy-Con dispose de tous les boutons lui permettant de servir de manette à part entière et d'un accéléromètre et d'un gyroscope, ce qui permet donc d'utiliser la fonctionnalité de capteur de mouvements.

Chaque Joy-Con inclut des vibrations HD avancées.

Le Joy-Con gauche dispose d'un bouton de capture d'écran instantané. Le Joy-Con droit incorpore une zone NFC qui permet d'interagir avec les amiibo, ainsi qu'une caméra infrarouge à détecteur de mouvements pouvant détecter la distance, la forme et le mouvement des objets à proximité. 

Jusqu'à huit consoles peuvent être connectées entre elles via le mode de jeu sans fil local.

Multi-joueurs possible sans qu'un téléviseur soit nécessaire.

Nouveau service d'abonnement en ligne, qui pourra être essayé gratuitement à son démarrage. Ce service inclut une application mobile disponible à l'été 2017 qui permettra d'inviter ses amis à jouer en-ligne et de chatter. 


DR.

Caractéristiques techniques

- Autonomie de la batterie : 2,5 à 6H selon le jeu et l'utilisation

- Taille de l'écran : 6,2 pouces

- Résolution de l'écran tactile : 1280 x 720 pixels

- Résolution en HD pleine : 1080 p

- Capacité de stockage interne : 32 Go, avec possibilité de carte micro SD

- Format des jeux : cartouche

- Technologie Nvidia Tegra (SOC)

- 8 consoles Switch en réseau local

- Charge possible de l'adaptateur secteur sur port USB Type-C.

- Zonage : aucun

- Absence de stylet

- Prix : 330 €

Contenu de la boîte

- Console-écran

- Manettes Joy-Con gauche et Joy-Con droite,

- Support Joy-Con (sur lequel les deux Joy-Con peuvent être combinés afin de former une seule manette)

- Deux dragonnes Joy-Con

- Station d'accueil Nintendo Switch (qui maintient la console et la connecte au téléviseur),

- câble HDMI + adaptateur secteur Nintendo Switch.

Deux versions de la console seront proposées : une version avec deux Joy-Con gris, une autre version avec un Joy-Con rouge néon et un Joy-Con bleu néon. 


DR.

A propos des auteurs

Guillaume est le fondateur et le rédacteur en chef de Krinein. Curieux et passionné par la culture au sens large, il poursuit sa route sur les chemins tumulteux de la critique culturelle.

5 commentaires

  • jaiina

    16/01/2017 à 23h56

    Répondre

    La console m'a l'air bien intéressante ! Peut être l'occasion de m'y remettre. Surtout à Mario Kart. Sait on combien il y aura de circuits ?
    Vous n'avez pas mentionné le prix mais d'après ce que j'ai cru comprendre, la switch est malheureusement assez chère, non ?

  • Islara

    17/01/2017 à 11h49

    Répondre

    Ben si, le prix est mentionné à la fin (avant le contenu de la boîte) : 330 €. Un peu cher en effet. Mais vu que cela fait aussi console portable et que cela peut éventuellement économiser l'achat d'une console portable en plus, ça se justifie un peu. Tout dépendra du catalogue. Et puis cela restera compliqué de détrôner la 3DS.

    Pour Mario Kart 8 Deluxe, il y aura bien sûr tous les circuits initiaux de Mario Kart 8 (avec les DLC, ça fait quand même 4. Mais le nombre de circuits supplémentaires n'était pas indiqué.
    Liste des DLC ici : http://jeux-video.krinein.fr/quand-mario-kart-entre-nouvelle-ere-dlc-200cc-22958.html

  • Islara

    17/01/2017 à 11h50

    Répondre

    * je disais 48 circuits. Bug d'image...

  • jaiina

    19/01/2017 à 12h21

    Répondre

    AH merci Islara, pour l'info sur le prix. J'ai hâte qu'elle soit en démo à la FNAC ou ailleurs mais c'est vrai que ça peut être sympa et promet des soirées conviviales de jeux à plusieurs. Ce que n'offre pas trop les autres consoles...

  • Anonyme

    20/01/2017 à 19h12

    Répondre

    Après le coup de la WiiU, ils peuvent franchement aller se faire voir

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques