Nintendo Switch - Notre avis

Elle est enfin arrivée la nouvelle console hybride de Nintendo. Depuis le succès de la Wii, on aime les concepts novateurs chez Nintendo, et la Switch ne déroge pas à la règle.

Une nouvelle console de salon, c'est toujours un évènement, que l'on soit pro-Nintendo, pro-Sony, pro-Xbox, ou pro-Gamer tout simplement.

Personnellement, pour la petite histoire, mon cœur de gamer est quasiment né avec Nintendo, tout d'abord avec la NES, puis la Super Nintendo, la N64 et la Gamecube. Mais la Wii, malgré son franc succès, a fait du mal à mon petit cœur de Nintendo fanboy.

Jouer sur Wii, avec des wiimotes inconfortables et des graphismes indignes à l'heure où les TV cathodiques étaient en voie d'extinction… Alors qu'une jolie Xbox 360, et des jeux magnifiques et novateurs en full HD était juste à côté, franchement, même en aimant Mario, c'était compliqué.

Et la Wii U a fini le travail, d'ailleurs,  puisque c'est la seule console Nintendo dite « de salon » que je n'ai pas possédé, ayant senti le bide à des kilomètres, dès la conférence de présentation qui a enterré la console à sa naissance. Alors oui, il y a eu quelques jeux très sympas dessus, mais le plus gros titre que les possesseurs de Wii U attendaient comme des fous, pour lequel beaucoup ont acheté la console en prévision de sa sortie, est The Legend Of Zelda : Breath of the Wild. Et ce dernier a été reporté, modifié et adapté pour le lancement de la nouvelle Nintendo Switch.

Cela fait un peu mal aux amoureux de Nintendo, qui auront de toute façon fait le deuil de la Wii U pour jouer à ce nouveau titre en « superior version ». Mon introduction étant finie, je vais maintenant pouvoir vous parler en détail de mes impressions sur cette nouvelle bestiole.


La Nintendo Switch et ses deux premiers titres Nintendo

Vous aurez sans doute déjà vu une des publicités de la Nintendo Switch vu le matraquage télévisuel en règle qui a cours. Vous savez donc quel est le concept de la console, car pour le coup, les publicités sont bien faites, et on comprend l'intérêt ludique de ce nouveau joujou.

On joue sur sa TV HD, à notre Zelda favori (d'un autre côté, il n'y a que ça ou presque en jeu pour le moment) et puis « zut c'est l'heure de partir, je vais louper mon RER» et hop d'un simple geste, on prend notre console avec nous, et elle se transforme en console portable, avec un design qui rappelle un peu la Vita de chez Sony.


Et comme chez Nintendo, on aime le côté « Casual » et « Convivial » on peut aussi poser l'écran de la Switch avec sa petite béquille, on déclipse les deux Joy-Cons sur les côtés, et on peut jouer en mode nomade à plusieurs sur un même écran. Idée sympa, même si je me vois mal jouer à FIFA avec un Joy-Con sur un écran de 6,2 pouces, ou à un Mario Kart 8 en écran splitté. Mais, le concept tient la route, et au moins, il a le mérite d'exister.


L'écran et les Joy-Con en version néon

La boite de la Switch est plutôt petite et légère, cela surprend au premier abord. On ouvre le sésame et on découvre l'écran à côté les deux Joy-Con. Notre modèle est le très sympathique Bleu Néon/Rouge Néon, bien plus fun que le modèle standard gris.

Lorsqu'on regarde la Switch sans ses Joy-Con accrochés à elle, on dirait tout simplement une tablette tactile de 6 ou 7 pouces. Normal me direz-vous, car dans le fond, c'est une tablette de 6,2 pouces.

Sous le premier niveau de la boite, on découvre ensuite le « petit bordel du package » à savoir les dragonnes, pour éviter que les enfants fassent voler vos Joy-Cons à chaque partie, le dock pour brancher la Switch sur son support (et la recharger au passage), un support Joy-Con pour transformer ces derniers en une manette pour jouer en mode console de salon, et enfin un câble d'alimentation/câble HDMI. Et c'est tout.

Il n'y a pas de jeu dans ce package de lancement, une petite erreur stratégique à mon goût (qui ne semble pas affecter son succès à court terme vu que la console se vend très bien pour le moment) car il aurait pu être opportun de fournir le titre 1-2 Switch, grosse démo multijoueurs qui sert principalement (voir uniquement) à montrer les possibilités conviviales de cette machine.

On reviendra plus longuement sur ce titre dans un test très prochainement, mais sans vouloir faire du teasing, Wii Sports était à l'époque bien plus réussi et en étant offert avec chaque Wii, il a grandement aidé à faire vendre des consoles aux non-joueurs. Mais il faut être objectif, les acheteurs « day one » de la Switch, ils veulent jouer à Zelda.


Les Joy-Con sont très petits

La Switch est donc une console de salon et une console portable en même temps, avec des jeux au format cartouche comme sur Nintendo 3DS. Mais ce n'est pas une console de salon qui nourrira votre soif de gamer, comme peut le faire une console comme la Xbox One ou la PS4, avec des jeux AAA, des grosses licences, et des graphismes de qualité. Et encore je ne parle pas de la PS4 Pro ou de la future Xbox Scorpio, consoles qui lorgnent du côté de la 4K.

Nintendo a encore un train de retard sur ce point là. Nintendo a sorti une Wii qui affichait une résolution SD lorsque Microsoft et Sony proposaient les premières consoles HD. Et là, Nintendo sort une Switch, sorte de Wii U survitaminée, optimisée pour les écrans en 1080p (même si pour le moment, elle a l'air de cracher ses poumons pour afficher cela, on semble plutôt se limiter à du 900p) alors que le lobbying commercial du moment, c'est la 4K et le HDR.

Chacun son monde, et l'intérêt de la Switch qui fait d'ailleurs qu'on lui pardonne sa faiblesse graphique, c'est sa capacité à se transformer en console portable en trois secondes à peine, le temps de se lever du canapé pour l'attraper. Et pour le coup, techniquement parlant, la Switch enterre la 3DS.

Mais, cette puissance portative, et cet attrait visuel à quelques inconvénients. Tout d'abord, l'autonomie. J'ai testé en jouant à Zelda non stop en mode portable, avec la batterie à bloc et en moins de trois heures, pouf plus rien. Ce n'est pas une catastrophe, mais il faut clairement prévoir le chargeur avec nous. Petit hic… Le chargeur est en option.Il faudra repasser à la caisse.

Deuxième point négatif, non négligeable pour certains, surtout les habitués du RER et autres transports en commun, la console est tout même assez imposante avec les Joy-Con accrochés, et pèse un certain poids. On est loin de l'ergonomie d'une 3DS qui est peu encombrante, légère et robuste. En un geste, on la plie et on la met dans sa poche. Là, non, ce n'est pas possible. De plus, la console est beaucoup plus fragile, et je pense qu'on réfléchira à deux fois avant de laisser le petit dernier jouer à Mario Kart. Oui je suis maniaque.


La cartouche ne ressort pas en jeu. Là, c'est juste pour voir où on insère les cartouches.

Sur le plan de l'ergonomie, en mode console nomade, si l'on joue chez soi dans le canapé par exemple, c'est très agréable. L'écran est assez grand pour que l'on profite bien des environnements de nos jeux, la résolution de 720p en mode portable, bien suffisante pour la puissance d'affichage de la console. L'intérêt numéro 1 de la console est là.

Si c'est la bataille de l'écran TV à la maison, si vous voulez jouer à votre jeu alors que votre moitié veut regarder une série, un film ou même jouer à une autre console, et bien, pas de problème, on sort la Switch de son dock, on met un casque et on est pénard. Et je sens que beaucoup d'adolescents seront contents de ce concept également.

Si l'on parle de la Switch en mode « console multi-joueurs nomade » c'est-à-dire, qu'on pose l'écran sur une table et qu'on s'amuse à deux avec chacun un Joy-Con, là, l'ergonomie en prend un coup. Alors oui, les vibrations HD des Joy-con sont plutôt bluffantes.

Dans 1-2 Switch, il y a d'ailleurs un mini-jeu où il faut trouver le nombre de billes qui roulent dans votre main (de manière virtuelle pour ceux qui ne suivent pas) et c'est vraiment bien fait. Mais le souci des Joy-Con est leur taille ridicule. Bien sûr, c'est logique que ce soit petit, pour pouvoir être « switché » sur l'écran de la console, mais quand on tient un Joy-Con dans nos grosses paluches, c'est vite fatigant. Rigolo pour une petite session mais comme je l'ai dit plus haut, je ne pense pas que ce soit jouable sur un FIFA ou un NBA 2K par exemple.

D'ailleurs, pour la sortie de Mario Kart 8 Deluxe, ils ont déjà prévu des volants pour que l'on greffe les Joy-Con dessus. En gros, ce sera plus simple de jouer en mode gyroscope qu'avec les boutons et le stick, je suppose.

Enfin, en mode console de salon, avec le pad fabriqué avec les Joy-Con et leur support, c'est jouable, mais pareil, la manette est au final un peu petite, surtout en largeur, et du coup ce n'est pas forcément agréable sur de longues sessions.


Voici le pad de la Switch quand on utilise les Joy-Con sur le support

Du coup, les joueurs auront vite tendance à craquer comme moi pour le Pad Pro. Une manette sans fil qui ressemble beaucoup en termes de design au très bon pad de la Xbox One. Mais cette manette a tout de même un prix maximum conseillé de 79.99 euros, ce qui n'est pas négligeable. Et le prix de la paire de Joy-Con supplémentaire est encore plus élevé.

Les accessoires sur Switch coûtent cher. Sans compter en plus, qu'il vous faudra sans doute rapidement investir dans des cartes micro-SD si on est friand des jeux dématérialisés, car les 32 Go de la console font cheap pour une console de salon (et même pour une console portable de nos jours, on trouve en effet facilement des smartphones à 64 ou 128Go).

Je ne serais pas étonné de voir des modèles avec plus de capacités de stockage, pour coïncider avec des versions spéciales, ou des nouveaux coloris. Pour en finir avec la partie tarification, la console se vend au prix maximum conseillé de 329 €, mais on peut la trouver facilement au tarif de 299 €. Enfin, lorsqu'il y aura du stock, pour le moment, le hype de la nouveauté fait que les ruptures sont légions.


Une petite photo comparative avec un pad Elite Xbox One

Pour 299 €, on peut trouver en console de salon une Xbox One S avec un jeu comme Forza Horizon 3 par exemple et un disque dur interne de 500Go. La Xbox One S est compatible HDR, possède un lecteur Bluray 4K, bref, une console homogène, plus haut de gamme et  avec un catalogue fourni.On trouve également une PS4 avec un jeu.

La concurrence dans le domaine est rude, mais la Nintendo Switch n'est pas vraiment une console de salon. Son côté hybride fait la différence, et le fait d'être une console avec un écran monte forcément le tarif, même si techniquement la console est beaucoup plus faiblarde que les deux autres concurrentes que j'ai mentionné plus haut. Sur le court terme, les ventes de la machine débutent vraiment très bien, c'est de bonne augure.

Il y aura cette année quelques sorties Nintendo qui aideront à faire grimper ces chiffres avec une réédition de Mario Kart 8, un Splatoon 2 et normalement Super Mario Odyssey. Bref, les fans de Nintendo seront ravis.

Mais au niveau des tiers, là, on peut se poser des questions. Les gros titres AAA ne seront sans doute pas portés sur Switch. Ne vous attendez pas à Battlefield 1, à Mass Effect Andromeda ou encore par exemple au dernier Ghost Recon Wildlands qui vient de sortir sur le combo PS4/Xbox One.

Votre choix pour l'achat d'une Nintendo Switch doit donc être réfléchi en fonction de vos goûts, de votre utilisation et surtout de votre consommation de jeux. Personnellement, pour moi, gros joueur sur Xbox One, si je n'avais qu'une Nintendo Switch, je serai frustré de passer à côté de beaucoup de jeux. Mais en console d'appoint elle me va très bien, pour les jeux plus familiaux comme Mario Kart et quelques exclus vraiment sympas comme Zelda. Cela peut paraître anodin, mais il ne faut pas voir que midi à sa porte, chaque support à ses qualités, et la Switch, a ses arguments.


La Switch bien cachée dans son Dock

Pour le moment, la Nintendo Switch est une console étonnante et qui peut laisser beaucoup d'espoir pour un regain de la marque Nintendo dans le secteur des consoles de salon. Mais pour craquer aujourd'hui, il faut vraiment vouloir jouer à Zelda, car le line up sonne creux.

Les sorties sur l'année sont encore très limitées avec surtout des portages de jeux Wii U. Bref, tout n'est pas rose, entre un faible nombre de jeux, des accessoires hors de prix, et une concurrence sauvage dans le secteur des consoles de salon.

Son côté hybride fait sortir la Switch du lot et sans aucun doute fait son succès. Le côté mablette de la Wii U, mal perçu par les potentiels acheteurs de l'époque, a eu un écho dans la comm' chez Nintendo, et du coup, cette fois le message publicitaire a semble-t-il fonctionné. Nous verrons si sur le long terme nous pourrons parler de vraie réussite commerciale, mais en attendant, pouvoir jouer au choix en mode salon ou en mode nomade, au même jeu avec la même qualité graphique et sans aucun temps mort, est une fonctionnalité très sympathique.

Je ne suis pas du tout impressionné par la machine en tant que console de salon, certes, mais une fois en main, déconnectée de son dock, avec son écran de 6,2 pouces, on se retrouve avec une console portable qui transforme la Nintendo 3DS en jouet V-Tech pour enfant, ou presque. Forcément, chez certains, le coup de cœur sera immédiat. Mais n'attendez pas une fracture de votre rétine sur votre dernière TV HD ou 4K 65 pouces, vous serez forcément très déçus.


Allez, maintenant on joue !

Fonctionnalités de la Nintendo Switch

L'écran portable est tactile, multi-points et digital. Il n'y a plus de stylet.

Les manettes Joy-Con peuvent être utilisées de manière autonome, une dans chaque main, ou ensemble pour former une manette unique en les emboîtant de chaque côté du support Joy-Con.

Elles peuvent être fixées à la console principale pour une utilisation en mode nomade.

Chaque Joy-Con dispose de tous les boutons lui permettant de servir de manette à part entière et d'un accéléromètre et d'un gyroscope, ce qui permet donc d'utiliser la fonctionnalité de capteur de mouvements.

Chaque Joy-Con inclut des vibrations HD avancées.

Le Joy-Con gauche dispose d'un bouton de capture d'écran instantané. Le Joy-Con droit incorpore une zone NFC qui permet d'interagir avec les amiibo, ainsi qu'une caméra infrarouge à détecteur de mouvements pouvant détecter la distance, la forme et le mouvement des objets à proximité. 

Jusqu'à huit consoles peuvent être connectées entre elles via le mode de jeu sans fil local.

Multi-joueurs possible sans qu'un téléviseur soit nécessaire.

Nouveau service d'abonnement en ligne, qui pourra être essayé gratuitement à son démarrage. Ce service inclut une application mobile disponible à l'été 2017 qui permettra d'inviter ses amis à jouer en-ligne et de chatter. 

 

Caractéristiques techniques

- Autonomie de la batterie : 2,5 à 6H selon le jeu et l'utilisation

- Taille de l'écran : 6,2 pouces

- Résolution de l'écran tactile : 1280 x 720 pixels

- Résolution en HD pleine : 1080 p

- Capacité de stockage interne : 32 Go, avec possibilité de carte micro SD

- Format des jeux : cartouche

- Processeur Nvidia Tegra personnalisé

- 8 consoles Switch en réseau local

- Charge possible de l'adaptateur secteur sur port USB Type-C.

- Zonage : aucun

- Absence de stylet

- Prix maximum conseillé: 329 €

Contenu de la boîte

- Console-écran

- Manettes Joy-Con gauche et Joy-Con droite

- Support Joy-Con (sur lequel les deux Joy-Con peuvent être combinés afin de former une seule manette)

- Deux dragonnes Joy-Con

- Station d'accueil Nintendo Switch (qui maintient la console et la connecte au téléviseur),

- câble HDMI + adaptateur secteur Nintendo Switch.

Deux versions de la console sont proposées : une version avec deux Joy-Con gris, une autre version avec un Joy-Con rouge néon et un Joy-Con bleu néon. 

A propos de l'auteur

Le fanboy Xbox de l'équipe

    0 commentaires

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

    Rubriques