7/10

La nouvelle maison du style - Test 3DS

Alors, tu veux un nom… Ni…Co... Las… J'ai assez de caractères, très bien ! Ah tu veux qu'on choisisse aussi une apparence physique ? Pourquoi pas, tu me proposes quoi petit logiciel ? Attends… Pourquoi y a que des yeux féminins ? Des bouches féminines ? Des coupes de cheveux féminines ? Mince, on peut créer que des filles ? Comme on revient en arrière ? Je ne veux plus m'appeler Nicolas ! Hé, sois gentil petit logiciel, laisse-moi changer mon nom…


DR.
Le qualificatif « jeu pour fille » est connoté, vous l'admettrez. Au moment même où je vous en parle, vous être déjà en train de penser aux pires jaquettes des jeux Léa passion, aux machins avec des bébés, des chevaux, des poupées à habiller. Peut-être même avez-vous pensé au présent titre. Oui, le terme « jeu pour fille » est salement connoté. Alors, quand je vous dis que La Nouvelle Maison du Style est un jeu pour fille, nombre d'entre vous vont le ranger avec Léa et ses équidés sans prendre la peine d'y jeter un coup d'œil. C'est humain, je ne vous jette pas la pierre. Et de toute façon, j'ai du mal à imaginer que la masse de joueurs va se jeter sur le titre sans distinction d'âge, sexe, ville. Pourtant, comme c'est le cas pour les jeux éducatifs, les jeux de fitness et les jeux de simulation fermière, les jeux pour fille ne sont pas forcément de piètre qualité, en voici la preuve.


DR.
La Nouvelle Maison du Style
vous propose donc de tenir votre propre magasin de prêt-à-porter. Mettons les points sur les i, il ne s'agit aucunement de jouer à la poupée en habillant votre avatar ou vos vendeuses, même si vous êtes tenus de le faire dans un but hautement plus louable que l'esthétisme pur. Dans des mesures relativement évoluées, votre analyse et votre sens de la gestion seront mis à contribution pour faire tourner votre boutique, gagner de l'argent et faire perdurer votre activité – voire gagner quelques concours de style. Une nana flâne dans vos rayons, vous l'accostez avec un cordial « bonjour ! », elle vous donne des indications plus ou moins précises et un budget, et à vous de la satisfaire. Grâce à un lexique intégré, les ficelles du métier sont facilement acquises : tel style correspond à telles marques, telle apparence correspond à tels styles, etc. Certaines sont très arrêtées sur leur choix, comme « un pantalon style pop à moins de 100€ », et d'autres vous laisseront une marge de manœuvre plus large en ne demandant qu'une « tenue qui leur plaira ». Dans ce cas précis, il faudra déduire les goûts de la cliente selon ce qu'elle porte et proposer quelque chose en conséquence. Cette activité sera votre nerf de guerre et vous permettra de garnir votre compte en banque. Les cas sont assez diversifiés mais sont évidemment très répétitifs, malgré le très grand nombre d'articles proposés par le jeu. Chaque cliente affiche en effet une taille mannequin (donc unique), débite des dialogues particulièrement nunuches, et ne jure que par les fringues. Mais on se prend au jeu, grâce à toutes les autres spécificités qui viennent impacter votre activité de vendeuse.


DR.
La plus lourde, dans tous les sens du terme, sera de vous approvisionner au show-room. L'étape est obligatoire pour approvisionner vos stocks et proposer le plus large éventail de style possible. Il faudra entrer en relation avec chaque marque et faire votre panier article par article, en sachant que votre espace de stockage est évidemment limité. Tout cela devient vite laborieux et répétitif, donc ennuyeux. Plus sympathique, le jeu vous offrira la possibilité de personnaliser votre magasin, en choisissant le nom, la déco, la musique, et la tenue des mannequins en vitrine. Il est possible qu'une passante s'arrête devant votre mannequin et vous demande la même tenue, à vous de bien prévoir le coup et le stock. Une fois en routine, l'idée principale sera de « charger la mule », c'est-à-dire vendre le maximum d'articles à une cliente tout en ne dépassant pas son budget. Loin d'être difficile, tout comme les fameux concours de style qui ne vous réclameront que peu d'investissement. Ce type d'évènement ne semble pas prendre beaucoup d'importance mais il va pourtant, de manière un peu brutale, conditionner le fond du jeu puisqu'il suffira de remporter le concours Elite pour voir le générique de fin. Au bout de quinze heures de jeu environ.


DR.
Un dernier point important : votre avatar. Loin d'être une simple représentation du joueur, la jeune fille est aussi une poupée à habiller, une fashion victim, et une apprentie décoratrice d'intérieur. A chaque fois que vous achetez un vêtement au show-room, la marque vous en offre un exemplaire pour votre garde-robe personnelle. Et comme votre apparence aura un impact sur votre clientèle, il faudra soigner votre look général, ce qui inclut le maquillage et la coupe de cheveux. Divers endroits (salon de coiffure, de maquillage, etc.) peuvent donc être visités pendant la journée de travail pour arriver à vos fins, dont certains à but très social, comme le café qui permet d'aller tailler le bout de gras avec les clients fidèles. Activité moins utile, vous pourrez également redécorer votre intérieur et changer votre mobilier. Enfin, le jeu ne fait pas une croix sur les spécificités de la 3DS et favorisera les échanges du street pass. Les personnes rencontrées deviendront des clientes, tandis que vous pourrez vous-mêmes visiter les boutiques des autres joueurs / joueuses. Et avec la réalité augmentée, votre avatar pourra être pris en photo dans un environnement réel, genre la commode du salon, au hasard.

Loin d'être une jolie coquille vide, La Nouvelle Maison du Style est un jeu de gestion assez complet, agréable à regarder, et suffisamment dense pour s'occuper de nombreuses heures. Les possesseurs de la version DS seront heureux de constater une réelle progression graphique mais se retrouveront probablement déçus du manque de nouveautés et d'améliorations dans l'ergonomie, très faiblement compensés par l'arrivée des articles masculins.

Note : contrairement aux captures d'écran, le jeu est entièrement en français.

A propos de l'auteur

3 commentaires

  • hiddenplace

    19/11/2012 à 18h47

    Répondre

    Je n'ai pas de 3DS pour pouvoir tester ce nouvel opus, mais après avoir joué au premier (La maison du style) sur DS, d'après ce que tu en dis, le concept est exactement le même, il doit probablement y avoir de la grosse redite par rapport au précédent (jusqu'à la répétition des mêmes marques ?). Comme tu l'as dit d'ailleurs, l'opus précédent était effectivement très répétitif, mais pour ma part j'ai joué de trèèès nombreuses heures sans me lasser, quitte à revendre parfois plusieurs fois les mêmes tenues à la même cliente mais juste pour avoir le plaisir de revoir (et de faire porter à mon avatar^^) certains vêtements que je trouvais bien jolis. (oui je suis superficielle, et j'assume^^)(et oui, ce jeu a l'air d'être un jeu "pour filles", mais je crois avoir vu plein d'avis de garçons qui avaient l'air de trouver ça sympa à l'époque, + le tien aujourd'hui, comme quoi^^)

    Je plussoie en tout cas pour les dialogues nunuches, et pour un côté kitsch et premier degré assez assumés aussi. Mais ce coté manga/ gothic lolita + musique d'ascenseur qui reste en tête, donnent paradoxalement pas mal de charme au jeu, ce qui rend l'ensemble agréable à jouer. Je parle toujours du premier opus, mais ça a l'air pareil dans celui-ci.

  • Nicolas

    20/11/2012 à 09h48

    Répondre

    Objectivement, c'est plutôt bien foutu. Les développeurs avaient un concept, ils l'ont exploité avec soin malgré quelques erreurs de gameplay (qui rendent le jeu répétitif). Le principal frein, c'est justement ce concept : la mode, ça ne parle pas à tout le monde. Les joueurs qui risquent de décrier le jeu sont surtout ceux qui ne vont pas adhérer au concept, mais s'ils sont objectifs, comme la plupart des testeurs qui avaient critiqué le volet DS, ils sont tenus de mettre une note correcte.

  • Anonyme

    18/07/2014 à 22h15

    Répondre

    Je conçois de m'acheter ce jeu ! Est-ce une bonne idée

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques