7/10

OkunoKA Madness - Critique PS4

Contrôlez les éléments et un chien bleu dans cet héritier exigeant de Super Meat Boy.

Sorti sur Switch en 2018 et bien accueilli par la critique, OkunoKA est de retour dans une édition augmentée sur tous les supports du moment : OkunoKA Madness. L'occasion pour un plus grand nombre de joueurs de découvrir ce jeu de plates-formes plus ardu qu'il n'y paraît ...


Les premières difficultés commencent avec ce niveau

 

Vous contrôlez Ka, un héros bleu ressemblant plus à un chien qu'à un certain hérisson, qui aura pour but de sauver les esprits corrompus par son ennemi juré, Os. Pour sauver ces esprits, Ka devra les atteindre un à un dans la bonne centaine de niveaux que compte le jeu et avaler les esprits corrompus pour les faire ressortir par en bas, jaunes et brillants comme au premier jour. Oui, on sait travailler avec classe et sobriété chez Caracal Games. Ka sait courir la langue au vent, s'appuyer sur les murs pour rebondir et surtout manipuler trois éléments : la glace, le feu et l'électricité. Vous pourrez activer un seul de ces trois éléments à la fois pour matérialiser des plates-formes de l'élément associé puis passer à un autre élément pour faire disparaître cette même plate-forme. Le principe est simple mais l'application qui en est faite ici nécessite beaucoup de doigté, de précision et de patience...


Circulez ! Ce ne sont pas les droïdes que vous recherchez

 

Et de la patience, il en faudra pour arriver au bout du jeu tant les niveaux augmentent rapidement en difficulté en combinant des éléments de gameplay introduits lentement, laissant le temps de s'y habituer. Il ne sera ainsi pas rare de recommencer un niveau une cinquantaine de fois pour bien en saisir le timing, la position des pièges et réussir à exécuter toute cette chorégraphie millimétrée d'une traite et sans fausse note, sous peine de recommencer le niveau une fois de plus. Nous sommes vraiment face à un die'n'retry du plus bel effet qui ne se laissera conquérir que par les joueurs acharnés, persévérants et au doigté irréprochable. Les autres seront rapidement tentés d'abandonner devant l'ampleur du challenge.


La direction artistique est très colorée et variée

 

Partager cet article

A propos de l'auteur

Métalleux confirmé // PlayStation lover // Bouffeur de manga // Cinéphile mais pas zoophile // Codeur professionnel // Lecteur électronique et câlineur de chatons since 1987.

    0 commentaires

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

    Rubriques