9/10

Operation Flashpoint - Test

Nous sommes en 1985, en pleine guerre froide. Un gros paquet de soldats soviets mené par un général un peu barjo décide d'attaque une base de l'OTAN sur des îles imaginaires. Vous faites partie de ces soldats qui vont devoir repousser l'invasion. Voilà pour l'histoire.
Le jeu en lui-même est une gigantesque simulation de guerre. Personnellement, je n'aime pas trop le genre ultra-militariste mais Operation Flashpoint possède un gameplay unique renvoyant la série des delta force à sa vraie place : la poubelle !
La majorité du temps vous jouerez un marines en vue subjective mais rien ne vous empêche de passez en vue à la troisième personne. Les missions que vous accomplirez n'ont rien d'extraordinaire : reconnaissance, assaut, protection, infiltration... mais elle sont très bien scriptées et vous n'avez pas beaucoup d'occasions de souffler.
Le plus fantastique dans ce jeu est la liberté d'action et de mouvement. D'abord vous vous baladez sur des îles entièrement modélisées et où chaque détail, chaque arbre a été placé avec soin. On trouve de nombreux villages dont toutes les maisons sont démolissables et qui rappellent beaucoup la France. La superficie de jeu est immense et on prend plaisir à se balader à pied pendant des kilomètres. L'autre grand plaisir de ce jeu est de pouvoir conduire n'importe quelle véhicule non endommagé et il y en a un paquet : Jeep, tank, hélico, navire, camion... je suis même tombé sur une vieille R12 et sur un tracteur. Dans chaque véhicule vous pouvez occupez différents postes. Exemple pour le char : vous pouvez être tireur, conducteur ou chef. De plus, au bout d'un certain nombre de missions, vous pourrez commandez des troupes et le jeu prendra un aspect tactique très intéressant : c'est vous qui choisirez la formation d'attaque, l'approche à employer. Si vous vous contentez de charger comme un gros porc, vous vous retrouverez vite très seul. L'arsenal que vous pouvez emporter quand vous êtes à pied est très classique : M16, AK47, grenades, Lance-roquettes, fusil de snipe...
Graphiquement, le jeu est plutôt beau pour les objets "utiles" (gars, armes, véhicules...) et assez moyen pour le reste. Mais vu le nombre de polygones qu'il faut afficher en même temps, je recommande au minimum un PIII 500 avec une bonne carte graphique. Mais il vous faudra vraiment une machine de barbare pour profiter à fond du jeu.
Enfin, je finirais sur un point qui peut en rebuter plus d'un ; malgré ses qualités ludiques, Operation Flashpoint reste un jeu de guerre très réaliste : dommages localisés et bien sanglants, soldats qui hurlent quand ils prennent une balle... Le jeu est vraiment fait pour vous dégoûter au maximum de la guerre. Quand vous crevez (et ça va arriver souvent !), la caméra tourne autour de votre cadavre avec une citation, sur la mort ou la guerre, d'un homme célèbre.

A découvrir

Sims (Les) - Test

Partager cet article

A propos de l'auteur

    3 commentaires

    • kou4k

      31/10/2006 à 23h12

      Répondre

      Je l'ai redécouvert dernièrement, et quel chef d'oeuvre !

      Bien que complettement dépassé graphiquement, on éprouve un plaisir immense à se croire à la place de Swofford dans Jarhead, sauf qu'on part en mission là...
      Mais on a quand même droit aux scènes de vie des soldats, l'attente sur la route dans le camion de transport, le briefing, et hop on rescend rejoindre le reste de l'équipe Aplha, on est 20, on monte la colline, on regarde les décors immenses, on écoute les messages radio et les oiseaux, et là,

      "FIIZ", "pfiou, au raz de la tronche! ca commence! ils sont où, qu'est-ce que je fais? à plat ventre! FIZZ FIZZ! deux morts, mais ils sont où?! ah le point là bas... tin il est loin et mon viseur tremble parceque j'ai sprinté...".


      Le jeu est terriblement réaliste!
      Jamais je n'ai encore vu une telle immersion :
      Impossible de tirer en sprintant, la fatigue est extrèmement bien représentée(respiration de plus en plus forte en courant, visée fragile, plus de patate dans les jambes), une balle dans la jambe, et on rampe tout le reste de la mission! Un bras, et on vise de travers!

      La plupart du temps, on ne voit même pas celui qui nous tue, car il est a 100m dans un fourré.
      Enervant, mais mon dieu que c'est réaliste.

      Surtout que les missions sont toutes faites pour prendre aux trippes :
      -assaut d'un plaine, tout le monde se planque suite à un coup de feu, à plat ventre, on cherche déséspérément où sont les ennemis.
      -prise d'un village, au centimetre par heure, fiiiz, une balle dans la tête de l'autre bout de la rue, "et m****!".
      -Notre village attaqué par des tanks, je suis le seul survivant, si je suis grillé, je suis foutu... j'ai 5 km à faire, l'ennemi est partout, et ils visent aussi bien que moi, je suis mort avec une seule balle et ne sait pas où ils sont... .


      C'est vraiment bluffant!
      On se croirait dans la peau d'un trouffion, aussi faible que les autres...
      On n'est pas plus fort, et notre survie est surtout due aux ordres des patrons, car, si on se fait la malle, on est mal.
      Pareil si on commande mal, on fait tuer tout le monde et on est encore plus mal.

      Envie de finir le boulot plus vite?
      Hop une jeep et on écrase!, un tank et on mitraille, un hélico, un avion et... "BLAM!", erf, pas facile les avions...

      Mais on est tout aussi vulnérable, roquettes, ou une balle au travers du parre-brise, et c'est fini de Rambo... On peut même se faire crever un pneu ou se tuer lors d'un gros choc, perdre un passager qui a pris une balle perdue...

      surtout qu'il n'y a en général qu'un point de sauvegarde par mission et que mourir fait tout recommencer.



      Jamais je n'ai encore vu de jeu si réaliste.
      Une simulation comme on n'en a encore jamais réalisée, 1000 fois plus réaliste que [i]delta force ou un "Tom Clancy's".
      Si si, 100 fois plus réaliste qu'un Swat 4 ou un Ghost recon[/i], vous ne lisez pas mal. Et je n'abuse pas!

      Une légende encore jamais égalée en terme de réalisme.
      Vivement le 2, et, s'il vous plait, ne changez rien d'autre que les graphismes!

    • Choucroot

      27/11/2006 à 17h01

      Répondre

      kou4k a dit :
      Une légende encore jamais égalée en terme de réalisme.
      Vivement le 2, et, s'il vous plait, ne changez rien d'autre que les graphismes!

      C' est mal barré, désolé kou4k :/
      Ces fous ont décidé de faire des villes 10 fois plus grandes, des batiments destructibles, une bonne jouabilité en interieur ( faut dire ce qui est, c' etait l horreur ), des décors plus détaillés, des éclairages évolués, et un moteur physique.... Et encore ce n' est que pou Armed Assault, le OFP 1.5 non officiel pour cause de droits.


      Le vrai OFP 2 lui, sera carrement révolutionnaire, avec une campagne active dans laquelle on prend part a un conflit deja en place en tant que troufion de base, et dans lequel on montera en grade dans telle ou telle branche ( pilote de chasse, de tank...) , prendra des decisions clef au fur et a mesure de la campagne, voir meme finir général dans ce qui ressemblera de plus en plus a un rts ( mode de comandement dans ofp ).

    • kou4k

      27/11/2006 à 22h39

      Répondre

      Ca peut aller encore si ils changent les graphismes et le systeme de collision...

      äreil pour l'évolution hierarchique, c'est une bonne chose je trouve, car dans le 1 c'était pas super exploité le coté commanant et les menus d'ordres brouillon.

      Par contre, leur nouveau moteur physique, l'a interret à être aussi réaliste que l'ancien...

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

    Rubriques