8/10

Pangya Saison 4 - Test

C'est décembre, il fait moche dehors et votre porte-monnaie a subi une cure d'amaigrissement à cause des fêtes de fin d'année ! Pourquoi n'iriez-vous donc pas taper gratuitement quelques balles sous le soleil pour décompresser?

Pangya, aussi appelé Albatross 18 de l'autre côté de l'atlantique, est un jeu de golf coréen jouable online. Sa particularité est qu'il a également des composantes RPG. En fait on pourrait même le qualifier de MMOGPG, pour Massively Multiplayer Online Golf Playing Game. Et il est (presque) totalement gratuit.

Un cadre mignon et enchanteur
Un cadre mignon et enchanteur
Résolument typé arcade le jeu adopte un style visuel très kawaii d'inspiration manga (ou manwha, si on préfère l'appellation coréenne) et reprend les bases de bon nombres d'autres jeux de golf, à savoir le choix du club (via la molette du mulot), et la frappe de la balle dosable à l'aide d'une jauge qui permet de décider de la force du swing et de la direction à donner à la balle (l'ensemble s'effectue avec la barre d'espace : une première pression pour lancer le coup, une deuxième pour déterminer la puissance et une dernière pour valider la frappe). On peut aussi donner de l'effet à la balle, se renseigner sur la direction et la force du vent grâce à un petit indicateur, avoir une vue d'ensemble au dessus du green, et, un peu plus tricky, s'essayer à donner à sa balle un méga effet grâce à une manœuvre qui, selon l'endroit de la balle qui est frappé, haut, bas, droite ou gauche, et l'utilisation au bon moment de la flèche du clavier correspondante, permettra d'allonger son tir, de provoquer un effet rétro ou de déclencher une super courbe pour éviter un obstacle. Un peu plus tricky, car au moment de frapper il faudra, pour que cela fonctionne, impérativement déclencher un « pangya ». Qu'est ce qu'un « pangya » ? C'est le nom donné dans le jeu au tir parfait, c'est-à-dire quand on a validé sa frappe pile poil sur le petit trait blanc de la dernière partie de la barre. Cela reste donc dans l'ensemble du très classique et les commandes, qui peuvent toutes s'exécuter au clavier, sont simples et instinctives. Bref, la prise en main est immédiate et pas prise de chou pour deux sous.

Le dernier épisode en date, Pangya Saison 4, suavement sous titré Delight, propose 3 modes de jeu principaux. Le mode « famille », qui permet de jouer à plusieurs sur le même PC, et deux modes online, le « versus » où on récupérera des points d'XP et le « tournoi » pour remporter des coupes.

Outre le gain d'expérience, le petit plus de Pangya c'est tout l'aspect upgrade du jeu. Par exemple il est possible de booster ses coups dés qu'une jauge spéciale est pleine (elle se remplit automatiquement à chaque fois qu'on frappe) ou en utilisant un item, ici une potion de puissance. Il y aura bien d'autres goodies à gagner au cours des parties ou à acheter dans la boutique du jeu, qui amélioreront les performances sur le terrain ou permettront de modifier le look de votre avatar (que vous pourrez créer sur la base des 9 persos existant dans le jeu, avec la possibilité d'en acquérir d'autres plus tard contre espèces sonnantes et trébuchantes). Et il est aussi possible de créer ses propres items pour ensuite les échanger avec d'autres joueurs ! Comme pour un RPG le jeu comporte donc un système de Des persos kawaii et un peu poseurs
Des persos kawaii et un peu poseurs
monnaie, se présentant sous la forme de 2 types de crédits différents : Les Pangs, qui se gagnent au fur et à mesure des parties, et les cookies que vous choisirez de vous procurer avec votre argent de la vraie vie. Eh oui, certains items ne peuvent s'obtenir que de cette façon. Alors si on tombe accro on pourra complètement relooker son petit golfeur (ou sa petite golfeuse) pour mieux s'y attacher et l'aimer comme un autre soi même (eh ouais, j'me kiffe !)

Et s'il y a un autre aspect du soft qui le rend vraiment sympathique en diable, c'est le mélange de décors paradisiaques et parfois surréalistes (une grande pyramide aztèque qui borde le fairway par ci, une coupole en suspension dans le ciel par là, et en plus chaque élément représente en général un obstacle potentiel qui nécessitera la bonne maîtrise de certains coups techniques), et d'une bande son…planante, tour à tour zen, lounge, resort…que du peace my brothers and sisters ! Pangya c'est ça, un jeu de golf beau, à l'atmosphère envoutante, simple d'approche sans pour autant faire l'impasse sur une technicité bien étudiée qui demande qu'on se concentre un minimum, et qui offre à coup sûr la garantie de parties agréables avec des gens sympas sur le net dans une ambiance décontractée et conviviale. Bref, Pangya Delight est un jeu réussi et (allez, tous ensemble)…fun !

 

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques