A DECOUVRIR
6.5/10

Geste des Chevaliers Dragons (La) - Tome 1 - Jaïna

Elles sont jeunes, belles, vierges... et elles comptent bien le rester (à déclamer d'une voix rauque)

Jaïna et Ellÿs, deux farouches guerrières toutes de cuir et de mailles vêtues poussent les portes d'une taverne en quête d'un bock de mauvais vin. Le temps d'oublier les affres du voyage accompli, tous les regards se sont posés sur elles : concupiscence ou jalousie. Si voir deux femmes porter l'épée est déjà un évènement, le passage de deux chevaliers-dragons est autrement plus rare... et funeste.

Fondé dans le seul but de détruire les Vers, l'Ordre des Chevaliers Dragons est uniquement composé de vierges, les seules à pouvoir échapper au Veill. En effet, les dragons arrivés à l'âge adulte deviennent passiblement taciturnes et en plus de leur humeur massacrante, ils acquièrent la fâcheuse capacité de déformer leur environnement, hommes y compris : le Veill.
N'appréciant guère d'être réduits à l'état d'homoncules dégénérés, les hommes essaient tant bien que mal de lutter contre ce fléau... jusqu'au jour où un quidam découvrit que non seulement les vierges n'étaient pas atteintes par le Veill mais pouvaient également échapper aux sens aiguisés du dragon : l'Ordre des Chevaliers Dragons était né.

La Geste des Chevaliers-Dragons nous présente un univers heroic-fantasy pur et dur : un méchant dragon à terrasser, une magie maléfique et deux jeunes damoiselles court-vêtues qui font taire les goujats du revers de la main. La Geste des Chevaliers-Dragons a donc les avantages de ses défauts. L'univers n'est pas excessivement original, en contrepartie, la BD se lit très facilement, l'action est au rendez-vous, servie par les dessins plus que corrects de Varanda. Devant les deux trois déhanchés de nos héroïnes, le scénario avance à tambours battants... vite, trop vite. Non que le scénario soit mauvais, là encore, la lecture est très facile et les a priori inhérents à l'univers sont bien contrebalancés par quelques petites surprises scénaristiques... l'histoire nous offrant plus qu'il n'y paraît. Néanmoins, la BD aurait pu gagner à être plus développée et l'absence de suite, malgré un dénouement en point d'interrogation, vient nous sucrer une bonne partie du plaisir.


Une bonne surprise, ni plus ni moins.

Liste des albums (mise à jour au 15 mai 2008) :

Tome 1 - Jaïna (1998)
Tome 2 - Akanah (2003)
Tome 3 - Le pays de non-vie (2004)
Tome 4 - Brisken (2006)
Tome 5 - Les jardins du Palais (2006)
Tome 6 - Par-delà les montagnes (2007)
Tome 7 - Revoir le soleil (2008)

Hors-série - Chevaliers Dragons (2006)

Partager cet article

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • Anonyme

    31/03/2004 à 00h00

    Répondre

    Pour voir dans ce truc au scénario aussi emballant qu'un encéphalogramme de commateux une bonne surprise, il ne faut pas attendre grand chose de la fantasy...

    D'ailleurs, pour voir les deux héroïnes bardées de cuir et de mailles, il faut rater leur décolleté, ou la partie inexistante de leur armure.

    Le volume 1 n'a pour lui que ses dessins et une bonne idée de départ, le traitement est lamentable (un peu comme cette critique d'ailleurs...) et finalement, c'est une BD qui retient l'attention maximum 3 secondes. A oublier.

    Le volume 2 présente la caractéristique d'un dessin nettement moins beau que celui de Varanda, mais l'avantage d'un scénario un chouillat plus intéressant et consistant.

  • Anonyme

    10/01/2010 à 19h42

    Répondre

    Moi, j'adore. Les héroïnes sont craquantes, les dessins et couleurs très sympas, ainsi que les histoires.


    J'ai préféré les 2 premiers tomes


     

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Rubriques