Preview E3 : Fairytale Fights

A l'E3, Fairytale Fights ne jouait pas la carte technologique pour séduire. Pourtant, le contraste entre violence et conte de fée à la sauce Powerstone semble prendre.

Quand on a eu son heure de gloire, ce n'est pas facile de sombrer à nouveau dans l'anonymat. C'est pourtant ce qui arrive au petit chaperon rouge. On l'évoque bien de temps à autre par conte interposé, mais qui croit encore réellement en elle ? Qui est là pour se souvenir vraiment d'elle ?


La petite fille toute mignonne décide de se donner les moyens de redorer son blason. Elle part en vadrouille, et elle n'est pas contente. Mais alors pas du tout. Elle est prête à tout, y compris récupérer toutes les armes semées sur son chemin pour donner de bon coups à tous ceux qui se présentent. Et gare à eux s'ils veulent en découdre.

Fairytale Fights est un jeu qui, comme son nom le laisse présager, se déroule dans le monde enchanté des contes de fées. Mais cet univers n'est plus aussi beau qu'on se l'imagine. Il a sombré dans la colère et la vengeance ; ogres, sorcières, bonhommes en pain d'épices,etc. ne sont plus animés des meilleurs intentions. Ils ont tous envie de placer quelques bastos, puis de rentrer chez eux. Ainsi, le jeu est un mélange de référence et de parodie, saupoudré de violence.

Incarnant la fille en capeline rouge, on avance dans les niveaux en tuant du monstres. C'est un beat them all qui fait penser à PowerStone 2, notamment pour son graphisme un peu rondouillard et pas franchement léché, avec malgré tout un certain charme pour son côté mignon. Fairytale Fights est une terre de contraste.

La démo ingame du jeu à laquelle nous avons assisté à l'E3 est exemplaire de ce point de vue. Les gentils des contes de fés ne sont peut etre pas si gentils. Tandis que les méchants ne sont toujours pas gentils. C'est difficle à suivre, mais je sais que vous êtes toujours là !


Le maniement du personnage est aisé. On utilise un des sticks pour se déplacer, et l'autre pour faire des grands gestes avec l'arme en main. On n'apppuie donc pas sur un bouton pour frapper, on fait jouer le stick. Etonnant et original, d'autant plus que les gestes ainsi répercutés permettent de couper en tranche les ennemis, en prenant en compte les angles utilisés lors de la frappe. L'adversaire se retrouve en petits morceaux uniques, propageant son sang avec une fidélité physique étonnante. En marchant dans la mare de liquide rouge on risque d'en mettre partout, tandis qu'on peut rapidement glisser dessus si jamais on tue trop au même endroit.
Derrière ces deux aspects du gameplay, se cache un moteur physique complet et performant ; d'ailleurs le jeu est basé sur le Unreal Engine 3, ce qui peut semble étonnant pour un beat them all, mais ce qui donne pourtant de bons résultats.

Pour un jeu qui fdait furieusement penser à Powerstone, on pense immédiatement au multijoueurs. Et en effet, c'est un autre point important : il est possible de jouer à deux en coop sur la même console ou par le live (on espère que ce nombre sera étoffé à l'avenir). Il y aura aussi des maps spéciales pour jouer en multi en s'affrontant.

Au final, l'E3 nous a permis de découvrir un jeu bien sympathique, résolument fun. Ce n'est pas une machine de guerre à la Mass Effect 2 ou à la Assassin's Creed, mais sans sombrer dans le casual de mauvais goût, Fairytale Fights promet d'être attractif avec son contraste entre le mignon et le sanguinaire. On aime !

Partager cet article

A propos de l'auteur

Guillaume est le fondateur et le rédacteur en chef de Krinein. Curieux et passionné par la culture au sens large, il poursuit sa route sur les chemins tumulteux de la critique culturelle.

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques