5/10

Pro Evolution Soccer 3 - Test

Après deux premiers somptueux Pro Evolution Soccer, Konami sort son numéro 3 sûr de lui et allant toujours plus loin vers la simulation. Grand fan de PES 2, j'attendais avec grande impatience le n°3. On avait annoncé que pas mal de bugs avaient été corrigés, que les joueurs bougeaient plus autour du ballon, que l'arbitrage était meilleur avec la règle de l'avantage, que l'on pouvait faire plus de gestes techniques, etc. Quelle déception lorsque quasiment rien de ce que je viens d'annoncer ne se trouve dans le jeu.

En fait les quelques points positifs de PES 3 sont accompagnés de points négatifs encore plus marqués :
- Il y a certes un peu plus d'équipes mais il faut changer leur nom (assez rébarbatif) ainsi que celui des joueurs (impossible à moins d'être une encyclopédie du football).
- La défense est meilleure, mais surtout du côté de l'ordinateur.
- Les nouveaux gestes techniques sont inutiles sauf le coup du sombrero.
- Le temps de chargement est beaucoup trop long.
- L'arbitre est super méchant, en particulier avec vous. On a l'impression que toutes les fautes ont été remontées d'un niveau. On va faire une petite comparaison par rapport au 2 : quand il n'y avait pas faute, maintenant il siffle, une faute vaut désormais un carton jaune et pour un ancien jaune, on se reçoit un rouge. Tout ceux qui avaient un jeu agressif ne seront pas avantagés. En plus, la règle de l'avantage est débile : l'arbitre ne revient pas sur sa décision même si l'équipe perd la balle (on peut même en profiter pour tacler comme un barbare et gagner la balle sans aucune faute).
- Les graphismes sont plus beaux mais il n'y a rien d'extraordinaire. FIFA reste largement au-dessus à ce niveau.
- Le quart des joueurs n'est quasiment jamais en forme.
- L'édition des stratégies offensives et défensives est trop longue et complexe. Et même si on le fait bien, les joueurs ne bougent presque jamais. Que c'est lourd d'attaquer tout seul sans que les autres viennent vous aider.
- Le drible ne marche plus sauf pour l'ordinateur.
- La barre de tir s'élève beaucoup trop vite.
- Les joueurs ne font pas ce que l'on dit de faire. On dirait qu'ils ont pris une quinzaine de kilos dans l'intervalle qui a séparé PES 2 et PES 3. Ils se traînent dorénavant sur le terrain (même Thierry Henry se fait rattraper) et réagissent avec un cran de retard.
- L'ordinateur est trop fort. Dès qu'on marque un but, une fois sur deux on s'en prend un dans les secondes qui suivent. Même au niveau 3 c'est dur de gagner avec de bonnes équipes.
- Le mode Master est plus complet, mieux pensé au niveau des transferts et de la gestion des équipes mais c'est devenu trop casse-pieds. Pour copier la réalité, on n'a pas le droit d'avoir de grosses dettes, peu de joueurs veulent venir et avec l'équipe de pieds tordus que l'on a au départ, on ne fait que des 0-0 pendant deux saisons.
- On gagne des points PES à la fin de chaque match pour débloquer des bonus. C'est une bonne initiative de la part de Konami mais encore faut-il ne pas donner toujours le même nombre de points pour n'importe quel match. On obtient le même nombre de points au niveau 1 qu'au niveau 5 que ce soit pour une victoire ou une défaite.
- On va arrêter de faire le difficile, il y a quand même quelques points positifs. On peut changer les touches, c'est compatible avec le 60Hz, l'entraînement est complet et çà reste du PES. Le côté simulation est encore devenu plus important, avec des gestes que seuls les meilleurs joueurs peuvent réaliser (Zidane est quand même très fort). C'est sûr que maintenant, il faut en vouloir pour marquer un but et la joie de mettre la balle au fond des filets est aussi intense que sur un vrai terrain, mais que d'acharnement pour réussir.

Alors, on me dira que c'est de la vraie simulation, qu'au football on ne marque pas un but toutes les minutes. Peut-être, mais c'est surtout devenu très ennuyeux. Tout le côté fun a quasiment été enlevé, en particulier contre l'ordinateur. A deux, c'est quand même beaucoup plus marrant parce que tout le monde lutte avec ses joueurs qui n'avancent pas et qui tirent mal. PES 3 n'est pas un mauvais jeu, seulement PES 2 est largement meilleur, beaucoup plus fun et reste LA référence en matière de jeu de football.

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques