4/10

Project Sylpheed - Test

Le retour du shoot spatial selon Square Enix...

Il y a bien longtemps qu'on a rangé nos joysticks au placard, le shoot spacial ayant peu à peu déserté nos ludothèques. Square Enix, que l'on connaît plutôt pour ses RPG, se lance dans plus en plus de genres différents. Avec Project Sylpheed, il tente de ramener un peu le shoot spacial à la vie.

Le contexte est très original pour un Space Opera. Une guerre fait rage dans tout l'univers, opposant un grand Empire et une rébellion. Bon, ce n'est pas très original finalement, mais l'important, c'est qu'on ait les moyens d'avoir une flotte phénoménale des deux côtés, histoire de s'en mettre plein les yeux en shootant du gros croiseur avec son petit chasseur.

Suivant les aventures de quelques jeunes compagnons au look très Final Fantasy-esque, les différentes missions sont ponctuées de longues et jolies cinématiques. Une pause méritée, tant l'action est omniprésente lorsque vient le moment de prendre le contrôle de son vaisseau. Ce rythme est appréciable dans un jeu du genre, d'autant plus que le challenge est bien présent.

Cette action s'associe cependant difficilement aux choix artistiques de Square. Le nombre de vaisseaux à l'écran est suffisamment impressionnant sans avoir à recourir à tous ces effets de lumière. Chaque chasseur laisse une trainée de couleur qui a bien du mal à disparaître, rendant très vite l'action confuse sur le champ de bataille, où il devient difficile de discerner la moindre cible. On en arrive vite au point où le framerate commence à faiblir, alors que le jeu, s'il est plutôt joli, n'a pas de quoi justifier ces baisses de fluidité.

Outre le fait d'avancer dans l'histoire, les différentes missions seront l'occasion de gagner quelques récompenses, dont des médailles ayant un équivalent en achievement sur le Xbox Live, ou encore de l'argent pour développer de nouvelles technologies pour son chasseur préféré. Avant chaque mission, il est possible de rééquiper totalement son chasseur grâce aux différentes technologies ainsi obtenues.

Je risque de me faire beaucoup d'ennemis parmi les amateurs de shoots spaciaux sur console, comme le vieux Colony Wars, mais les contrôles de Project Sylpheed ne sont pas fantastiques. Loin des sensations d'un véritable joystick, le pad de la Xbox 360 manque de boutons, quand on est habitué à adjoindre un clavier à sa configuration. Aussi, dans une action aussi confuse, avec un seul bouton pour régler le ciblage, et un radar qui n'est pas d'une grande aide, on chasse beaucoup à l'aveuglette, et c'est un peu dommage.

Project Sylpheed est un jeu très moyen sur tous les plans. Difficile cependant de le déconseiller, tant les jeux de ce genre sont devenus rares et que celui-ci, malgré tout, peut offrir un challenge assez relevé pour plaire aux amateurs de shoots spatiaux, à condition qu'ils ne soient pas épileptiques pour pouvoir supporter de jouer plus de cinq minutes sans s'écrouler. Les autres, il faudra vous faire une raison, des jeux de la qualité d'un FreeSpace, on n'en reverra peut-être plus.

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques