Des pyjamas dans les étoiles

Vaste entreprise (désolé) que de transposer l'univers de Star Trek dans un ambitieux MMO. En attendant la version définitive, voici un premier point sur ce que le jeu proposera aux vulcains du monde entier..

La communauté des Trekkies va être aux anges, c'est dans un peu plus de deux mois que débarquera Star Trek Online. Plus besoin de parader chez soi avec des oreilles pointues en plastique dans un pyjama qui vous fait du ventre, vous pourrez bientôt prendre vraiment part à d'intenses aventures galactiques aux côtés, ou contre, d'autres fans de l'univers créé par Gene Roddenberry. Enfin, c'est ce qu'il ressort de la preview à laquelle Namco nous avait convié il y a quelques jours. Conçu et designé par d'authentiques fondus de la série, et donc par là même plus que susceptibles d'avoir pris en compte tous les paramètres régissant l'univers de Star Trek, le jeu se présente donc sous la forme d'un MMO, plutôt classique et assez joli pour ce que nous avons pu en voir.

Votre vaisseau
Votre vaisseau
STO
utilise la trame narrative la plus connue de la saga, à savoir l'opposition entre la fédération et les klingons en 2049, et se jouera entre des phases spatiales aux commandes d'énormes vaisseaux (customisables de la proue à la coque ; on pourra même écrire « Sam Suffit » dessus si l'envie nous en prend) emblématiques de la série, et diverses missions à remplir sur le sol de nombreuses planètes.

Pour ce qui est de la partie dans l'espace, nous avons eu droit à une démonstration de combat où un énorme croiseur devait faire face à de multiples ennemis. A première vue l'ergonomie des commandes pour ce qui est de répartir les différentes tâches lors de l'affrontement semble assez bien foutue. Le joueur, qui incarne donc un capitaine de vaisseau, a en bas de son écran une série d'icônes lui permettant de répartir la puissance énergétique de son bouclier (celui-ci étant divisé en quatre parties, avant, arrière et les 2 flancs), de moduler la poussée, de modifier la trajectoire, d'attaquer à grands coups de laser et de donner des ordres à son équipage (qui pourra du coup influer sur l'issue du combat. Par exemple un officier scientifique boostera les dégâts inhérents au tir d'une torpille à photons). Plutôt bien donc, mais on regrette un peu de n'avoir aucun visuel de la salle de contrôle pendant les combats. C'est peut-être un choix Votre combat
Votre combat
visant à garder un certain rythme, mais c'est un peu dommage car cela aurait sans doute permis d'avoir une meilleure immersion lors de ces phases d'actions, un peu brouillonnes quand les lasers fusent tous azimuts à l'écran, et dont le rendu, bien que propre, a quand même un côté aseptisé et plat manquant en l'état cruellement de souffle épique, visuellement parlant.

Une fois sur le plancher des aliens, on se retrouve devant du très classique dans le genre MMO. Un groupe de 5 personnages partira donc à l'aventure pour accomplir des objectifs et tataner du fessier opposé à sa faction, armé de toutes sortes de pétoires (chaque perso peut en équiper jusqu'à 2) qui crachent des rayons tout verts ou tout oranges. Bien que relativement propre également la version « terrestre » qui nous a été montrée affichait hélas un pop up de végétation omniprésent…à 2 mètres ! Bref, pour le moment apparemment pas de quoi faire la nique à WOW ou Aion, ni même Everquest 2 qui pourtant n'est plus tout jeune, et pourtant toujours ultra soigné. Néanmoins la promesse de riches PVP en zones neutres instanciées a aussi été avancée au cours de cette démo, ainsi que la possibilité de missions ayant pour but la négociation diplomatique avec l'ennemi. Et en ce qui concerne les compétences, les influences possibles sur les avatars se feraient semble t'il sur le Votre univers
Votre univers
look de son perso (normal) et la possibilité de choisir une orientation de classe spécifique tout au long de sa carrière, et ainsi d'obtenir l'équipement qui va avec. Il est à noter pour finir que les décors à l'intérieur des vaisseaux (hors phases de combat donc) ont fait preuve de beaucoup de soins et rendent vraiment justice à la licence Star Trek.

Un titre visiblement conçu par des passionnés donc, mais qui laisse à penser qu'il est aussi et surtout destiné à des passionnés, et risque de laisser froid ceux qui se soucient peu d'écarter les doigts entre le majeur et l'annulaire pour souhaiter longue vie et prospérité à leur facteur (espace-temps). Espérons malgré tout que Star Trek Online ne connaitra pas le triste sort de Matrix Online. Début de réponse en février, pour la sortie définitive du titre.

A découvrir

F1 2009 - Test

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques