A DECOUVRIR
8.5/10

Rétrofutur

Voici Rétrofutur, la dernière bombe à probabilité lancée par l'agence Multisim. Et ça fait très, très mal. On est en octobre 2002, et enfin, Rétrofutur est sorti. Ces sadiques de Casus et Backstab nous ont bien fait saliver avec leur preview du jeu, ça donnait un truc du genre, 'ça va faire très, très mal'.
Et j'ai réussi à mettre la main sur un exemplaire. Bien sûr, je ne vous direz pas comment j'ai pu m'en procurer un, hormis qu'y a plusieurs fils de bonne mère qui sont en train de grignoter les pissenlits par la racine... je les ai ventilé sévère.
Bon v'la le tableau, collègue. On est dans les twisted 50s, c'est à dire, un univers 50s et décalé. Pourquoi décalé ? Parce qu'on joue à Rétrofutur, soit les années 50 avec un gros brin de S-F. T'as encore du mal à te faire une idée ? Un chouia d'histoire s'impose alors.

Le 16 mars 1860 et suivants, les Etrangers ont contacté la crème de l'humanité (politiciens, scientifiques...) pour leurs annoncer qu'Ils allaient bientôt débarquer sur Terre et faire bénéficier à notre simiesque engeance des bienfaits de la technologie Etrangère... et gratis en plus. Autogyre (voiture qui fend les cieux), stratoplaneur, photofluide et bombe à probabilité vont faire leur apparition. Bref, quelques années plus tard, et devant l'engouement dû à l'arrivée imminente des Etrangers (en fait, seuls deux pays d'importance rejetèrent les bouleversements qu'impliquaient l'intégration de la Technologie, à savoir la Russie, qui deviendra Novaya Rodina, et l'Empire des Indes), les gouvernements s'effacent au profit d'une société-administration à l'échelle planétaire. La politique, l'économie, les loisirs... TOUT est désormais géré par les agences. Donc, si t'as un boulot (légal, je m'entend), t'es un administré. Et pour en être, il faut passer les concours administratifs. Problème, y'a plus qu'un concours... le Concours ! Tout un programme.La machine bureaucratique est tellement bien huilée que l'homme y perd son individualité. Attention, Paranoïa n'est pas loin. De la même façon, les agences, fidèles à leur idée du bien-commun, n'offrent pas à nos chers concitoyens les petits plaisirs de la vie : fille de petite vertu, drogue, alcool frelaté qui rend aveugle etc. En conséquence, une économie souterraine s'est développé sur le terrain vierge du vice et de l'illégalité, c'est la Marge. Celle-ci est dirigée par les mafias, la Bande des quatre : Les Triades, Possé, le Syndicat et Cosa Nostra.
On a déjà un très bon jeu de rôle. Mais nos stakhanovistes de chez Multisim ont pris un malin plaisir à revoir les vieux classiques de S-F pour nous donner ce petit côté décalé. Y a bien quelque chose de pourri au royaume de Rétrofutur. Et c'est pas seulement le système inhumain des agences. Il arrive que la réalité se torde, emportant votre âme au passage. Les rumeurs font état de personnes aux pouvoirs singuliers... des non-A (arpentez une bonne bibliothèque et vous aurez peut-être une définition du bonhomme). Les non-A peuvent lever des effets ubiks et leurs sympathiques petits frères, les contrecoups schizoïdes .Trop marrant de faire choisir à un joueur ses effets ubiks. Ayant fait fi de vos avertissement, l'idiot s'aperçoit qu'effectivement, il est dans la merde. Si vous avez entendu parler de Rétrofutur, vous connaissez sûrement l'Ubik, sa Substance Mort, et ses possibilités tripantes sur le jeu. Idem pour le système de règle avec son tout aux mots. Tout ça pour dire que l'univers de Rétrofutur est G-E-N-I-A-L ! Et pouvoir se fringuer comme un zazou avec supplément borselino, c'est quand même le pied.
Je finis sur la trame générale. Les joueurs vont incarner des résistants, luttant contre le système des agences et je ne sais quoi d'autre.
Mention spéciale à ceux qui ont forgé Rétrofutur. Applaudissez bien fort messieurs Raphaël Bardas, Sébastien Célerin, Maël Le Mée, Tristan Lhomme et Frédéric Weil.

1943, Jean Moulin, meneur de la Résistance, est arrêté et suicidé entre Alt-Paris et Néo-Berlin. En 1948, Einstein annonce que les Etrangers n'existent pas et disparaîtra 2 jours plus tard. David Vincent, J. Edgar Hoover et H.P. Lovecraft sont également de la partie. Et c'est à vous de jouer maintenant. Faites-Leur très, très mal.

Partager cet article

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • zoria

    15/03/2003 à 00h00

    Répondre

    J'ai choisi rétrofutur pour mon 1er mastering et je dois avouer que ce jeu est génial, l'ambiance est noire mais on peut facilement en faire ce qu'on veut. Et pour moi qui suis nulle dans la compréhension des régles, pour une fois elles sont simple! Même la création des persos se fait facilement. Et sans jet de dé donc vraiment en fonction de ce qu'on veut faire. Perso, j'adore!

  • Anonyme

    14/06/2003 à 00h01

    Répondre

    Ils riront. Nerveusement, bien sûr ! Qu'est-ce qui est mortel ? Et qu'est-ce qui est absurde ? Qu'est-ce qui est vrai ? C'est un jeu spasmodique. Un bon MJ à ce jeu ne devrait faire intervenir le surnaturel qu'au bout d'une ou deux séances, et intercaler chaque scénario surnaturel par un autre banal. C'est cet équilibre entre l'humour décalé et un danger de tous les instants qui fait le jeu, à mon avis. De toute façon, avec les contrecoups schyzogènes, les pjs ne sont jamais tranquilles !!

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Rubriques