9.5/10

Rayman Origins - Test Xbox

Rayman, la création du grand Michel Ancel (cocorico), a su marquer l'histoire du jeu vidéo. Dernièrement, on avait surtout l'habitude de le voir apparaître accompagné de lapins crétins. Cette fois-ci, il nous revient dans un épisode qui fleure bon le old school et la PS1. Que nous réserve donc ce nouveau titre d'Ubisoft ?


En bon vieux pervers...

Du Rayman à l'ancienne


Le bon vieux scrolling horizontal est de retour
Depuis 1995 et son épisode sorti sur Playstation et Saturn, Rayman a parcouru du chemin. Malgré tout, Rayman Origins marque bien un réel retour au sources et aux premiers amours après avoir parcouru des dizaines de niveaux en 3D avec vue à la troisième personne. Une fois n'est pas coutume, il vous faudra collecter un maximum de Lums par niveau pour pouvoir libérer les Electoons. Plusieurs manière de les engranger :  soit en obtenant un grand nombre de Lums, soit en les découvrant dans des passages secrets, soit encore en parcourant le niveau en mode Time Attack en passant sous la barre imposée.

Tout l'épisode va se dérouler en scrolling horizontal, pour une jouabilité qui va s'avérer quasiment parfaite. Rayman va ainsi nous obéir au doigt et à l'oeil sans effort, la prise en main est immédiate, et le tout est d'une fluidité rare. Les niveaux sont extrêmement bien pensés (un grand bravo aux level designers du jeu). Sans galérer pendant des heures pour comprendre ce qu'il faut faire, le titre regorge de mécanismes et de routines facilement assimilables et parfaitement jouissives. Ceci est notamment possible grâce à des nouvelles compétences acquises au cours de l'aventure. Ainsi notre héros pourra au fur et à mesure : donner des coups de poings, planer grâce à ses cheveux, nager, courir sur les murs ou encore changer de taille. Les mondes parcourus vont ainsi s'adapter à nos nouvelles aptitudes.

Divers et varié

Bien que le but soit toujours le même (collecter des Lums et aller au bout du niveau), chaque monde est unique et se joue de manière complètement différente. Après le niveau que l'on va considérer comme basique où l'on va sauter et éliminer les ennemis, on va se frotter au niveau du vent dans lequel il faudra user de ses pouvoir de vol, ou encore les niveaux dans l'eau qui sont une pure merveille (et pas du tout stressant comme peuvent l'être d'habitude ce
Les niveaux sont animés et vivants
type de niveaux où l'on doit constamment faire attention à sa jauge de respiration). Ce sont au total pas moins de huit ambiances différentes qu'il faudra parcourir, et ainsi huit manières de jouer (jungle, montagne, lac, océan, j'en passe et des meilleurs).

Ajoutons également que certains levels se parcourent à dos de Mosquito à la
sauce shoot'em up. Vraiment excellents, ces dernier ne sont pourtant pas évidents, mais on finit toujours pas en voir le bout puisqu'il n'y a pas de système de "vies". On peut recommencer infiniment chaque segment de niveau (car oui, mourir ne vous obligera pas à recommencer à zéro, des sauvegardes se faisant automatiquement à chaque portion de stage). Sachez donc que le jeu ne s'adresse pas aux hard core gamers, mais elle est subtilement dosée pour que ce ne soit ni aussi dur qu'un Megaman 2, ni aussi simple qu'un Dora l'exploratrice. Les niveaux les plus durs étant sans aucun doute les courses poursuites avec les coffres renfermant les dents de la mort.

Si le jeu vous plaît en solo, il pourra également vous plaire à quatre joueurs qui pourront incarner Rayman, Globox ou un Ptizêtre (des nombreuses versions de ces personnages sont d'ailleurs à débloquer). Tout va se jouer entre la coopération (par exemple pour ranimer un autre joueur transformé en bulle) et la compétition (pousser les autres dans la vide ou récupérer des Lums avant eux). Un multijoueur vraiment sympa qui vient encore augmenter la durée de vie.

Une ambiance exceptionnelle


Dans l'eau, mes préférés !
Si Rayman Origins est aussi grandiose, c'est aussi grâce à son ambiance exceptionnelle. Les graphismes sont de haute volée, avec des niveaux qui font vraiment rêver ! Que ce soit dans le choix des couleurs, des différences de profondeurs de champs avec des flous astucieux, ou dans les jeu d'ombres et de lumières, le travail abattu par Ubisoft est juste somptueux. Le plus fort, c'est que les musiques se marient parfaitement avec le monde parcouru ou l'action en cours. La bande son ferait pâlir Nobuo Uematsu...(ok j'y vais un peu fort, mais c'est pour que vous compreniez bien que c'est du grand art). Pour le rappel, la bande originale est disponible dans le coffret collector. Petit détail amusant, en naviguant entre les sauvegardes dans l'écran de titre, vous activerez des sons qui vont en rythme avec la musique du menu...un petit rien, mais c'est vraiment génial !

Conclusion

Rayman Origins est une réussite indéniable. Ubisoft et Michel Ancel ont une nouvelle fois fait preuve de tout leur savoir faire pour nous offrir un jeu de plate-forme extrêmement abouti à tous les niveaux. On ne peut que féliciter le travail réalisé. Beau, drôle, maniable et jouissif, une nouvelle référence dans son genre !


Yahaaaaaaaa

Partager cet article
A voir

WWE'12 - Test

A propos de l'auteur

14 commentaires

  • Maverick

    01/12/2011 à 14h32

    Répondre

    un très bon titre, surtout en coop où c'est fendard (et bordélique)http://jeux-video.krinein.com/rayman-or ... 17744.html

  • lolilou

    01/12/2011 à 14h43

    Répondre

    Deux mots: je veux!!! *yeux qui brillent*

  • vaiowega

    03/12/2011 à 17h43

    Répondre

    Neeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeed, so, so much !

    M'enfin, Novembre a coûté cher entre Arkham City et Uncharted 3, j'vais devoir attendre un peu, rhaaaaa...

  • cubik

    03/12/2011 à 23h30

    Répondre

    n'etant pas spécialement fan de plateforme, j'ai téléchargé la démo pour voir si ça plaisait à ma copine
    Elle, elle m'a avoué être réfractaire à Rayman mais finalement, c'est moi qui jouait et elle qui regardait que d'un oeil (le pouvoir de Layton) et ça l'a intrigué et moi, je me suis éclaté
    je crois que je le prendrais

  • lotustea

    05/12/2011 à 00h43

    Répondre

    Certes les graphismes sont somptueux, mais, et contrairement à ce que j'ai pu lire un peu partout concernant les musiques : elles sont plates, sans thèmes et ultra formatés ! c'est de la pure musique de compositeur français qui n'a aucune imagination et créativité...on entend à longueur de temps des musique de juste très bonne facture mais que l'on a l'impression d'avoir entendu 1000 fois et qui ne laisseront pas grand souvenir...comment comparer cela à un Uematsu ? les compositeurs Français n'arrivent pas à la cheville des compositeurs Japonais...
    Quant au principe du jeu qui est assez flou, c'est un peu du grand n'importe quoi, et en voulant surfant sur l'univers "n'importe nawak" comme à leur habitude Ubisoft Montpelier commence à lasser...

  • Plax

    05/12/2011 à 08h44

    Répondre

    Je suis pas d'accord avec toi. Evidemment que la comparaison avec Uematsu est abusée, je l'ai fait exprès. Par contre, les musiques sont vraiment sublimes et collent tout à fait au style de jeu. C'est évidemment pas des thèmes de chevauchée fantastique façons RPG, mais c'est efficace et parfaitement adapté !

  • naweug

    10/02/2012 à 09h10

    Répondre

    J'ai fait la démo hier soir et je me suis bien éclatée ! Est ce que le mode co op est aussi fun à jouer ?
    Côté musique, il est vrai que c'est moins sympa qu'un Little big planet, mais c'est quand même entraînant !

  • cubik

    10/02/2012 à 09h12

    Répondre

    Bah les musiques, c'est pas du ldp, c'est sur
    Ca reste très enfantin, mais c'est bien rigolo

    Pour le coop, moi je l'ai trouvé plus fun que le dernier mario par exemple. Sans doute parce qu'on peut coller de grosses torgnolles aussi >
    Mais c'est vraiment un très bon jeu, bien drole et tout. Je ne suis pourtant pas trop plateforme (j'y joue surtout pour faire plaisir à ma blonde), mais celui là, il m'a bien éclaté

  • naweug

    10/02/2012 à 09h18

    Répondre

    Bon, il va falloir que je franchisse le pas alors.. on peut pas jouer online je suppose en coop ?

  • cubik

    10/02/2012 à 10h43

    Répondre

    euh, je sais pas du tout, j'ai pas regardé
    ici, on joue en coop sur le canapé alors on n'a pas cherché à aller plus loin

  • pastis-mirabelle

    07/03/2012 à 04h27

    Répondre

    Je l'ai fait !!! Je l'ai fait !!!
    J'ai réussi à mourir à l'écran des crédits !
    Record de stupidité battu !

  • Plax

    07/03/2012 à 08h55

    Répondre

    C'est possible ça ?

  • Draly

    07/03/2012 à 22h27

    Répondre

    On notera que ce post a été réalisé à 04:27 certainement après des heures, que dis-je, peut être même des jours, de travail acharné pour réussir un tel exploit!

  • pastis-mirabelle

    08/03/2012 à 13h47

    Répondre

    @Plax: Oui, il suffit de se caser entre deux mots et de laisser le générique monter. Comme Rayman est coincé, il ne peut pas être éjecté sur le côté, d'où une mort fatale et brutale et la nécessité de se coltiner les crédits encore une fois.

    @Draly: Le travail acharné, c'était plutôt pour terminer la Lande des Esprits Frappés. Bon, d'accord, j'ai commencé à jouer à minuit, et j'ai fait le boss final avant d'attaquer la Lande. Mais quand même, ce fut de dure lutte !

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques