La rentrée chez Microsoft

Ce matin avait lieu la conférence de presse de rentrée de Microsoft. Celle-ci fut très généraliste, abordant aussi bien les domaines des serveurs professionnels que ceux du jeu vidéo et de la Xbox 360, en passant par les services web, les projets d'avenir, ou encore le déménagement du siège français de Microsoft.

Beaucoup de contenus pour un peu moins de deux heures de conférences.

L'ARC
ARC
C'est Eric Boustouller, le président de Microsoft France qui a ouvert le bal en rappelant les bons résultats du groupe au niveau mondial. Avec un chiffre d'affaires en hausse de 18 % (soit 60 milliards de dollars), un résultat d'exploitation de 22 % (soit 22.5 milliards de dollars), 90 000 employés et un budget recherche & développement de 10 milliards de $, le tableau dressé était des plus positifs, et c'est avec une certaine habileté que les déceptions ont été évoquées.
Tout d'abord, l'échec de Vista, avoué pour mieux faire passer le message : depuis l'arrivée du SP1, le système d'exploitation est fiable et mérite d'être utilisé en production, en attendant Windows Seven pour 2010. 
Ensuite, Msn Live Search serait numéro 2 au panthéon des moteurs de recherche, en termes de quantité d'utilisateurs, le premier étant bien entendu Google. Il reste un peu de moins de 3 % de part de marché pour Microsoft, qui entend continuer à grappiller des utilisateurs grâce à la recherche de vidéo et l'intégration d'un catalogue-produits obtenu grâce à l'acquisition récente de Ciao.
Enfin, même si la Xbox 360 aurait pu mieux se vendre (pénurie de consoles oblige), elle reste leader sur le marché des consoles Next Gen.

Les déceptions permettent ainsi de rebondir sur les qualités de Microsoft et les objectifs déjà atteints. Eric Boustouller évoque alors les orientations que souhaite imprimer Microsoft pour les temps à venir.

Le maintien d'une croissance à deux chiffres de l'entreprise est la préoccupation première, venant juste avant le souhait de continuer à proposer des technologies innovantes (Silverlight, Photosynt, roundtable, etc.), de conquérir davantage le grand public (50 % des investissements se feront sur ce secteur), de développer des systèmes d'information dynamiques et des services online.

Dans les secteurs plus « politiques », Microsoft souhaite aider au développement de l'industrie du logiciel en France, investir dans l'éducation et la recherche (avec notamment des partenariats avec des universités), se servir du numérique comme vecteur d'intégration sociale, et finalement permettre, par le développement de l'industrie des nouvelles technologies, de faire gagner quelques points à la croissance du pays. Le tout s'installant dans une certaine durée puisque l'horizon 2012 est évoqué.

Par ailleurs, les trois engagements de Microsoft ont été rappelés :

  • Sécurité et respect de la vie privée (transparence, contrôle des utilisateurs sur leur identité numérique) ;
  • Ouverture et interopérabilité (Adoption de standards, mise à disposition de documentations) ;
  • Protection des enfants (via le contrôle parental, la distribution de guides à destination des parents, etc.).

Pour prolonger cette perception d'une entreprise « citoyenne », Eric Boustouller enchaîne sur le déménagement du siège de Microsoft France. Jusqu'à présent situé aux Ulis dans le 91, la société va s'établir à Issy-les-Moulineaux dans un bâtiment aux normes HQE (Haute qualité Environnementale), avec pour objectif que le lieu soit agréable pour ceux qui y travailleront.

Ensuite, Marc Jalabert, directeur du Marketing & des Opérations a fait un topo sur l'actualité de la société en indiquant les sorties du moment (Windows Server 2008, SQL Server 2008, Internet Explorer 8, Expression, etc.), en évoquant les outils de virtualisation, de décisionnel, les applications web, et la sécurité.  Rien d'incroyable n'a été révélé, il s'agit plutôt d'un état des lieux. On pourra éventuellement rester dubitatif devant quelques remarques comme celle indiquant qu'un utilisateur passant à office 2007 perd énormément en productivité, décontenancé par la nouvelle ergonomie du produit, mais qu'après deux mois, une fois habitué, il est deux fois plus productif qu'avant.

Vient ensuite le tour d'Olivier Marcheteau, directeur Consumer & Online qui commence par citer quelques chiffres :

  • 400 000 PC équipés de Windows Vista sont vendus chaque mois ;
  • 1 million de smartphones intégrant Windows Mobile ont été vendus entre juillet 2007 et juillet 2008 ;
  • 22 millions d'utilisateurs se retrouvent sur le réseau Msn chaque mois (Msn Live Messenger, Msn Live Search, etc.);
  • 21 millions de consoles Xbox 360 ont été vendus dans le monde entier.

Protégé par ces bons chiffres, Olivier Marcheteau aborde la question des nombreuses critiques lancées à Microsoft, notamment à cause de son Windows Vista vite sorti. Afin de rétablir le dialogue avec les consommateurs et augmenter son capital de sympathie, Microsoft va investir dans la publicité (les adeptes du web auront rencontré les publicités mettant en scène Bill Gates et Jerry Seinfeld, ou celle, monomaniaque, « I'm a PC »).

François Ruault, directeur Entertainment et Devices prend la suite pour évoquer les périphériques et l'univers ludique de Microsoft. Il rappelle les noms de principales licences et jeux vidéo à venir : Tomb Bluetrack
Souris Bluetrack
Raider
, Halo Wars, Resident Evil, Fallout 3, James Bond, Final Fantasy XIII, Fable 2, Tom Clancy's EndWar (un STR alliant contrôle vocal et manette), Monopoly, Lips (karaoke), You're in the movie (utilisant la live vision), Banjo-Kazooie, etc. et évoque les nouvelles souris Microsoft : l'ARC qui a la particularité d'être une souris pliable, permettant ainsi aux utilisateurs de portables de profiter d'une souris confortable, mais peu encombrante, et les nouvelles souris BlueTrack, qui sont tous-terrains : seuls les miroirs et le verre transparent les empêchent d'accrocher les surfaces, on peut sans mal utiliser son jean comme tapis de souris… indispensable à tous ceux qui naviguent en environnements hostiles.

On ne peut s'empêcher de noter les quelques ricanements amusés lors de l'annonce par Microsoft de leur partenariat officiel avec la Nouvelle Star.

Cette conférence de rentrée a été l'occasion pour Microsoft de rappeler leurs différents cœurs de métiers. Des solutions professionnelles aux jeux casual, en passant par les périphériques et les services web. Pas d'annonce retentissante, mais une occasion de faire le point et de permettre à Microsoft de répondre aux différentes critiques de ces derniers mois.

Partager cet article

A propos de l'auteur

Guillaume est le fondateur et le rédacteur en chef de Krinein. Curieux et passionné par la culture au sens large, il poursuit sa route sur les chemins tumulteux de la critique culturelle.

4 commentaires

  • Danorah

    22/09/2008 à 18h01

    Répondre

    Ah bon, Vista est un échec ?


    Moi je l'ai depuis un an et demi sur mon pc portable, et en tant qu'utilisatrice lambda, je m'en plains pas, au contraire je le trouve mieux que XP.


    Et toutes les machines neuves en sont maintenant équipées, non ?

  • nazonfly

    22/09/2008 à 18h06

    Répondre

    Ben voui mais je crois que c'est surtout dans les entreprises que ça a merdouillé. Parce que Vista est tellement gourmand qu'il fallait changer le parc d'ordi. Mais j'ai peut-être tort.

  • Anonyme

    23/09/2008 à 21h50

    Répondre

    nazgul666, oui Vista est gourmand. Mais il y aussi d'autres petits problèmes:

    [list=a]
    [*]Un manque de driver/ pilotes
    [/*:m][*]Que de nouveautés non visibles (pour celles utiles) ou pourries (pour celles visibles): ReadyBoost sert à rien (utile avec au plus 512 Mo de ram), Aéro gadget et sert 3 minutes, DirectX 10 qui rame, le son émulé qui consomme, la copie de fichiers lente, l'UAC qui permet de sensibiliser l'utilisateur (à le faire chier surtout dixit MicroSoft). La plus grande évolution c'est SuperFetch (et encore) + la sécurité (pas UAC) + tout sous le capot mais ce n'est pas visible et le grand public s'en cogne.
    [/*:m][*]Toutes les nouveautés annulées ou pas tenues: le WinFS, une super recherche temps réelle, (comme sous Mac OS et le Super Finder), la mort de la base de registre (), une super gestion User/ Admin, pour éviter que tout le monde soit Admin même ta grand-mère, les applis .Net partout
    [/*:m][*]Le temps de développement: 5 ans pendant ce temps XP a fait son trou
    [/*:m][*]Le nouveau Windows (Se7en) dans 2-3 ans[/*:m][/list]

  • nazonfly

    24/09/2008 à 07h39

    Répondre

    Oui Vista est clairement une transition sur laquelle il ne faut pas sauter. Comme 95. Comme Millenium.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques