8/10

Samba de Amigo - Test

Les jeux de danse/rythme ont à peine effleuré notre beau pays des "fromages qui puent", alors qu'au soleil levant ils font presque partie de la culture nationale. Bust a groove, Space Channel Five, Dance Dance Revolution, autant de titres musicaux presque méconnus chez nous, et qui pourtant représentent une nouvelle facette de l'interactivité. La Dreamcast accueille un des meilleurs jeux du genre, j'ai nommé Samba de Amigo, qui se démarque un peu de ses concurrents par le fait qu'il peut être joué à la manette mais aussi avec des maracas controllers spécialement conçues pour.


Il existe deux versions de Samba de Amigo. La première vous propose une quinzaine de chansons, surtout rythmé latino, comme 'La Bamba' ou 'Hot Hot Hot'. Le principe est le suivant : l'écran affiche 6 ronds de couleurs disposés de façon hexagonale. Des billes partent du centre de cet hexagone vers un de ces ronds, et il s'agit alors d'appuyer sur la bonne direction (ou de 'shaker' avec les maracas) quand la bille atteint le rond. Enfantin. Sauf que plus ça va, plus les billes vont vite, arrivent par groupe de deux dans des directions souvent pas simples, ou partent un peu dans toutes les directions. Pour casser le rythme, de temps en temps, l'ordi génère une 'pose', c'est à dire une position de maracas à tenir pendant une à deux secondes.
Si vous ratez une bille ou une pose, vous serez sanctionné d'un 'Bouh', ce qui aura une influence sur votre rang (de A à E) et sur votre pourcentage de réussite (logique). Le mode challenge, qui permet de débloquer toutes les chansons, croît rapidement en difficulté : si les premières fois, votre objectif sera seulement de finir la chanson avec un rang acceptable, bientôt les choses s'accélèrent, demande du perfect (ne rien rater), du 98%, des scores vertigineux, et l'apparition des chansons super-hard ne simplifient rien du tout.

La deuxième version, baptisée justement 'version 2000', apporte une nouvelle façon de jouer, et fait grimper le nombre de chansons à une cinquantaine. Bigre. On pourra remarquer d'ailleurs une chanson française, 'Tout, tout pour ma chérie' de Polnareff, ou même l'ajout de la 'Wedding March' (Musique de mariage) ou du thème de Rocky. La nouvelle façon de jouer, c'est le 'hustle' : Il s'agit ici de décrire des demi-cercles avec la ou les maracas dans les directions générées par l'ordi. Relativement simple, sauf bien sûr quand le rythme de la chanson est élevé et vous demande de le faire en très, très peu de temps. Le mode challenge a été allongé, pour le coup, et vous tiendra un sacré bout de temps en haleine.
En fond d'écran, c'est le délire absolu. Un singe nommé Amigo s'agite frénétiquement en plein milieu. Plus votre rang est haut, plus il est entouré. Entre le tigre qui joue du tam tam ou du banjo, les trucs colorés qui sautent partout, le soleil à moustache, les maracas qui volent un peu partout, et le millier d'autres bestioles complètement frappés, on a du mal à trouver un semblant de sérieux. Si votre rang flirte avec le D ou même le E, l'Amigo deviendra bien seul, tout sera très obscur, et les maracas volants seront remplacés par des têtes de morts à boléros.

Pas beaucoup de points noirs à ce jeu, on aime ou on aime pas. On peut regretter que la méthode 'bourrin' marche si bien (qui consiste à appuyer comme des malades jusqu'à ce que la bille soit passée), mais elle devient rapidement obsolète quand les choses se compliquent. Le mode deux joueurs est correct, propose non seulement un mode compétition, mais aussi un mode 'Love' où les deux joueurs doivent rester synchro.
Ce type de jeu reste cependant un fruit pour un groupe de consommateurs assez restreint, assez mal vu en France, mais est envers et contre tout une véritable évolution dans le jeu vidéo, un bon défouloir qui donne une excellente alternative à tous les autres écrabouillages et massacrages en règles.

Partager cet article
A voir

Xbox - Test

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • CBL

    30/01/2003 à 00h00

    Répondre

    Aah... Samba de amigo ! Quand on a essayé ce jeu, difficile de le lâcher.

    Jamais je n'aurai cru que j'aurai bougé en rythme sur du Polnareff ! C'est sûrement grâce à ce tigre qui joue du banjo en arrière-plan. Quoi qu'il en soit, ce jeu devient encore meilleur si vous y jouez avec le maracas controller. Assez cher mais particulièrement original, cet accessoire vous permettra pleinement de profiter du jeu. Certes, il faudra y jouer seul ou ne pas avoir peur du ridicule car il faut vous imaginer en train de bouger les bras et de secouer les maracas sur du Ricky Martin devant des couleurs flashies avec un singe qui danse !

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques