6.5/10

Samba de Amigo Wii - Test

Oubliez la Techno, la J-Pop, et le Rock'N Roll, et vivez Samba ! Le hit de Sega se sépare enfin de la Dreamcast pour venir chatouiller vos Wiimotes, avec un bonheur tout relatif ...

Au début du millénaire, la qualité avait un prix. 1000F pour être exact, soit environ 150 de nos euros, soit une Nintendo DS neuve. Ce prix, rédhibitoire, était à payer pour se procurer Samba de Amigo sur Dreamcast, l'un des jeux de rythme les plus réussis qui ait jamais été développés, et aussi l'un des plus rares, du coup. Le prix de la boîte s'expliquait par son contenu : le jeu, certes, mais aussi deux Maracas Controlers qui, par un système ingénieux de triangulation, permettaient de s'adonner à la folie musicale de Samba de Amigo en secouant les accessoires à diverses hauteurs. Idéal pour passer pour un crétin en public, mais très défoulant et très immersif. Personnellement, je n'ai d'ailleurs pas hésité à lui coller un beau huit il y a de ça quelques années.


Samba de Amigo Wii aurait pu avoir la même note. Peut-être même un poil plus, en prenant en compte son prix déjà plus accessible, d'une part, et le remplacement des Maracas Controler par les Wiimotes (nettement plus faciles à se procurer pour des parties à deux joueurs endiablées), d'autre part. Pourtant, quelque chose a foiré, ne nous le cachons pas. Mais revenons d'abord sur ce qui fait de Samba de Amigo un titre incontournable, avant de vous dire pourquoi certains le contourneront quand même.


Un concept. Six cercles de couleurs seront disposés en hexagone, des billes de couleur apparaîtront au milieu pour se diriger vers l'un des angles. Il s'agira alors d'agiter le maracas au bon endroit et au bon moment. De temps en temps, le jeu vous demandera de tenir une pose spécifique ou d'agiter vos bras d'une façon particulière, idéal pour se faire des courbatures. Le concept est donc très simple et demande une certaine dextérité à vitesse élevée. Un challenge qui peut sembler un peu en retrait au regard des titres musicaux sortis récemment, mais qui se révèle plus ardu qu'il n'y paraît, dans les grands niveaux de difficulté.


Un univers. Samba de Amigo, c'est de la folie concentrée, une explosion de n'importe quoi, une déferlante de couleurs à chaque instant. La plupart du temps, absorbé par vos petites billes de couleur, vous n'aurez que très peu conscience de ce qui se passe à l'écran. Les spectateurs, eux, auront tout le loisir d'apprécier la fête qui se déroule pourtant sous vos yeux. L'ambiance est carnavalesque, des animaux s'acharnent sur leurs instruments, un soleil illumine la scène avec un sourire méga-flippant, tandis que les arbres dansent au rythme des maracas de vos Miis et d'un petit singe coiffé d'un chapeau mexicain, le sourire béat. Notons que certains niveaux du mode carrière vous feront jouer dans des environnements récupérés d'autres jeux Sega, notamment Sonic et Ulala (de Space Channel Five). Il va de soi que les protagonistes concernés viendront également agiter leur arrière train sur la scène.

Une musique. Plus d'une quarantaine de morceaux vous attendent, très versés dans la samba. Des musiques qui donnent la pêche, qui donnent envie de bouger en rythme, d'agiter les bras sans retenue, bercé par l'idée d'être au cœur d'un carnaval brésilien avec de bruyants maracas. Lou Bega, Ricky Martin, les Gipsy Kings, Solemar, Jennifer Lopez, Wavegroup... ne sont que quelques-uns des intervenants de la playlist très fournie de Samba de Amigo Wii. On compte même le mythique Take On Me de Aha, Asereje des Las Ketchup, le thème de Rocky, et La Macarena ! Et pour ne rien gâcher, des morceaux pourront être achetés via la connexion WiFi pour étendre encore le répertoire musical.


La presse spécialisée en a fait largement étalage : la reconnaissance des mouvements est très approximative. Celle-ci, dans un premier temps, se base non pas sur la position de vos manettes (Nunchuk obligatoire ou une deuxième wiimote, ça marche également) mais sur l'inclinaison, Il est donc tout à fait possible de rester assis les bras devant soi sans faire de grands gestes destructeurs. On est moins dedans, il faut le reconnaître. Mais surtout, si les séquences lentes peuvent être gérées sans peine, les plus rapides sont de véritables calvaires. La Wiimote semble en effet avoir du mal à reconnaître les changements rapides ce qui, dans un jeu comme celui-là, relève de la faute grave. Parfois, il n'y a même pas d'explication, votre mouvement n'est pas interprété et casse votre combo. Frustrant. Cela n'empêche pas pourtant de se laisser porter par la musique et de s'agiter à son rythme. Le mode deux joueurs est aussi fait pour cela, avec les problèmes qui seront les mêmes des deux côtés, mais conserve une grande partie de son fun.

Les problèmes de reconnaissance résultent-ils d'une limitation technique de la console ? Probablement. C'est d'autant plus dommage que le Wiimotion Plus aurait peut-être pu arranger les choses et qu'en l'état, nombre de joueurs lâcheront vite prise devant une difficulté technique presque insurmontable, principal (seul ?) défaut d'un jeu qui a le sens de la fête. Quant aux initiés de la version Dreamcast, ils voudront s'accrocher, conscients de la qualité du jeu, mais ne pourront guère espérer faire des « perfect » à haut niveau. Peut-être que je me fourvoie et qu'il suffira d'un long entraînement pour finir le jeu à 100%, peut-être...

La Playlist :
Vamos A Carnaval : WaveMaster (reprise)
Volare : Gypsy Kings
Hot Hot Hot : Arrow (reprise)
Salome : Chayanne (reprise)
Tubthumping : Chumbawumba (reprise)
The Cup of Life : R. Martin (reprise)
Samba de Janeiro : Bellini
Mambo Beat : Perez Prado (reprise)
Livin' La Vida Loca : Ricky Martin (reprise)
Bamboleo : Gipsy Kings
Take On Me : Reel Big Fish
El Ritmo Tropical : Dixie's Gang (reprise)
Macarena : Los Del Rio (reprise)
La Bamba : Ritchie Valens (reprise)
Tequila : Chuck Rio (reprise)
Soul Bossa Nova : Quincy Jones
Samba De Amigo : Bellini
The Theme of Rocky : Bill Conti (reprise)
Mas Que Nada : Jorge Ben (reprise)
Sway : Gimbel and Ruiz (reprise)
El Mambo : Solemar
Baila Me : Gipsy Kings
Papa Loves Mambo : Perry Como (reprise)
Mambo No. 8 : Perez Prado
Conga : Miami Sound Machine (reprise)
Low Rider : War
Mambo No. 5 : Lou Bega (reprise)
Oye Como Va : Santana (reprise)
Asereje : Las Ketchup (reprise)
Arriba Allez : Bellini
Magalenha : Bellini and Mondonca Do Rio
Ran Kan Ran : Tito Puento (reprise)
Groove Is In the Heart : Dee Lite
Jump in the Line : Harry Belafonte (reprise)
Do It Well : Jennifer Lopez (reprise)
Como Ves : Ozomatli
Cha Cha : Chelo
Pon de Replay : Rihanna
Smooth : Santana (reprise)
Mexican Flyer : Ken Woodman (reprise)
Borriquito : Charo
Un Aguardiente : WaveGroup
Solo Tu : WaveGroup
Tango With Me : WaveGroup

A découvrir

Hordes - Test

Partager cet article

A propos de l'auteur

4 commentaires

  • Canette Ultra

    07/10/2008 à 23h31

    Répondre

    un bon défouloir, surtout si un pote vous film


    mais la reconnaissance de la manette plombe le challenge.


     bon, je me ré-écoute la playlist !

  • knackimax

    08/10/2008 à 00h29

    Répondre

    Si vous avez un ami qui s'appelle Mickael ou Jean ou Paul d'ailleurs et qu'il aime être ridicule ca peut vous faire du bien mais n'excédez pas les 20 minutes à le regarder vous pourriez devenir aveugle.

  • Guillaume

    08/10/2008 à 11h08

    Répondre

    A-t-on le droit de rire ?

  • Luz

    08/10/2008 à 11h13

    Répondre

    Chouette, allons-y.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques