6.5/10

Samurai Warriors 3 - Test

Samurai Warriors 3 respecte totalement, malgré un niveau graphique passable et une déception sur les commandes, l'esprit de ses nombreux aînés. Une belle résussite pour tous les amateurs et amoureux de Koei et des centaines d'heures de jeu en perspective, grâce notamment à la très belle valeur ajoutée du wi-fi.

Dans la famille des Dynasty Warriors, j'appelle le Samouraï... Présent ! Oui, il est présent, enfin, sur la Wii. Samurai Warriors : Katana ne compte pas. C'était du tir, et non du beat'em all. Mais là, il suffit d'ouvrir la longue notice pour découvrir qu'on a du vrai Koei et que tout y est dans le fascinant japon médiéval : ses campagnes claniques, ses batailles rangées, sa foultitude de personnages (réels ou fictifs), un scénario différent pour chacun d'eux, la jauge Musoū, la jauge esprit, les attaques diverses et variées, le dojō, le forgeron pour améliorer ses armes etc... Ensuite, lorsqu'on lorgne l'alléchante, magnifique et dynamique vidéo d'introduction, les espoirs se confirment. Le jeu va être bon, comme d'habitude.

Alors, c'est parti, on y va. On fonce dans le menu options, hop, on choisit vite fait son personnage (on l'habillera à sa sauce plus tard même si on s'apercevra qu'on n'aura finalement pas beaucoup de choix), on prend quand même le temps de régler les langues sur le Japonais qui est disponible bien sûr et d'écouter le briefing de bataille et nous voilà en rase campagne avec 100 ennemis qui nous foncent droit dessus.

D'esthétiques cinématiques
D'esthétiques cinématiques
Premier constat, le graphisme est convenable pour la Wii. On ne peut exiger de cette plate-forme les performances d'une PS3 ou d'une X-box, donc les puristes trouveront peut-être les décors un peu vides ou répétitifs, les ennemis un peu tous identiques, mais un joueur de bonne foi s'en contentera. Par ailleurs, en la matière, le graphisme sera toujours un peu plus subsidiaire que les aspects de fond. Sachant qu'en prime, la fluidité est constante, que jamais aucun ralentissement ou bug ne vient troubler l'action, et ce malgré la multitude d'ennemis gérés par l'IA, on préfère que le graphisme reste de niveau moyen. Le jeu étant de plus régulièrement agrémenté de très esthétiques cinématiques des attaques spéciales ou de belles mini-vidéo de campagnes, ce léger point faible est plutôt bien compensé. Et si l'on ajoute les musiques orchestrales guerrières, les bruitages métalliques bien travaillés et les constants dialogues aux délicieuses sonorités japonaises, l'effet immersif est sans problème au rendez-vous.

Toujours plus d'ennemis
Toujours plus d'ennemis
En revanche, 2ème constat, si on est peu exigeant avec la Wii sur les aspects graphiques, on l'est bien plus sur les commandes. La charmante console Nintendo présente actuellement un maniabilité unique et originale, donc nécessairement, on espère toujours, en plus après la sortie du wii motion plus, un travail approfondi de ce côté là. La déception est à la mesure des espérances : importante. Oubliez wiimote, wii motion plus et nunchuk, la détection des mouvements n'est pas du tout exploitée, ne serait-ce que partiellement. On utilise les boutons et uniquement les boutons. Les commandes wiimote et nunchuk sont même moins pratiques que sur les autres manettes (manettes GameCube et classique) ! On en vient à se demander pourquoi Koei a voulu faire de ce 3ème opus une exclusivité Wii. A quoi bon si c'est pour jouer comme sur une autre console ? Samurai Warriors 3 n'a donc pas l'honneur de faire partie de ces excellents mais trop rares jeux qui ont choisi d'exploiter le wii motion plus, comme Red Steel 2. Quoi qu'il en soit, les amoureux des boutons ne seront pas trop perdus. Les combinaisons restent habituelles et peuvent être complexes pour qui le veut bien, même si on n'utilise que 3 boutons grand maximum. Il y en aura ainsi pour tous les goûts : les flemmards n'auront pas trop à se creuser la tête s'ils n'en ont pas envie, et ceux qui veulent un peu de complexité en auront à revendre avec les attaques puissantes, coup de grâce, sauts, roulades, attaque à cheval, attaque Musoū (normale, vraie, double et ultime)...

Un menu bien rempli
Un menu bien rempli
Dernier constat, le meilleur, il y a vraiment de quoi faire dans Samuraï Warriors 3. La durée de vie est exceptionnellement longue. Avec un scénario différent pour chaque personnage, 4 niveaux de difficulté, avec tous les personnages, bonus, talents et armes à débloquer, avec les modes alternatifs (libre et historique, celui-ci étant différent du mode histoire), sans oublier le mode wi-fi qui est une très belle et appréciable valeur ajoutée et est gratuit rappelons-le pour les néophytes de la Wii, la durée de vie propres aux Samuraï Warriors est au rendez-vous elle aussi. L'évolution façon "jeu de rôle" de son personnage via un système d'expérience et de niveau permet également d'assurer ne serait-ce qu'à sa 1ère partie une excellente longueur. Il est même probable qu'on finira par s'interrompre pour revenir plus tard à nos Samouraïs tellemeny ce sera long de tout faire d'un seul bloc.

Augmenter encore et toujours son niveau
Augmenter encore et toujours son niveau
On a donc un immense plaisir défouloir, non dénué néanmoins ni de finesse ni de stratégie, à abattre sans cesse ennemis sur ennemis, à chevaucher au milieu des plaines, à voltiger pour asséner le coup final, à foncer vers le camp adverse pour libérer tel ou tel allié, ou à lancer une magnifique attaque Musoū ultime couronnée par une belle cinématique. Il n'est certes pas toujours facile de s'y retrouver dans les différents objectifs qui s'enchaînent les uns derrière les autres, les incidents s'accumulent parfois un peu vite et on a du mal à suivre, mais il ne faudrait pas non plus que le jeu soit trop simple. On a aussi tout autant de plaisir à aller apporter ses gemmes au forgeron pour augmenter la puissance de nos armes, regarder notre joli petit écran de montée d'expérience pour finalement foncer à nouveau vers une nouvelle campagne et augmenter encore et toujours les points EXP et passer au niveau suivant.

Amateurs et fans du genre. N'hésitez donc pas. Les quelques lacunes de Samurai Warriors 3 ne l'abattent pas. Samurai Warriors, c'est bon, comme d'habitude.

Partager cet article

A propos des auteurs

    0 commentaires

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

    Rubriques