6/10

Secret Files 2 : Puritas Cordis - Test

Un second volet plus long, moins facile, mieux pensé, mieux mis en scène mais dont la Wii est loin d'être le meilleur support.

Le point'n click a définitivement gagné ses galons sur les consoles et n'est plus l'apanage, à tort ou à raison, de son support roi j'ai nommé le PC. Les nombreuses adaptations sur DS, des plus brillantes au plus ratées (Les Chevaliers de Baphomet, Runaway : The Dream of The Turtle, Myst, Sherlock Holmes DS : Le Mystère de la Momie, Secret Files : Tunguska, Ankh : La Malédiction du Roi Scarabée...) mais aussi sur Wii en sont l'illustration. C'est donc presque naturellement que l'on a vu arriver sur nos Wii et nos DS la suite des aventures de Nina Kalenkov avec Secret Files 2 : Puritas Cordis. L'adaptation du 1er volet sur DS avait été convaincante même si le jeu l'était moins. Aujourd'hui, c'est un peu la situation inverse qui se produit.

La promotion de Max au rang de personnage principal
La promotion de Max au rang
de personnage principal
L'histoire, plus longue (on approche les 20H de jeu contre moins de 10H auparavant), plus étoffée, un peu plus originale et offrant plus de personnages que la précédente, nous tient plus en haleine. Elle bénéficie en outre d'une mise en scène bien pensée : on apprécie l'introduction qui nous fait incarner un complet inconnu, avant que l'on ne retrouve la jeune Nina ; on savoure la promotion de Max en personnage principal et l'incarnation en alternance tout au long du scénario entre lui et Nina, car cette alternance bien réglée en fréquence et survenant à la manière de cliffhangers crée un certain suspense. Les touches d'humour, plus fréquentes qu'auparavant, peaufinent ce bon travail.

De la même façon, autre écueil qui avait touché le 1er opus et qui est aujourd'hui évité, les énigmes sont un peu mieux pensées et un peu plus difficiles. On cherche un peu plus et on bloque parfois. Néanmoins, elles restent assez faciles dans l'ensemble et, dans encore de trop nombreux cas, il n'y a pas vraiment de logique et c'est plus le hasard qui nous fait avancer que nos méninges (poser une cannette de bière dans un jardin pour attirer des limaces, ok, mais on s'en moquait d'avoir une limace ; attraper une grenouille, on se doute qu'elle a un rôle à jouer sinon elle ne serait pas là, mais c'est plus par instinct qu'à la suite d'une réflexion qu'on va s'atteler à cette tâche ; idem pour l'idée de mettre des galets ou de la terre dans un sac...).

Des énigmes un peu mieux pensées
Des énigmes un peu mieux pensées
L'ambiance graphique et sonore tient aussi un peu plus la route et il semble y avoir un peu plus de sons, de bruit du vent, des pas, des vagues, de chants des oiseaux et plus de petites musiques de ci de là. Mais le silence reste encore trop présent et pesant. Quant à la précision graphique en elle-même, elle reste assez médiocre et on est toujours assez rebuté par ces visages fixes et sans vie pendant les phases de dialogue... La Wii n'est peut-être pas très performante en puissance, mais on a quand même vu mieux sur des jeux à images de synthèse, ne serait-ce que sur Resident Evil 4 (Runaway avait subtilement contourné le problème par une approche « dessin animé »). Quant aux doublages en français, même si l'effort est louable - on n'a souvent droit qu'à des sous-titres sur les autres jeux - ils manquent un peu de conviction et sont trop lents. On ne demande pas les doubleurs des plus grands acteurs, mais là, on a vraiment du mal à y croire...

Fusionsphère Systems a tenu compte de ses erreurs passées et nous a offert de nettes améliorations. C'est tout à son honneur. On espère que cette tendance se poursuivra car du chemin reste à parcourir.

En revanche, question adaptation à la console Nintendo, un problème majeur vient gâcher la maniabilité parfaite. Le point'n click passe très bien sur DS grâce au stylet. Il passe tout aussi bien sur Wii grâce à la wiimote. Aucun reproche n'est à formuler sur ce point, bien au contraire. Mais les temps de chargement entre chaque scène, qui frôlent parfois les 30 secondes et qui nous replongent dans une vieille époque que l'on croyait révolue, sont insupportables. Sur PC ces temps de chargement existent à peine, sur DS, ils n'existent pas plus. Que viennent-ils faire sur Wii ? Certes, il est indéniable que la faible puissance de la console de Nintendo a sa part de responsabilité dans l'affaire mais bien d'autres jeux ont su faire avec cet inconvénient sans pour autant tomber dans l'écueil de temps de chargement désespérément interminables, à tous les changements de scène en plus !

Dernier détail qui rend l'adaptation peu convaincante, on s'aperçoit avec le temps que même sur une Wii, comme sur DS, à moins d'avoir un écran géant, on ne voit pas très bien tous les détails et on passe à côté de certains objets un peu petits. Une discipline de fer en passant sa wiimote sur tout l'écran et l'affichage textuel des objets permettent d'éviter le plus souvent ces oublis, mais pas toujours. Et puis, brosser sa télé avec la wiimote, c'est un peu fastidieux et n'est pas l'aspect le plus palpitant du point'n click. Faut-il comme sur DS mettre une option de surbrillance complète ? Pourquoi pas mais nous faciliter la tâche dans un jeu de recherche c'est toujours très frustrant.

A noter quand même, et c'est très agréable, que le jeu est très généreux en nombre de points de sauvegarde (pas moins de 6). Y jouer à plusieurs parallèlement n'est donc pas un problème. Autre détail appréciable même s'il est anecdotique : une option pour jouer à 2 simultanément avec 2 wiimotes est proposée. Pour ceux qui aiment regarder chercher leur frère-sœur-copain-copine, ça peut être sympathique d'être en coopération même pour 10 minutes. Mais tout cela ne compense pas l'inconvénient majeur que l'on vient de décrire.

Finalement, peut-être vaut-il mieux rendre aux PC ce qui appartient aux PC. Si on est loin de cracher sur l'adaptation du point'n click sur consoles, peut-être que son support roi doit rester le PC.

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques