4/10

Seigneur des Anneaux : L'âge des Conquêtes (Le) - Test

Participez aux batailles gigantesques du Seigneur des Anneaux en partant du bas de l'échelle, et sur une console n'ayant pas les moyens techniques d'assumer un tel défi.


Adapter les films de Peter Jackson à la sauce Battlefront, oui, bon, pourquoi pas. Faut l'admettre, les quelques batailles à grande échelle que propose la trilogie s'y prête plutôt bien sur le papier, et le souvenir des quelques jeux de beat them all qui s'y sont déjà essayés ont de quoi rassurer (Les Deux Tours, le Retour du Roi). Mais la Nintendo DS, avec ses performances techniques un peu en retrait, est-elle vraiment la console de la situation ?
Rien n'est moins sûr, on le constate dès les premières minutes de jeu. Le décor est pauvre, austère, et pas très lisible. Même les fabuleux édifices de la cité de Minas Tirith nous apparaissent grisâtres et sans personnalité, un comble lorsque l'on s'est repu de la majesté visuelle des œuvres cinématographiques. Les personnages ne ressemblent pas non plus à grand-chose, surtout que vous serez, pour cette fois-ci, dans la peau d'un troufion de base type guerrier, archer, ou mage. Il sera possible à certains moments d'incarner des grandes figures de la série, tel Legolas ou Saroumane, mais ces sommités théoriques ne seront que des versions boostées des péons de votre infanterie avec un skin différant légèrement. N'espérez même pas les reconnaître quand vous les affronterez, la lisibilité de l'action ne le permet pas et il vous faudra repérer, au choix, l'ennemi dont la vie descend le moins vite ou le petit liseré doré entourant le personnage. Les puristes chouineront en constatant que certaines de ces têtes d'affiche se retrouvent dans des batailles auxquelles ils n'ont théoriquement jamais participé, mais passons.


Donc, à partir d'une vue qui rappelle les vieux STR, vous voilà dans la peau d'un guerrier, d'un mage, ou d'un archer. Avec quelques uns de vos collègues, vous recevez des objectifs qui consistent généralement à prendre des bases ennemies, symbolisées par des drapeaux, détruire des catapultes, tuer des ennemis prestigieux, ou tenir une place un certain temps. Dans tous les cas, il faudra opérer de la même façon : foncer dans le tas, ramasser les différents bonus qui vous octroient force et rapidité, et décimer la vermine adverse. Et si vous trépassez, vous renaissez dans une de vos places conquises, sans vos améliorations mais toujours avide d'en découdre. Tant qu'il vous reste des bases avec votre drapeau, impossible de paumer la partie. Le jeu se révèle donc plutôt facile, et encore davantage lorsque l'on s'aperçoit que l'archer est de loin le personnage le plus efficace. La plus grosse difficulté à surmonter sera certainement ce gameplay approximatif, qui nous obligera à faire parfois des mouvements débiles pour viser telle ou telle cible, malgré l'assistant de visée.
Six champs de bataille seulement s'offriront à vous, jouables dans les deux camps. Le principe reste le même, à ceci près que les orques devront parfois se jeter sur des murailles avec une bombe entre les mains. Autant dire que la durée de vie se révèlera évidemment très faible, malgré le multijoueur. Celui-ci nécessitera non seulement deux cartouches, mais multipliera par deux les défauts techniques du jeu, qui en solo a plutôt du mal à tout afficher correctement, occasionnant quelques ralentissements assez frustrants.

Bref, un portage plutôt raté qui souffre avant tout des limitations techniques de la console. Le graphisme est pauvre, le gameplay très accessible malgré quelques problèmes de lisibilité et de caméra, et l'ensemble plutôt facile. A noter, le jeu affiche au début de chaque bataille une mini-vidéo tirée des films, et fait retentir constamment les partitions merveilleuses d'Howard Shore.

P.S. : Je me permets également de faire remarquer une coquille dans la localisation, qui après une victoire des orques déclare « Victoire ! Nous sommes fichus ! ».

A découvrir

TrackMania DS - Test

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques