7.5/10

Shadow of Memories - Test

Course poursuite avec la mort à travers les époques. Un mélange détonnant pour une aventure unique. Retour sur un jeu décevant pour la presse, mais très apprécié des joueurs.

Le 8 avril 2001, 14h30. Eike sort du restaurant et consulte sa montre. Il s'engage dans une ruelle un peu plus loin. Il fait quelques pas, quelque chose le heurte dans le dos, et il s'écroule. Ventre à terre, il relève une dernière fois la tête, sa vision se trouble, puis plus rien. Il se réveille dans un décor irréel, infini. Il se demande : « Suis-je mort ? ». « Bingo » lui répond une voix...

Eike, 30 minutes avant sa mort
Eike, 30 minutes avant sa mort
Et voilà, l'intrigue de notre jeu est posée. Eike Kusch, jeune homme fin et élancé, meurt en pleine rue sans s'y attendre. Heureusement, la voix (qui se révélera être un homunculus), lui propose de le ramener dans le monde des vivants, 30 minutes avant sa mort. Dirigeant Eike, il ne tient alors plus qu'à vous de trouver un moyen d'échapper à une mort certaine. Malheureusement, à la sauce Destination Finale, quand la mort vous veut, elle ne vous lâche pas. Tout au long du jeu, Eike va inévitablement se faire tuer de différentes façons, à différents moments. Pour lutter contre la mort, on dispose d'un Z-Pad, offert par l'homunculus, qui permet de voyager dans le temps et ainsi modifier le futur (Eike...cousin éloigné de Marty McFly ?). A titre d'exemple, l'une des morts est due à un tireur caché dans un arbre. Pour éviter cela, il faudra tout simplement éviter que l'arbre ne soit planté. « Mais qui donc veut la mort de notre héros ? ». Eh bien c'est ce que l'on va s'évertuer à découvrir.  « Et cet homunculus alors, qu'est-ce que c'est ? Quel est son intérêt à nous ramener à la vie ? ». Il s'agit là d'une autre intrigue du jeu. Une histoire plutôt sombre donc, et on se laisse très facilement entrainer dans cette aventure passionnante et extrêmement immersive.

Graphismes et décors ajoutent à l'immersion. Le village au style très européen est globalement bien modélisé (et malheureusement plutôt vide), les personnages au penchant « manga » sont attachants et très beaux. Une réelle sensation de liberté se dégage de ce soft, prémisse d'un GTA III qui sortira quelques mois plus tard. Il est en effet possible de se balader dans la ville comme bon nous semble. En remontant dans le temps, les décors prennent un ton ocre, puis gris suivant l'époque, du plus bel effet. Mais comme beaucoup de jeux sur cette bonne vieille PS2, l'aliasing vient à certains moments gâcher le tableau. Lors des cinématiques, on a ainsi la désagréable impression que des éléments du décor sont réellement en train de couler.Retour en 1580
Retour en 1580, les couleurs sont de circonstance

Du côté de la jouabilité, c'est assez rigide, mais Eike ne réagit pas trop mal dans l'ensemble. Ici pas de combats, pas de réelle phase d'action, pas de Shoryuken au milieu d'un 34 hits combo, mais plutôt de l'aventure et de la réflexion, avec comme but, encore et toujours de déjouer les plans de la mort. Le jeu est alors ponctué de nombreuses cinématiques qui servent un scénario très bien ficelé. Le couple « phases de jeu - cinématiques » présente un ensemble très cohérent qui n'est pas sans rappeler un certain Heavy Rain. A noter que l'histoire est influencée par certains de nos choix en cours de partie. Ainsi, même si le jeu peut se terminer en à peine trois heures, on n'hésitera pas à se replonger dans l'aventure pour débloquer les différentes fins.

Shadow Of Memories est donc un jeu marquant, très séduisant, certes imparfait mais offrant une expérience de jeu unique. N'ayant pas eu le succès espéré (et qu'il méritait), seule une version PSP est depuis venue étoffer nos ludothèques (en plus des versions XBOX et PC). A ce jour, aucun deuxième opus n'est prévu, au grand malheur des nostalgiques qui auront pris part avec bonheur à cette expérience.

A découvrir

Gran Turismo 5 - Test

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques