8.5/10

Shift 2 Unleashed - Test

Le très attendu Shift 2 Unleashed a débarqué ce 31 mars pour, nous l'espérons, pousser toujours plus loin les sensations du jeu de course. Et la concurrence étant absente en cette période, le champ est libre pour qu'il s'impose.

L'impatience de votre goûteur vidéo-ludique se faisait tellement forte suite à l'annonce de ce nouveau volet qu'il ne pût s'empêcher de gesticuler comme un enfant de 5 ans devant un coffre de malabars lorsque l'exemplaire de Shift 2 Unleashed lui fût remis entre les mains. Ce cher Mandark a en effet pu apprécier ma danse de la joie...(note du rédac chef : en effet, et j'ai les photos !)

Le premier opus avait divisé. Trop arcade pour les pilotes de bureau les plus pointus, reprochant essentiellement l'abus de dérapages et d'effets graphiques, une interface laborieuse, et bien d'autres manques contribuant au réalisme dont je vous épargnerai la liste ici car je ne fais justement pas partie de ceux-là. Il avait donc éloigné de son public les plus passionnés d'entre nous. Je vais du coup, poser ici un regard souple sur les paramètres et la physique du jeu, orienté sur la transition Need For Speed vers la simulation rigoureuse.

Vroom ! n'a qu'à bien se tenir !
Il faut dire que des jeux tels que GTR ou rFactor (je reste ici dans l'expérience PC avec volant) ont placé très haut les exigences de reproduction mécanique. Il est d'ailleurs utile de rappeler que des concepteurs de GTR travaillent depuis le début sur la licence Shift, ce qui peut par exemple expliquer la qualité sonore exceptionnelle du soft.
Cette jeune arrivée dans l'univers de la course a tout de même apporté du neuf, et non négligeable : une vue intérieure des plus saisissantes approuvée par la majorité, un habillage sonore de la plus grande qualité qui n'a rien à envier à GTR, des circuits variés et passionnants (notre petit préféré étant le fantastique Nordschleife), une belle palette graphique pour asseoir le tout, et des sensations franchement grisantes. Je vous préserverai des détails de nos soirées/nuits interminables passées à battre le chrono en s'échangeant notre G25, ou encore le LAN entre 2 PC pour un face à face des plus crispants ! ...et une facture d'électricité à la hauteur de notre plaisir...

Nos chers développeurs se disent à l'écoute des joueurs et de leurs nombreuses critiques, que chacun approuvera, ou pas. Dans tous les cas, nous resterons ici dans le cadre de la simulation divertissante et pas trop rigoureuse, où des attentes détendues de ce type privilégient les sensations de vitesse, et tout de même un certain pointillisme sur la conduite afin d'avoir sous les doigts un gameplay riche et attractif.

Ça c'est de la vue intérieure. Sensations garanties !
Pour le joueur habitué à tous les autres épisodes de la série NFS qui s'éclate sans se prendre le chou à tuner son véhicule plutôt qu'à péter les chronos, Shift, que ce soit le 1er ou le 2ème, fait donc ici figure de transition vers la simulation et va tenter de la rendre la moins austère possible. On remarque immédiatement que l'habillage du jeu et sa navigation dans les menus sont composés d'un gros son et d'un graphisme à effets, justement inhabituel pour la simulation pure et dure. Il est aisé de sombrer dans l'univers d'un tuning décomplexé de cette manière, et contrairement à ce que je tente vainement de décrire, Shift 2 s'en sort bien, proprement, et nous flatte sans nous taper sur le crâne à grands dégueulis de couleurs et autres tintamarres à la Jacky-touch. Bon, c'est un univers masculin, certes, ça sent la testostérone et les poils de barbe grillés à la sortie du pot, mais l'ensemble est parfaitement supportable, même pour les plus raffinés d'entre nous. On voit ici que des gens s'appliquent à notre confort, que les menus sont retravaillés, et qu'une panoplie de fonctionnalités a été ajoutée pour nous simplifier la tâche. Il semblerait qu'on nous écoute...

Pour débuter le jeu, vous n'aurez pas d'autre choix que cette soi-disant étape de calibration, qui est toujours aussi superficielle, et heureusement très courte. En ce qui me concerne, elle m'a servi à désactiver toutes les assistances et les voix de la VF (franchement, le jeu est mieux sans), ce que je pouvais d'ailleurs faire dans le menu des options principal. Et puis il est obligatoire de se coltiner les discours et les cinématiques, sans doute à cause de cette mode actuelle dirigiste qui nous prend un peu tous pour des neuneus, que l'on retrouve dans Dirt 2 ou F1 2010 par exemple. On a pas tous 8 ans que diable, et pas forcément envie non plus d'être considéré comme une « star » décérébrée. Heureusement, elles ne seront diffusées en principe qu'une seule fois, mais c'est un mauvais point par rapport au premier Shift, dans lequel des cinématiques efficaces nous en mettaient plein la vue . Ici on voit que c'est tiré des versions consoles grâce à un superbe aliasing parasite, et leur montage n'est pas à la hauteur. Passons donc sur cette médiocre panoplie «video-tutorielle ».
Une fois ceci digéré, le menu principal voit toutes ses catégories apparaître. Ouf ! Et avec vos 18000 dollars en poche, direction immédiate pour le garage et votre premier achat de véhicule. Un petit coup d'oeil du côté des marques prestigieuses s'impose pour savourer la composition du menu qui nous attend, et en piste pour un mode carrière relativement classique à déverrouiller.

Les nouveautés depuis Shift 1er du nom :


La caméra au casque, ajout majeur.
La caméra au casque pour d'avantage d'immersion. La vue interne nous avait déjà bluffé, voici que la nouvelle permet une orientation automatique du regard fixé à la corde du virage. Très déroutant dans un premier temps, elle me demandera plus de pratique pour m'y habituer. On commence en tout cas à percevoir sérieusement les chocs, les vibrations et puis les G qu'encaissent les pilotes. C'est une vue très agressive qui prendra toute sa dimension sur les écrans de grande taille. Etant un des éléments caractéristiques principaux du jeu, vous ne la trouverez nulle part ailleurs pour le moment. On aura donc ici un choix de vues complet : casque, siège, capot, pare-choc et externe.

Les courses nocturnes. Ce que nous attendons ici, c'est la gestion de l'éclairage, évidemment. Autant dire immédiatement que c'est réussi, les développeurs ne pouvaient l'intégrer de plus belle manière. On espère la météo pour la prochaine version...car cette intégration est un peu légère pour une véritable suite.

L'ajout d'Autolog affichant une interface web communautaire où vos statistiques s'exposent fièrement, ainsi que celles de vos amis, vous permettant ainsi de lancer un défi à n'importe quel joueur du monde. Rien que ça, et donc tout à fait formidable comme nouveauté pour une suite.

La gestion totale des accidents. Vous allez pouvoir effectivement ruiner votre caisse et la voir se décomposer en mille pièces, qui seront tout autant d'obstacles à éviter sur la piste au tour suivant. Ici aussi, les choses semblent réussies. Et même, à vrai dire, peu de jeux peuvent se vanter d'une telle physique. Superbe.


Route de nuit. Restez concentré !
La sauvegarde des réglages par circuit ou par groupes. Enfin ! Cette fois on prend au sérieux la gestion de votre quête de chrono. Et pour couronner le tout, vous pouvez y accéder en direct, pendant la course ! Ca fait du bien de se sentir chouchouté... Toute l'interface est ici retravaillée et vous offrira une liberté d'optimisation riche, véritablement.

Nouveaux modes de jeu de type duel en ligne, rattrapage, et concours entre anciens et nouveaux modèles de véhicules.

Et puis, tout ce que nous pouvons attendre d'une suite, c'est à dire de nouveaux circuits, les amenant à 35 au total (83 avec les variantes), de nouveaux bolides (91 à collectionner) dont une superbe Caterham R500 que j'ai hâte de pouvoir essayer, tout en conservant le mode drift du premier Shift, visiblement toujours aussi difficile à prendre en main. Pour dire vrai, ce n'est pas ma spécialité et je considère ce mode comme accessoire. Peut-être que des spécialistes pourront apporter leur commentaires à ce sujet et révéler tout l'intérêt de l'épreuve. La nouveauté réside ici dans la liberté du tracé sur un circuit entier.

J'en oublie certainement, mais en ce qui concerne ces ajouts majeurs, on ne peut qu'être confiants sur la durée de vie du jeu. Il semble encore plus passionnant que son aîné sur la durée !
Je souligne quelques problèmes graphiques, qui j'espère seront corrigés par le biais d'un patch, comme de légers freezes lorsque la course est chargée en concurrents, des calibrations de commandes à optimiser selon le volant utilisé, un aliasing assez présent même si l'option de correction est activée (je ne parlerai pas des versions consoles, qui semblent ici s'essouffler vu l'économie sur ce correctif, en comparaison à la puissance évolutive du PC).

On notera que restent absents les arrêts aux stands, les qualifications, la météo ou l'inscription à un véritable championnat. Il ne faut pas oublier les influences Need For Speed, même si le jeu n'en porte plus réellement le nom.
Les vibrations sont également un peu douteuses. Une grille de métro sur l'asphalte procure plus de vibrations qu'un saut sur un vibreur. Des équilibres sont à revoir.


Pas le temps de jouer de la mandoline !
Étant un véritable amoureux du premier épisode, je ne peux que vous conseiller cette suite, même si elle fait plus figure d'un Shift version 1.5 que d'un véritable numéro 2. Les lois du marketing s'emparant du filon, j'ai l'impression que la tendance s'orientera sur des petits ajouts plutôt à la mode DLC, qu'à une véritable refonte pour proposer une noble suite, comme on l'entendait il y a encore 5 ans. Si vous n'avez pas joué le premier et que vous aimez la course, vous raterez quelque chose...
Et puis je conseille vivement l'utilisation d'un volant, même de piètre facture, il vaudra toujours mieux qu'une manette. La communauté ne semble d'ailleurs pas vraiment se réjouir de la qualité du gameplay au pad qui parait être meilleure chez la concurrence.

Shift 2 Unleashed est donc un excellent jeu procurant de fortes sensations, se basant sur les qualités du premier opus sans les détériorer, et en apportant un lot de nouveautés pas tout à fait dignes d'un numéro 2, mais qui valent tout de même le détour. Et puis il ne faut surtout pas oublier que nous nous situons ici à cheval entre l'arcade à effets et la simulation habituellement austère. la licence Shift s'affirme et nous promet un bel avenir de détente et de défis pointus, où le multi-joueurs très bien exploité décuplera tout l'intérêt du jeu. Il ne vous reste plus qu'à enfiler vos gants car vous allez transpirer des mains...

A propos de l'auteur

6 commentaires

  • Plax

    27/03/2011 à 13h32

    Répondre

    Il claque le trailer !http://jeux-video.krinein.com/shift ... 15545.html

  • Toshiro

    01/04/2011 à 12h07

    Répondre

    Les calibrations au sujet des volants étant tellement douteuses (Le 1er Shift m'avait imposé de modifier le fichier de configuration du G25 dans le dossier \ControllerDefaults\PC) qu'il faut en faire de même pour le 2. Visiblement la communication avec Logitech se fait mal... Je conseille cet excellent site de passionnés pour trouver votre bonheur http://www.nogripracing.com/index.php
    et le topic dédié au volant http://www.nogripracing.com/forum/showt ... p?t=246312http://jeux-video.krinein.com/test- ... 15600.html

  • Toshiro

    01/04/2011 à 21h23

    Répondre

    Il semblerait qu'une bonne technique existe pour corriger les soucis de volant, la voici, en attendant mieux :
    http://www.nogripracing.com/forum/showt ... p?t=246639

    Le truc qui fait flipper sur la finalisation du jeu :
    "If you don't feel the centre is heavy or even no FFB, pause the game and continue the game, repeat this single step until you got a proper FFB"

  • Mandark

    03/04/2011 à 17h47

    Répondre

    You're right amigo, PC Rulez ! Ah Ah Ah !

  • Toshiro

    04/04/2011 à 11h31

    Répondre

    ...si la redac se met à troller, c'est sûr que ça va rameuter du monde ...

  • Toshiro

    04/04/2011 à 16h36

    Répondre

    Bon ! Après plusieurs essais sur différents réglages, voici le minimod de Juls qui apportera Le gameplay sur G25 :
    http://www.nogripracing.com/details.php?filenr=31711

    Merci à la communauté de prendre le soin de finaliser le jeu !

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques