7/10

Shoot Many Robots - Test

Les jeux du Xbox Live Arcade ou du Playstation Store sont pleins de surprises. Pour quelques euros, vous pouvez découvrir des jeux magiques qui vous font voyager. Shoot Many Robots va effectivement vous faire voyager mais plutôt que de miser sur la magie et de jolis poneys qui chantent en cœur des chansons mièvres à des gamins qui font une ronde autour de la fontaine de chocolat, ce jeu a plutôt décidé d'envoyer du pâté sur une bande de robots dégénérés qui veulent s'en prendre à vos parties intimes. À peu de choses près, les studios Demiurge ont du penser la même chose en concevant ce jeu avec Ubisoft à leurs côtés. Cependant, peut-on les poser sur la table et sortir un bon jeu sans risquer une entorse douloureuse ? Les joueurs vont-ils adhérer à ce jeu de tir en deux dimensions ?


Naaaaaaaaaaan ! Ze zuis pas bourré !
Le pitch est simple mais présent (pour ce que l'on va en faire de toute façon) : vous êtes le plus gros bouseux de la planète : P.Walter Tugnut et dans votre camping-car vous vous préparez à l'apocalypse. Attention ! Pas la fin du monde de Monsieur tout le monde avec des zombies bouffeurs de cervelles ! Vous vous préparez au « robocapocalypse » ! Celui où les robots détruisent tout ! Alors, quand cela arrive, vous êtes aux anges ! C'est parti pour le carnage ! De toutes façons, ne cherchez pas plus loin, Tugnut a voué sa vie à ça et il n'a aucun but à part tuer du robot.


Les drôles de gars ! Saluuuut Charlie !
Pour ce faire, vous avez des actes divisés en plusieurs chapitres et qui vous transportent dans des lieux aussi divers qu'hostiles : de votre campagne natale en passant par les villes délabrées ou les usines dégénérées, vous allez voir du pays. De ce point de vue, les graphismes sont colorés, votre héros est d'une certaine façon charismatique et au final, on passe du bon temps visuellement parlant même si cela ne casse pas forcément trois pattes à un canard robot. Côté son, deux musiques semblent présentes. Country ou rock, le choix paraît limité mais il est cohérent avec l'ambiance du titre et vu que vous passez votre temps à tout faire péter, cela suffit très bien.


Il est où ce p***** de robot de m**** ?
Ainsi dans ce jeu de tir en deux dimensions, on pense de prime abord à Metal Slug. Cependant, vu la résistance des ennemis et leur nombre, vous comprenez vite pourquoi vous avez un bouton pour bloquer votre personnage en position tir. Le jeu est donc très nerveux et les hordes de zombies sont remplacées par des robots agressifs ou selon vos choix, vous serez amenés à découvrir le jeu différemment. En effet, la customisation de votre péquenaud est un grand atout de ce titre. L'arme principale aux munitions infinies ou l'arme secondaire dévastatrice sont des choix importants. Serez-vous sniper ou artilleur ? Adepte du fusil à pompe ou bien de la mitraillette ? Cela pèse lourd sur votre façon d'attaquer les ennemis et sur votre champ d'action. De même, le choix de votre costume sera important. Slip ou caleçon? C'est un peu l'idée mais voulez-vous un slip pour être plus agile ou un caleçon pour mettre un surplus de munitions ou de bière dedans ? désirez vous un tutu ou un baril ? un nez ou un sèche cheveux ? (bon ce dernier cas n'y est pas). Tugnut a une tronche de débile et tout semble fait pour ne pas se prendre au sérieux.


Super Nanny et Pascal le grand frère réunis !
C'est pourquoi, le côté multi-joueurs est appréciable. Trois autres fous furieux peuvent vous rejoindre et ça devient la guerre du n'importe quoi ! On dirait un carnaval de mecs bourrés. Si cela peut paraître confus par moment, on se défoule et c'est bien ça l'important dans ce jeu. De plus, si vous avez un niveau de merde par rapport à vos coéquipiers, vous allez faire des dégâts pourris et ainsi vous serez délicieusement ridicules à courir partout avec votre casque à bières et vos ailes de papillons…

Ainsi, si le concept est certes répétitif et profondément immature, on en redemande car c'est le genre de jeu qui déstresse en trente secondes après une rude journée. De plus, cela à moins de conséquences sur votre santé que si vous vidiez un pack de bière. Ne manquez pas les nombreuses phrases lors des chargements ou des sélections d'équipement. Ainsi, vous découvrirez même les paroles hautement philosophique du groupe O-Zone : « Maia – Hu » !


"On est dans quelle ferme Bob ?" "Dans la ferme ta ..." !

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques