A DECOUVRIR

Online Bomberman - Beta

Support : PC.

Bomberman est certainement l'un des concepts qui a le mieux vieilli dans toute l'histoire du jeu vidéo. Déjà sur Nes, il existait avec la possibilité de jouer jusqu'à trois en même temps (bien qu'il existait déjà sur PC Engine). Puis Hudson Soft a profité du lancement des nouvelles machines pour imposer son titre phare sur toutes les plates-formes, avec du bon (les deux premiers sur Snes, celui sur Saturn) et du moins bon (tous ceux en 3D).

Après quelques essais online infructueux sur les consoles New Age, Hudson Soft persiste et nous propose, sur PC et pour notre plus grand plaisir, Bomberman Online. Il n'en fallait pas plus pour que mes petites mains ne reprennent du service pour faire exploser joyeusement tous ces petits personnages qui espèrent en faire de même.

Le principe, tout le monde le connaît, mais dans l'optique où certaines personnes auraient pu tout à fait faire partie du projet « Porte Des Etoiles », pendant les années 50, et rester coincées sur une planète à des milliards d'années lumière sans possibilité de retour, je me vois contraint d'expliquer le concept extrêmement barbare qu'est celui de Bomberman.

Imaginez une arène (vue de dessus), composée de blocs incassables, de blocs cassables, et de chemins praticables (généralement des lignes droites). Vous êtes un Bomberman, un petit bonhomme aux formes arrondies avec un énorme casque et des petits yeux hébétés. Votre but dans la vie : poser des bombes. Après quelques secondes, elles explosent et libèrent une flamme plus ou moins importante, qui peut détruire les blocs cassables ou griller un de vos adversaires (ici jusqu'à 5). Les règles : il ne doit en rester qu'un. Alors vous parcourez l'arène, cassant les blocs pour espérer découvrir des bonus (flamme plus grande, poser plusieurs bombes en mêmes temps, plus de vitesse, etc.), et produire la réaction en chaîne qui viendra à bout d'autres Bombermen.

En quoi Bomberman est un chef d'oeuvre ? D'abord un concept simple, enfantin, accessible à tous, et en même temps technique et pointu. Puis un jeu convivial. Tout seul, c'est ennuyeux, amenez quelques autres potes prêts à en découdre et nul doute que vos parties seront mémorables. Car en plus, Bomberman Online vous propose de jouer jusqu'à 3 sur le même PC. Et enfin, la facilité d'accès permet à des débutants du Net (mais avec un certain bagage en simple tout de même) de rivaliser avec les hauts classés.

Pour l'occasion, un système de points et de rang a été mis en place, et la création de guildes a également été prévue (pas encore dispo, hélas). En terme de jeu, pas de nouvelles caractéristiques à l'horizon, si on met à part le petit tableau sur la droite de l'écran permettant de savoir précisément quelles sont les options que vous avez déjà récoltées.

Des bémols, il y en a. D'abord il s'agit d'une bêta réservée à un public japonais. Conséquences : le programme est presque intégralement en jap' et les serveurs sont exclusivement nippons. En faisant un peu confiance à la chance, on arrive à se créer un compte et à démarrer une partie. Le concept universel parle, le plaisir se fait immédiatement sentir. Ou presque. Et oui, étant donné que tous les serveurs sont très loin, et que le jeu n'est pas complètement terminé, un lag persiste dans toutes vos actions. Les bombes ne se posent pas dès la pression sur la barre espace, le shoot au pied met aussi 1 à 2 secondes, et je ne parle pas de la main (permettant de lancer des bombes par dessus des obstacles) ou des bombermen tués qui continuent à lancer des projectiles sur la piste espérant revenir en jeu (environ 3 secondes avant que le lancer soit effectif). Parfois donc, des bombes apparaissent un peu en retard et vous vous retrouvez coincés sans possibilité d'échappatoire, ou alors vos réactions en chaîne se trouvent mal coordonnées. Frustrant.

Il suffirait qu'Hudson Soft règle quelques petits problèmes de jeu, et installe des serveurs un peu plus internationaux pour se retrouver face à un des plus grands jeux réseau de tous les temps. Profitez-en, pour le moment il est gratuit, mais il y a fort à parier qu'il ne le restera pas longtemps. Voici les adresse utiles (merci au post de Nutos sur GrosPixels.com, et surtout à celui de Kuikui sur Kjaimport.com) :

Partager cet article

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Anonyme

    21/10/2004 à 00h00

    Répondre

    Cela fait plusieurs jour que j'ai lu ton commentaire.

    Je le trouve très bien dans sa globalité.

    Il n'y que l'extrait suivant que je n'ai pas aimé : "avec du bon (les deux premiers sur Snes)"

    J'ai joué aux trois premières versions de bomberman sur SNES. Mon préféré est le troisième épisode avec les kangouroux.

    Je ne vois pas pourquoi tu ne l'as pas intégré aux "bonnes" versions de bomberman.

    Je me permets de rajouter ce commentaire pour m'aider à mieux dormir la nuit.

    Cordialement

    Ghostbomber

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Rubriques