8/10

Singstar Queen - Test

Pour les fans absolus. Si vous désirez toutefois faire une soirée karaoké, il vous faudra trouver d'autres pigeons que les quatre gugusses immortels au milieu desquels le grand Freddie a su faire exploser le feu sacré.

Singstar, on commence à bien connaître. Il faut dire que le titre se décline déjà sur une petite trentaine d'éditions aussi diverses que variées en se promenant des notes arrachées de la country aux déhanchements sensuels des représentantes du R'n'B. Depuis 2004, date de la première sortie du premier volume, le paysage a toutefois légèrement changé et il existe à ce jour des concurrents de toutes sortes qui se retrouvent à opposer une forte résistance à la licence de Sony. Après une édition spéciale Abba, voici la nouvelle édition Queen regroupant un genre de best of du plus grand groupe de Glam Rock / Rock ayant jamais existé. Mais à qui s'adresse cette nouvelle folie?

On est bien d'accord que si vous aimez peu chanter ou si cet exercice vous fait peur en public il vaut mieux passer votre chemin. En effet, même s'il est possible de jouer en solo, cela en retire le principal attrait festif, celui-là même que l'on
retrouve dans tous les karaokés du monde et incidemment le sport national des Français : le foutage de gueule. Toutefois, vous trouverez sur scène comme en salon des énergumènes qui recherchent la performance. Pour ces derniers on ne peut que les inviter à s'essayer à Queen. En effet, dès la première chanson qu'on croit pourtant connaitre par cœur, les fausses notes se lèvent comme des petits pains à la chaleur d'un four. On se sent d'un coup assez moite et mal à l'aise puis la joie de la scène nous laisse passer ces quelques milligrammes d'adrénaline qui permettent d'assumer ses erreurs en en commettant d'autres encore plus belles. Mais attention, là ou les techniciens prendront plaisir à cette difficulté grandissante, la plupart des joueurs casuals se retrouveront penauds et n'oseront bientôt plus laisser échapper une seule note de leur gosier rétractable. 

Pire, au fur et à mesure de la découverte de ces quelques 25 chansons que seuls les fans connaissent à peu près, l'ambiance ramollira de manière significative. Reste alors le mode combat pour essayer d'égayer le tout mais l'assistance
 demandera déjà le changement de CD pour des choses un peu plus populaire et au pouvoir de confusion négatif. C'est ainsi que l'on remettra le Pop Hit 4 dans la fente de la Playstation avec vivacité pour éviter le départ de tous les convives. Sinon le principe reste le même que pour tout élément de la gamme Singstar. Les tonalités sont claires et assez faciles à approcher si l'on ne se soucie pas des paroles. A noter que le mode harmonie qui fait à peine son entrée dans le jeu est particulièrement difficile dans les passages de cœurs que proposent les quatre membres du groupe avec une profusion rare. En effet il y devient difficile de savoir quelle voix choisir dans l'ensemble uni que composent Freddy et sa bande. Vous aurez le même problème en mode duo d'ailleurs, donc préparez vous à être frustrés.

Un jeu pour ceux qui veulent marquer des points donc et trouvent la jouissance auditive de Queen irrésistible. Il n'en reste pas moins que pour les autres le spectacle est exceptionnel. En effet n'oublions pas les incroyable frasques de
Freddy Mercury et son activité de bête de scène. Des clips comme I want to break free restent d'une exceptionnelle rareté tout comme les images du mythique live à Wembley ou ce fameux autre concert à Montréal. On regrette même presque de ne pouvoir enlever les lignes de justesse pour avoir accès à l'ensemble des clips sans pour autant être obligé de chanter. Notons également qu'en comparaison avec Lips, l'interface pourtant simpliste de Singstar marque beaucoup plus de points dans nos petits cœurs d'amoureux du rythme. De plus, le Singstore regorge de ces titres dont nous avons oubliés jusqu'à l'existence. A ce sujet, le plus gros problème de cette édition spéciale est celui de la compatibilité avec le Singstore. Si vous pouvez aller télécharger sans vergogne sur ce dernier, l'édition Queen seule ne vous suffira pas à lire les morceaux récupérés. Il vous faudra pour cela faire l'acquisition des premiers volumes du jeu.

Pour les fans absolus donc. Si vous désirez toutefois faire une soirée Karaoké animée et gagner l'approbation générale de la foule, il vous faudra trouver d'autres pigeons que les quatre gugusses immortels au milieu desquels le grand Freddy à su faire exploser le feu sacré. Si cette dernière phrase ne vous parle pas, ne l'achetez pas. Pour info, la plupart des titres sont disponibles en ligne si vous n'en désirez que quelques uns à rajouter à votre collection: We will rock you et We are the champions, au hasard.

Partager cet article
A voir

DSi - Test

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques