Sniper Elite III : du sang et du sable

Vous avez aimé descendre des Nazis à Berlin en avril, vous avez apprécié abattre encore plus de Nazis en mai, vous avez adoré trucider des Nazis zombis ? Faites désormais des ravages dans les rangs nazis (que d’originalité) en Afrique du Nord. Sniper Elite III Afrika sera disponible le 27 juin mais nous avons pu avoir un premier aperçu du jeu.

1942, toute l'Europe est occupée par le IIIème Reich. Toute ? Non, une île d'irréductibles Bretons résiste encore et toujours à l'envahisseur. Contrairement aux précédents opus, l'action ne se déroulent pas en Europe, mais sur le théâtre nord africain, au cours d'une campagne opposant Américains et Britanniques à la redoutable Afrika Korp de Rommel et ses alliés italiens. On y retrouve Karl Fairburne, agent américain de l'OSS à la troisième personne. Sa mission consiste, encore une fois,  à déjouer les plans secrets des Nazis. L'occasion de visiter la Lybie et l'Egypte, en passant de la forteresse de Tobrouk aux plaines désertiques d'El-Alamein. Ce fut la principale difficulté à laquelle fut confrontée la direction artistique de Rebellion, le studio en charge du développement de Sniper Elite III : rendre le désert « vivant ».


Killcam dans 3...2...1...

Du sable plus vivant

Les niveaux sont beaucoup plus grands que dans les précédents Sniper Elite. Les game designer ont décidé d'abandonner la linéarité et les couloirs pour laisser une plus grande liberté de choix au joueur. Le décor offre de nombreuses possibilités d'actions. De même, des objectifs facultatifs ont été ajoutés et peuvent être accomplis (ou non) dans l'ordre que l'on souhaite. Ainsi, lors de la seconde mission, Fairburne peut rester à bonne distance et profiter du bruit environnant pour abattre discrètement ses cibles. Il lui est également possible de s'infiltrer discrètement dans le camp ennemi, d'éliminer au corps à corps les sentinelles et de progresser par sauts de puce de couvert en couvert. Ou bien le joueur considérera certains nids de pie comme autant de points de mire, et passera son temps à se déplacer, entre chaque tir, afin d'éviter d'être localisé et abattu sans sommation. Avec un inventaire assez fourni (du petit caillou au médikit, en passant par les mines et la TNT), notre agent s'amusera à piéger des zones, à faire diversion ou encore à détruire des véhicules…  Ces différentes méthodes s'avèrent utiles dès lors qu'elles permettent de remplir sa mission.


Les sources lumineuses s'avèrent parfois problématiques

Mais une telle liberté s'accompagne d'un défi de taille. Qu'y a-t-il de plus monotone que le désert, sinon la banquise ? Pour Chris Payton, directeur artistique sur Sniper Elite III, l'enjeu fut d'animer ces environnements. « Nous devions essayer de faire de grandes étendues de sables et de rochers des environnements auxquels le joueur pourra s'intéresser. L'Afrique du Nord s'y prête bien, puisque cette région est particulièrement riche, de par sa topographie, son architecture ou encore sa flore. Nous y avons injecté de la diversité, afin qu'aucune carte ne ressemble à une autre,  en jouant également sur les couleurs et les contrastes ». Il faut bien admettre les deux premiers niveaux joués sur PS4 sont particulièrement beaux et fluides. La direction artistique a su exploiter au  mieux le potentiel de la next gen afin d'offrir au joueur une expérience particulièrement immersive. Dans une même mission, on rencontre différents types de terrains dans lesquels le joueur est laissé libre de ses déplacements, bien que l'on puisse rencontrer des murs invisibles. Ces limites sont toutefois très rares et ne viennent en rien entraver la progression de notre héros. De plus, le jeu étant très exigeant en termes de tactique, ces menus détails sont à peine remarquables.

L'IA 3 côtés

Et, tant qu'on parle de stratégie et d'hardcore gaming, il faut préciser que l'IA a été retravaillée sur une base « triangulaire ». Un peu ésotérique comme expression… Pour faire simple, disons que l'intelligence artificielle travaille en triangulant l'espace. Lorsque Fairburne tire sans en camoufler le son, les ennemis entendent le tir (1), se mettent à couvert (2) et tentent de déterminer sa provenance (3)… Trois points, ça nous fait déjà un beau triangle MAIS… ça ne s'arrête pas là. Les troufions recherchent l'emplacement du tireur en croisant leur perception. Chaque nouveau tir depuis cette position leur permettra d'affiner leurs recherches jusqu'à repérer le lieu d'où le tir a été effectué. Le seuil d'alerte des ennemis est symbolisé par une jauge, qui se remplit et change de couleur à mesure qu'ils repérèrent le joueur. Il est donc nécessaire de relocaliser (se déplacer après avoir tiré) souvent, d'étouffer un maximum le bruit de vos tirs ou bien de vous débarrasser de ces menaces le plus vite possible. Dans tous les cas, Sniper Elite III n'est pas un jeu pour les campeurs.


Ni vu ni connu

Sauf peut-être en multijoueur. Nous en savons peu sur ce sujet, mais, d'après Chris Payton, il devrait être possible de jouer en coopération. Deux joueurs pourront parcourir ensemble la campagne. L'accent est notamment mis sur le fait que l'un puisse jouer le rôle du tireur, l'autre du spotter (ou observateur). En d'autres termes, le second joueur aura pour mission de désigner les cibles et de protéger son acolyte pendant que celui-ci vise et descend. Certains accessoires de la campagne solo semblent aller dans ce sens, notamment les jumelles, qui permettent de repérer et de marquer les troupes ennemis, de connaître leur armement et leur niveau de stress, de noter les points faibles sur les véhicules, etc… Car OUI, tous les véhicules devraient être destructibles : du Panzer IV au camion Opel, réservoirs et carters seront vos grands amis (et la pire menace qui pèsera sur l'équipage dudit char).

Voilà pour les points essentiels du nouveau Sniper Elite. Rebellion a développé un jeu d'excellente facture, avec une réalisation graphique réussie et un gameplay gratifiant. C'est du moins le cas pour les deux premiers niveaux… Nous attendons donc avec impatience le 27 juin pour pouvoir éprouver ce jeu  plus en détails. Pour l'heure, Sniper Elite III est un « must have » pour tous les amateurs de jeu de tir à la troisième personne, d'infiltration et de tactique. 


Une seule balle peut changer l'Histoire... la deuxième sert juste à s'assurer que l'Histoire ne se relève pas 

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques