Nous ne sommes pas seuls !

Et cette semaine, c'est exceptionnellement un double programme que je vous propose (un peu comme au Brady de l'époque de ma jeunesse, ou à la façon de M'sieur Eddy...de ma jeunesse également).

Pourquoi un doublé ? Parce que j'ai très envie de vous parler du premier comme d'un modèle de site vraiment bien fait par de jeunes passionnés qui en veulent et qui sont très pro, à donf' même, et que j'ai la chance de rencontrer souvent ; du coup je peux vous dire qu'ils ne ménagent pas leurs efforts, et ça à Krinein, on aime !
Pour le deuxième, il s'agit de tirer une sonnette d'alarme car il y a urgence, parce que ce qu'ils font est juste magnifique, mais ils démarrent juste, et en plus en kiosque (oui, c'est un mag papier), et que leurs premiers résultats de vente, sans être catastrophiques, ne leur garantissent malgré tout pas de pouvoir subsister le temps qu'il faut pour se faire un nom. Et ça, c'est pas bien ! Donc, de même que nous avons depuis le début soutenu le combat de Nolife pour son droit à l'existence et la reconnaissance de sa qualité éditoriale, nous avons décidé de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour que leur belle aventure ne s'arrête pas là !

Et maintenant, si vous le voulez bien, entrons dans le vif du sujet.

La fine équipe de JeuxCapt.com a créé son site il y a à peu près un an, et j'ai moi-même été franchement surpris de la qualité de l'ensemble à l'époque (je vous rappelle qu'il y a beaucoup – trop ? - de sites ou blogs qui se targuent d'être des références alors qu'ils ont découvert le JV avec l'arrivée de Halo Reach, mais qui n'hésitent pas pour autant à oser se poser comme des kings dans le domaine du média qui a donné ses lettres de noblesse au Shoryuken. Si encore ils savaient écrire correctement le vieux françois...), et depuis je garde un œil sur eux. Et non seulement ce dernier n'a jamais saigné, mais de les voir acharnés et toujours présents sur l'actu un an après me fait dire qu'ils ont un bel avenir devant eux.

Leurs points forts ? Des vidéo-tests de qualité, une mise en page de pro et surtout (comme pour tous ceux dont nous avons parlé, ou dont nous parlerons à l'avenir), un véritable et sincère amour du jeu vidéo. Alors, que demander de plus ?


Sams assure aussi au mic !
Et puisque je met toujours un point d'honneur à « humaniser » ces joyeux trublions dans la chronique, je vous parlerai rapidement du meilleur représentant de JeuxCapt.com, l'excellent (je sais, je dis toujours ça, mais que voulez-vous, quand ils le sont...), Sams Jeuxcapt, le seul journaliste suffisamment intègre pour ne jamais piller les réserves d'alcool lors des soirées presse. Du coup, quand tous les autres – dont nous - récupèrent de la mine, lui a déjà fait tout le boulot ! Respect.
Alors plutôt que de se régaler sur le net des turpitudes insignifiantes de pseudo-VIPs qui ne demandent qu'à se dégrader un peu plus chaque jour et en public - en s'imaginant faussement que cela les mènera à la gloire - cliquez utile sur ce lien.

Et maintenant parlons un peu du très jeune et néanmoins bluffant Icare Mag (sous, ou plutôt sur-titré « l'envol du jeu vidéo »).
Bluffant, parce que se lancer sur le marché du magazine papier à une époque où quasiment tout le monde s'exprime sur internet pour ce qui est du JV, c'est pas un choix banal. Seulement voilà, leur mise en page est tellement belle et leur travail de fond est tellement abouti que l'on ne peut qu'être admiratif. Et quand on sait que l'équipe du mensuel n'est composée que d'une poignée de passionnés (deux personnes au rédactionnel et deux à la maquette !), il y a de quoi l'être vraiment, admiratif. Pour le moment un seul numéro (le premier) est disponible, mais quel numéro !

Dixit Icare Mag : « c'est un magazine original qui propose des inédits mondiaux presse, en partenariat avec les éditeurs de jeu vidéo. Il offre des artworks, entiè­rement exclusifs, des textes inédits et fait naître une collaboration d'un genre nouveau entre un artiste reconnu et un univers explosif sur lequel il n'a jamais travaillé. Pour le premier numéro, Xavier Thomas, artiste chez Ubisoft Montréal, illustre en couverture la saga God of War (Sony). Plus globalement, Icare est un magazine à forte valeur ajoutée, centré sur des articles riches, littéraires, parfois décalés mais toujours mis en avant par une maquette à la fois aérée et graphique ! L'enjeu : mettre en adéquation la forme et le fond, l'écrit et le visuel ! »

Et bingo ! Force est de reconnaître que le résultat est plus qu'à la hauteur des espérances !

Simplement superbe !
J'inclus d'ailleurs ici deux liens d'importance. Le premier vous amènera vers une page permettant de télécharger un extrait PDF du journal, et le deuxième vers rien moins que les encouragements de Marc « Marcus Ze Boulet » Lacombe sur sa page FB. Je ne sais pas pour vous, mais en ce qui me concerne, je vois mal quelle meilleure recommandation avoir (à part bien sûr AHL, Thierry Falcoz et Médoc) quand on prétend s'adresser à un public de gamerz intelligents. Et comme le fait remarquer notre chantre national de la grodoigtitude : « Ce premier numéro est essentiellement consacré à God of War, mais aborde les choses sous un angle radicalement différent... Ca grouille d'infos, d'illustrations magnifiques parfois inédites, de storyboards et d'anecdotes, le tout raconté en partie à la première personne par Kratos lui même! Une chouette idée, servie par une écriture talentueuse... On trouve même au milieu du mag une nouvelle d'une douzaine de pages inspirée de l'univers de God of War... Il y a aussi une incroyable rétrospective de tous les jeux qui s'inspirent de la mythologie grecque, et une interview de Xavier Thomas, un illustrateur qui a notamment travaillé sur Assassin's Creed ou Prince of Persia. Bref, un truc ambitieux, audacieux, malin, original, et, cerise sur le Kratos (ha ha!), qui ne manque pas d'humour et ose aussi critiquer de manière constructive ! Le prix peut paraître un peu élevé pour un magazine (7€), mais il s'agit plus d'un superbe livre collector, d'un Artbook ultime, que d'un magazine classique, et franchement, tous les fans de God of War devraient se précipiter dessus (d'autant que, pour le coup, vu sous cet angle là, 7€ c'est vraiment pas cher) ! ». J'allais le dire moi-même, mais il le fait tellement mieux que ça aurait été dommage de ne pas le citer.

Alors pourquoi ne pas sacrifier un paquet de clopes (ou deux pots de pâte à tartiner chocolatée) pour leur donner une chance ? Quand on sait que les prochains numéros porteront sur Deus-Ex et Metroid, on se dit que franchement, ce serait plus que ballot (pour rester poli) de ne pas les lire. Et pensez à tout ce qu'ils peuvent encore nous apprendre ! Le prochain rendez-vous est prévu pour le mois d'août, alors d'ici là, je vous encourage vivement à leur donner des forces et à faire un petit détour chez votre libraire pour commettre une bonne action.

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques