8/10

Splinter Cell Chaos Theory - Test

Seulement un an et demi après Splinter Cell Pandora tomorrow, dont la principale nouveauté était l'apparition d'un mode multijoueur diablement prenant et novateur, cette 3ème séquelle était attendue au tournant par les joueurs qui attendaient des vrais nouveautés en mode solo.

La dure vie d'agent secret

Ce nouvel épisode de cette série déjà incontournable dans le genre infiltration au côté de l'ami Solid Snake vous propose à nouveau d'incarner l'agent Sam Fisher qui va devoir déjouer un complot menaçant la sécurité mondiale. Le scénario et la mise en scène sont toujours aussi austères et on est loin du charisme des personnages de Metal Gear Solid même si quelques efforts ont été faits de ce côté la.

Techniquement le jeu a grandement évolué notamment sur PC et X-box et les effets de lumière et la modélisation des personnages sont de plus en plus impressionnants. Sur Play2, l'évolution est moins nette et quelques détails ont été enlevés par manque de puissance : par exemple, lorsque l'on agrippe un ennemi, son faciès est moins expressif que sur X-box, ce qui rend l'immersion moins aisée lorsque l'on cumule tous ces détails et faiblesses techniques. Un autre point encore plus génant : sur X-box, le jeu propose souvent plusieurs chemins avec la présence fréquente de trappes, conduits.. et le jeu comble ainsi partiellement un des reproches des 2 épisodes précédents qui était sa trop grande linéarité. Malheureusement, par manque de mémoire, la version Play2 se voit amputer de la majorité de ces passages alternatifs et l'impression de linéarité est donc toujours aussi présente.
Les développeurs ont quand même amélioré le déroulement des missions et l'exploration est plus importante.

Au niveau jouabilité, l'ajout d'attaques pouvant assommer ou tuer directement un ennemi avec les gâchettes R1 et L1 sans l'attraper par derrière est vraiment appréciable et permet à Sam de pouvoir réagir très vite même s'il s'est fait surprendre. Ces nouvelles attaques deviennent vite indispensables et on se demande comment on a pu faire sans avant.
Au rang des nouveaux mouvements, on peut casser la serrure d'une porte plutôt que la crocheter ce qui fait plus de bruit, jeter un ennemi dans le vide ou encore noyer une pauvre victime se tenant trop près d'une piscine. Ces 2 derniers mouvements sont d'ailleurs particulièrement jouissifs à exécuter.

La bande son qui tue

La bande sonore qui était déjà réussi auparavant mérite cette fois la distinction de la musique de jeux vidéos la plus tripante. En effet, elle est réalisée par un monsieur fort connu dans le milieu de l'électro : Amon Tobin et le résultat est vraiment énorme : les musiques sont d'une excellente qualité et parfaitement adaptées à un jeu d'infiltration. L'immersion devient alors décuplée et la tension est palpable à chaque fois qu'on se fait repérer par un ennemi.

Les joies du multijoueur

Au niveau des nouveautés, les joueurs attendaient beaucoup du mode coopération jouable avec un ami en écran splitté ou online. A cette occasion, des mouvements spécifiques ont été ajoutés pour faciliter l'entraide tel que la courte échelle ou la descente en rappel d'un joueur pendant que l'autre tient la corde... Malgré le faible nombre de missions, ce mode est vraiment intéressant mais nécessite une bonne connaissance du jeu des 2 protagonistes car la difficulté est assez relevée.

Le fameux mode multijoueurs mercenaires vs espions a bien évidemment été conservé mais alors que les joueurs X-box auront droit à des nouveaux mouvements et gadgets, les joueurs Play2 sont clairement lésés et auront droit à une version identique à celle de Pandora Tomorrow avec uniquement la présence de nouvelles maps. Il faut aussi souligner l'excellence et l'originalité de ce mode de jeu qui a tendance à provoquer une forte addiction mais il reste très difficile à prendre en main au début et la parfaite connaissance des maps est indispensable. Le bon niveau global des joueurs sur le net a tendance à décourager surtout qu'avoir un casque est pratiquement indispensable sous peine d'éjection de la partie. On voit donc clairement que ce mode est très exigeant malgré son excellence et la communauté online pas très agréable.

Conclusion

Malgré une aventure solo relativement courte et des nouveautés pas autant présentes que l'on aurait souhaité, les évolutions techniques et l'étoffage de la palette de mouvements maintenant indispensables donne ce Splinter Cell comme le meilleur volet de la saga. Les modes multijoueurs permettent de rallonger la durée de vie de façon assez conséquente pour peu qu'on ait la patience de maîtriser les ficelles du jeu.

A découvrir

Still Life - Test

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques