6/10

Spore Creatures - Test

Le jeu PC était déjà bien loin du résultat escompté en dépit de qualités évidentes, le jeu DS réitère la petite déception.

Il est improbable, voire même impossible, d'adapter le contenu de Spore à une console portable, pensions-nous. D'ailleurs, tout le monde chez Maxis en était bien conscient dès le début de « l'aventure Spore ». Aussi n'ont-ils pas cherché à relever un défi qui les auraient de toute façon découragés, et se sont plutôt tournés vers une alternative soft. Soit, un mini-jeu d'aventure où l'évolution se restreint à la seule phase Créature de son grand frère, avec tout de même un peu plus de matière.


Nintendo DS oblige, la 3D intégrale de la version PC subit une transformation radicale et se termine en un mélange 2D / 3D assez spécial. En somme, l'univers est modélisé en 3D, tandis que votre avatar est un ensemble de plaques texturés 2D. Le résultat n'est pas franchement horrible, et se penche davantage dans la catégorie « mignon », à l'instar de l'ensemble du titre qui semble avoir été tourné vers une tranche d'âge plus jeune. Argument : votre principale mission sera de retrouver une sorte de ver de terre appelé « Petit Gougui », enlevé par une soucoupe volante.
Et le meilleur moyen pour en arriver là est d'aider son prochain ! Un nombre important de mini-quêtes vous attendent, assez diversifiés, qui vous permettront de collecter des éléments et ainsi faire évoluer votre créature. Vous en collecterez un également en vous faisant des amis parmi la faune de votre planète, en la cajolant avec votre stylet ou en réussissant un peu petit jeu de rythme assez enfantin. Bien sûr, vous pourrez également opter pour la manière forte et tout dévorer sur votre passage (si, bien sûr, vous avez prévu le coup et opté pour une mâchoire carnivore ou omnivore).


Cause du passage 2D de la créature, probablement, Spore Creatures conserve l'un des deux points fort de sa licence : son éditeur de créatures, à ceci près que celui-ci se montre un brin light par rapport à son aîné. A vous de choisir les éléments qui vous plaisent le plus (généralement les plus efficaces), dans la limite de la jauge de complexité (évoluant selon votre niveau), et de modifier leur taille et leur axe. Et c'est tout. Déjà pas si mal, diront certains, mais lorsque l'on a connu la puissance de l'éditeur PC, on reste un peu sur sa faim.
Néanmoins, grâce à son système de quêtes, Spore Creatures place l'éditeur en élément indispensable à votre réussite, vous obligeant son cesse à faire évoluer votre bêbête pour affronter les embûches et les menaces qui se dresseront sur votre chemin. Certains de vos membres pourront peut-être utiliser des bio-pouvoirs, comme soigner vos blessures ou cracher des flammes, très utiles en combat. Bien sûr, votre activité principale pendant un duel sera de tirer des traits sur la créature à occire, mais l'aptitude donne quelques petits soubresauts d'intérêts, surtout quand l'adversaire en dispose.

Le jeu propose trois profils, et donc trois parties distinctes. Le côté communautaire est évidement bien moins développé en raison du support, mais pas absent : connectez vous au WiFi Nintendo pour partager et récupérer de nouvelles créatures !

Un résultat un peu faible a priori destiné à un public jeune. Spore Creatures étoffe la phase Creatures mais perd du coup le principal intérêt du jeu PC, à savoir suivre une créature sur toute sa phase d'évolution.

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques