9/10

SSX

Les vacances d'hiver se terminent mais vous voulez que la saison de ski perdure. Vous êtes aussi en manque de sensations fortes et l'adrénaline est votre drogue. Rassurez-vous mes amis, SSX est là pour vous. Les plus aguerris connaissent déjà la franchise et j'avoue avoir un passif très fort avec ces jeux. Je me rappelle que la démo du 1er m'avait déjà traumatisé au point d'y jouer en boucle jusqu'à l'arrivée du jeu définitif sur ma console. Naturellement, avec un tel amour, je suis curieux mais aussi méfiant quant à l'arrivée d'un nouveau jeu. Mes sensations vont-elles revenir ? Le jeu jette-t-il de la poudreuse aux yeux des snowboarders en herbe ? Après de supers events et une démo qui vous laisse dans la position d'un junkie en manque, comment allons nous accueillir ce nouvel opus ?


J'y vais mais j'ai peur !
La série se veut plus mâture, plus extrême, loin des flashs et des paillettes des contests, des shows et des sponsors. Le mode World Tour est là pour nous le dire à travers son mode histoire. Oui, vous avez bien lu, il y a un mode histoire. Je vous rassure, il est léger et c'est surtout l'occasion de découvrir les différents tracés et les riders de cet épisode. Mac, Kaori ou Moby sont de retours et à leurs côtés, des gars comme Tane ou encore la belle frenchy Alex débarquent sur les pistes. Pour faire simple, Mac, Zoé et Tane voulaient repousser les limites et descendre les neuf lieux les plus dangereux de la planète. Ils ont donc convaincu des mécènes de créer la Team SSX. Malheureusement, l'un des membres de la Team, Gryff, a quitté le groupe avec une partie des sponsors afin d'être le premier à réaliser cet exploit. A vous d'aider SSX à battre Gryff en parcourant le monde et ses montagnes. Les neuf lieux cachent en fait plus de 150 circuits dont les fameuses descentes de la mort où votre rider devra survivre à la montagne. Froid mordant, chute de pierres, roches abruptes ou encore précipices, rien ne vous sera épargné. Ce mode est aussi simple que prenant tant les défis sont nombreux.


Sans les maiiiins ! Sans les piiiieds ! Sans les ...
Le physique du jeu suit bien le move. Moins cartoon que les dernières éditions du jeu, les personnages sont aussi cool qu'efficace. Il y a en a pour tous les goûts, du barbu psychopathe au top modèle, on ne regrettera que l'absence d'un mode création ou plus de customisation des personnages. Cependant, avec tous les éléments à débloquer, il y a de quoi faire. La montagne, l'autre acteur du jeu, est superbe. Plus réaliste mais tout de même fun, elle offre (notamment grâce aux clichés de la NASA) des pistes vraiment excitantes. La France est représentée puisque les Alpes et le Mont Blanc sont à l'honneur. Alors, certains vont râler que certaines pistes ne sont que le prolongement d'autres mais dans l'ensemble, on en a pour son argent. Des Rocheuses à la Patagonie sans oublier l'Antarctique ou l'Himalaya, les décors se suivent et ne se ressemblent pas. Les pistes verglacées ou les précipices s'abyssaux auront de quoi satisfaire l'amateur de sensations fortes. Si je devais me plaindre, je râlerai sur l'Afrique du Sud qui propose beaucoup trop de pistes en cavernes ou encore sur la caméra trop lointaine du mode avalanche.


ça va être tout noir !!!!
Côté adrénaline, vous allez être servi grâce à la maniabilité du titre. Simple et efficace, elle propose deux modes de jeu : au stick ou aux boutons. Naturellement, les deux sont dispo et ne gâchent rien au plaisir de jeu. On envoie du gros ! Du très gros pâté ! Le commentateur pourrait dire que l'on envoie du steak ou du bois mais l'idée est la même. En effet, tout est dans la démesure. Ici, point de réalisme, c'est du 100% arcade ! Certes, il faut avoir un minimum le sens de la trajectoire mais l'idée est de défier la gravité en permanence. Malgré cela, il ne sera pas forcément facile de toucher les étoiles des meilleurs scores et un apprentissage sera nécessaire pour atteindre l'élite. Côté fun, certains éléments ont été ajoutés pour varier les plaisirs. Ainsi, vous avez les fameuses ailes qui sortent de votre combinaison ou encore les piolets et la lampe frontale pour ne citer que ceux là. L'élément vraiment déterminant à mon sens est le costume qui vous donne la possibilité de voler tel un polatouche. A ce sujet, éviter de trop tourner ou de faire de flips avant d'ouvrir vos ailes sinon vous risquez de vous manger un sapin ou un rocher. Naturellement, la fonction rewind viendra vous sauver la mise mais elle vous fera perdre de précieuses secondes surtout si vous êtes en pleine rivalité avec un ami.


Comme le père Noël !
En effet, si les fières montagnes sont votre défi, votre quête ultime aux tricks les plus fous, vous n'avez pas oublié vos amis. Le mode multi-joueurs en ligne rappelle d'ailleurs Autolog de chez Need for Speed et nous n'allons pas nous en plaindre vu que le système est du genre efficace quand il s'agit de retrouver ses amis ou la trace qu'ils ont laissé dans la neige.

SSX fait donc un parcours presque sans faute. Il y a toujours des petits trucs où l'on pourrait râler mais le plaisir de jeu est tellement grand. C'est bien simple, on ne voit pas les heures passer et lorsque l'on arrête, on est encore sous le choc de l'adrénaline. Il est presque nécessaire d'aller sprinter autour de sa maison ou de faire une série de cents pompes pour que notre organisme se calme. Bref, vous l'aurez compris, ça envoie du steak !


Elise est toujours aussi séduisante !

A propos de l'auteur

11 commentaires

  • cubik

    17/01/2012 à 15h45

    Répondre

    celui là, il est déjà sur ma liste de futurs achatshttp://jeux-video.krinein.com/ca-glisse ... 18014.html

  • pastis-mirabelle

    17/01/2012 à 16h17

    Répondre

    Ours, concernant la légende de la dernière photo : ta g***** !

  • cubik

    06/03/2012 à 09h19

    Répondre

    il est en voyage, bientôt chez moi
    mais j'ai lu ici ou là qu'il était un peu trop exagéré, genre les collisions un peu laches et des réceptions trop faciles?http://jeux-video.krinein.com/-23011/ssx-18341.html

  • Maverick

    06/03/2012 à 09h58

    Répondre

    oui c'est le cas, mais heureusement d'un côté, sinon on boufferait la poudreuse à chaque trick. Ca reste de l'arcade hein

  • cubik

    06/03/2012 à 11h39

    Répondre

    Ouais enfin les premiers aussi étaient de l'arcade et n'étaient pas ultra permissif pour autant
    enfin bon, j'attendrai de tester

  • OuRs256

    06/03/2012 à 11h41

    Répondre

    Pour avoir eu la chance de l'essayer en preview, j'avais été complètement conquis, il atterrira chez moi sans aucun doutes

  • Canette Ultra

    06/03/2012 à 13h42

    Répondre

    test la démo si tu as un doute
    En tout cas, malgré sa permissivité, il est tellement démesuré que tu peux facilement te laisser séduire. ça enchaîne dans tous les sens

  • cubik

    06/03/2012 à 13h43

    Répondre

    ah ben j'ai fait la démo et il est déjà en route pour chez moi
    mais c'est vrai que j'ai remarqué qu'il était pas méchant sur les rencontres avec des arbres où les atterrissages
    ce qui ne veut pas dire qu'il est facile, vu que j'ai toujours pas réussi à choper la médaille or dans la démo

  • Canette Ultra

    06/03/2012 à 14h03

    Répondre

    c'est la magie du jeu
    facile mais ... pas facile

    mais ... jouissif !

  • cubik

    06/03/2012 à 14h11

    Répondre

    comme nba jam >

  • Canette Ultra

    06/03/2012 à 14h50

    Répondre

    Boomshakalaka !

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques