7/10

Subnautica - Critique PS4

Presqu'un an après sa sortie sur PC, Subnautica vient atterrir sur nos consoles de salon pour nous faire découvrir un monde sous-marin qui se veut riche et immersif avec un aspect survie/craft très marqué.

Si vous pensiez que les jeux de survie se résument à des univers post-apocalyptiques ou à une invasion de zombies, détrompez-vous chers lecteurs : Subnautica est là pour vous montrer qu'on peut faire un bon jeu de survie/craft sans avoir à casser du mort-vivant ou tirer sur tout ce qui bouge.


DR.

Votre périple commence à bord de l'Aurora, fier vaisseau spatial à bord duquel vous vous trouviez lorsqu'il s'est crashé sur une planète inconnue, vous laissant à peine assez de temps pour sauter dans une capsule de secours. Vous vous réveillez quelques heures après dans cette même capsule paumée en plein milieu d'un océan qui s'étend à perte de vue ... Heureusement, les humains du turfu ne sont pas bêtes et la capsule est équipée avec tout ce qu'il faut pour vous permettre de survivre : un générateur de trousses de secours, une radio (cassée au début mais vite réparée), un coffre pour stocker vos affaires, et surtout le fabricateur. Le fabricateur vous permettra de créer tout ce dont vous pourrez avoir besoin pour survivre à condition d'avoir les plans et les matériaux requis dans votre inventaire. Vous aurez donc vite fait de l'utiliser pour réparer la radio, qui vous permettra d'entendre les messages de détresse d'autres survivants tels que vous, qui vous donneront envie d'aller voir là où ils se sont échoués mais pour cela il vous faudra une plus grosse bouteille d'oxygène, etc. Eh oui, vous vous en serez probablement doutés, votre capacité à rester sous l'eau, et donc à explorer, est limitée par l'oxygène contenu dans votre bouteille qui s'avérera vite bien légère lorsqu'il s'agira de plonger à plusieurs dizaines de mètres sous la surface. Une gestion des ressources vitales telles que l'eau et la nourriture est aussi au menu mais peuvent en être exclus si vous souhaitez profiter du jeu sans devoir vous arrêter tous les quarts d'heures pour manger un poisson et boire une bouteille d'eau.


DR.

Alors qu'on pourrait penser qu'il s'agit d'un jeu bac à sable dans lequel la seule motivation serait de découvrir de nouvelles espèces ou de crafter de nouveaux objets, une trame scénaristique s'inscrit en filigrane tout au long du jeu grâce à la radio jusqu'à une conclusion qui en vaut réellement la peine. En cela, Subnautica prend le contrepied des productions actuelles en laissant une grande liberté au joueur sans le prendre par la main et c'est suffisamment rare pour être salué. Mais cela implique aussi que l'on peut faire des ronds dans l'eau pendant des heures sans trouver l'élément déclencheur du prochain objectif prévu au scénario et cela peut vite agacer, n'hésitez alors pas à aller chercher de l'aide sur internet pour éviter de balancer votre manette dans la télé ou pire, de ne plus revenir sur le jeu. Ce serait bien dommage car nous avons donc là un bon concept, bien exploité et très bien incarné avec un monde sous-marin très riche, allant des petits poissons que vous pourrez attraper au passage, aux créatures gigantesques qui ne manqueront pas de vous estomaquer lorsque vous les verrez pour la première fois. Chaque créature que vous croiserez a sa spécificité et pourra être soit mangée, transformée en eau potable, ou même scannée pour mieux comprendre son fonctionnement, ses forces et ses faiblesses. Le scanner est d'ailleurs l'un de vos alliés les plus importants dans le jeu : une fois construit, il vous permettra de débloquer de nouveaux plans de montage pour construire des petits navires ou d'autres objets indispensables pour votre progression. D'autre part, bien que le jeu se déroule majoritairement sous l'eau, vous aurez quand même quelques occasions de fouler la terre ferme mais nous n'en dirons pas plus pour préserver le suspense.


DR.

Subnautica est donc un jeu bien conçu mais tout n'y est pas rose non plus. Comme nous le disions auparavant, il peut vite s'avérer déroutant et il faudra alors rester motivé pour s'accrocher ce qui n'est pas gagné quand les objectifs sont incertains et qu'aucune carte ne vous permet de vous repérer. On aurait bien aimé en trouver une ou avoir, à défaut, le choix de l'activer ou pas, comme on peut désactiver la gestion de la faim et de la soif. Motivation et patience devront être deux qualités de quiconque souhaite s'attaquer à Subnautica car son rythme lent et son besoin constant d'exploration pourront rapidement décourager les joueurs habitués à un rythme plus nerveux et à moins de liberté de mouvement. Ensuite, l'univers est très riche et varié mais les graphismes, du moins sur PS4 "classique", ne sont pas vraiment au rendez-vous avec des textures un peu grossières et un bug quasi-systématique quand on passe la tête hors de l'eau pour respirer un coup. Sachant qu'on refait surface souvent dans ce jeu, ça énerve assez vite...


DR.

Hormis quelques ombres au tableau, loins d'être rédhibitoires, Subnautica est un jeu de survie très complet et bien conçu qui saura vous accrocher et vous donner envie d'avancer si vous n'êtes pas refroidis par son rythme très contemplatif. On attend la suite de pied ferme !

NB : je vous invite à aller lire la critique de ma camarade Islara sur la version PC du jeu pour y découvrir quelques précieux conseils sur la meilleure façon de démarrer votre partie ;-)

A propos de l'auteur

Métalleux confirmé // PlayStation lover // Bouffeur de manga // Cinéphile mais pas zoophile // Codeur professionnel // Lecteur électronique et câlineur de chatons since 1987.

    0 commentaires

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

    Rubriques