9/10

Super Street Fighter IV - Test

Ce "Super" Street Fighter 4 pourrait être une suite sans grande saveur mais il n'en est rien. Des combattants à la pelle, des attaques superbes au milieu de graphismes et de sons magnifiques. Les superlatifs ne manquent pas lorsqu'il s'agit de ce jeu. Cerise sur le gâteau, le prix aussi est réduit.

Un peu plus d'un an après sa dernière sortie, la saga Street Fighter refait parler d'elle. En effet, Super Street Fighter 4 est arrivé dans nos contrées. Street Fighter 4 avait séduit les joueurs du monde entier avec ses graphismes accrocheurs, son gameplay au diapason et ses personnages charismatiques. Lorsque Capcom a annoncé l'arrivée d'un nouveau jeu, les joueurs méfiants ont demandé si une simple mise à jour suffirait à contenir les nouveautés de ce « Super » Street Fighter 4. Au vu des ajouts effectués et du travail de correction de Capcom, nous pouvons déjà dire que leur choix a été le plus judicieux : une mise à jour n'aurait pas suffit.

Last night the Dee Jay save my life ...
Last night the Dee Jay save my life ...
Après une vidéo de présentation magnifique, nous entrons dans le vif du sujet. Le jeu est magnifique, les combats s'enchaînent et ne se ressemblent pas. La prise en main est immédiate et nous ne boudons pas notre plaisir. Les musiques ont même été remixées pour certaines et nous entrons ainsi dans une dimension où tous les sens semblent être satisfaits. Les mélodies des ruelles chinoises succèdent aux sons lourds du drive-in dans une harmonie rare. Les bruitages de la saga sont toujours aussi prenants : les combattants hurlent, pleurent, parlent de façon exagérée mais motivante. Le fait qu'ils annoncent leurs prises en criant, est toujours un succès. Le « hadoken » de Ryu ou le « quesadillas » d'El Fuerte sont des petits moments de joie pour les amoureux des jeux de combats et de Street Fighter. A ce sujet, nous pouvons retrouver ces amoureux sur le « live ». Les combats en ligne peuvent s'enchaîner jusqu'au bout de la nuit dans une fluidité et une intensité rare. Le mode combat par équipe ou encore combat infini sont des nouveautés appréciables qui seront un choix supplémentaire pour passer des heures et des heures sur le jeu.

Capcom avait principalement deux chantiers sur ce jeu :

Adon et Sagat
Adon et Sagat "discutent" du bon vieux temps.
Tout d'abord, il fallait rééquilibrer les personnages. En effet, certains étaient juste trop puissants ! Sagat, le géant borgne, pouvait encaisser et frapper comme personne. Ses attaques vidaient une jauge d'énergie à vitesse grand V. La belle Cammy quant à elle, était si rapide que seul Fei Long l'égalait lorsqu'il s'agissait de vos mettre une rouste en vous collant dans un coin de l'écran. Dans ce nouveau jeu, ces soucis ont été corrigés. Les personnages gardent leurs spécificités comme la force ou la vitesse mais l'exagération est moins de mise. Ensuite, Capcom devait présenter assez de nouveautés pour justifier un nouvel opus. Là encore, le défi a été relevé haut la main. Outre les nouveaux challenges pour chaque personnage, ce sont de nouvelles attaques « ultra » qui font leur apparition. Ainsi, à l'instar d'un Street Fighter 3 (entre autre), votre « world warrior » choisira, lors de sa sélection, quelle attaque ultime il désire. Ses nouvelles attaques sont toujours aussi classes et impressionnantes que les premières et elles offrent une possibilité tactique supplémentaire.

Qui a dit que les femmes ne savaient pas réparer une voiture ?
Qui a dit que les femmes ne savaient pas réparer une voiture ?
Ainsi, Chun Li peut effectuer un enchaînement de coups de pied ou une boule de feu géante. Au rayon des ajouts, les « bonus stages » sont de retour. Les plus nostalgiques de la série se souviennent de la destruction de la voiture ou les barils qui tombent inlassablement. Ces derniers sont dorénavant présents et ils sont le petit clin d'œil de Capcom aux fans de la saga. Néanmoins, la grande nouveauté que tout le monde attend lorsqu'un nouveau jeu de combat sort, ce sont les nouveaux personnages. Ici, dix combattants rejoignent les arènes (elles aussi plus nombreuses). Nous retrouvons, avec émoi, huit combattants issus de Street Fighter Alpha, Street Fighter 2 ou Street Fighter 3. Ainsi, Adon fait un retour triomphant avec ses attaques furieuses, Cody et Guy viennent traîner leurs baskets également (d'ailleurs, ils sont les héros de Final Fight avant Street Fighter). Nous retrouvons également Dee Jay le sautillant en compagnie de l'indien volant T.Hawk. Ces derniers sont également accompagnés de Makoto la karateka, d'Ibuki la ninja et de Dudley le boxeur britannique. Leur arrivée comble de joie les fans et leurs coups n'ont rien à envier à ceux de leurs adversaires du précédent opus.

Le Juri se lève pour Juri
Le Juri se lève pour Juri
Au milieu de cette foire de combattants, deux nouveaux font leurs premiers pas : Juri et Hakan. Ils entendent bien se faire remarquer et le résultat est probant. Juri est une Coréenne pratiquante de taekwondo qui misera sur la vitesse et les combinaisons de coups tandis que le Turc Hakan, misera sur la lutte de son pays (Yagli Gures) pour faire des ravages. Il est donc à l'instar de Zangief, un adepte des prises et du corps à corps. Néanmoins, il se distingue du Russe de part son style. En effet, dans ce style méconnu, les combattants s'enduisent d'huile. Le résultat donne donc un personnage qui s'enduit tout au long du combat et qui vous fera glisser entre ses bras pour mieux vous écraser. Il constitue l'une des personnalités les plus originales de la série.

Super Street Fighter 4 est donc une réussite sur toute la ligne. Les nouveautés sont nombreuses et les nouveaux venus superbes. Ils sont tous présents dès le début de l'aventure (soit 35 combattants) et c'est un excellent moyen d'entrer dans le vif du sujet : les combats. Un nouvel opus, à petit prix par ailleurs, puisqu'il est vendu entre 30 et 40 euros neuf. Encore un argument pour faire de ce jeu un cador dans le milieu des jeux.

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques