Survival Kids - Lost in Blue 2

Une excellente idée que voilà, Konami a décidé de nous offrir la suite des aventures de nos deux jeunes amis Keith et Skye avec Lost in Blue 2 (1er volet sorti le 10 novembre 2005).

C'est une bonne idée à plus d'un titre. D'une part, tout joueur qui avait été attiré par ce jeu plus qu'original, appartenant à cette catégorie de jeux Touch Generation que seule la DS a pu faire naître, avait nécessairement été plus ou moins déçu par sa réalisation. Trop difficile dans la gestion de la vitalité, laquelle baissait à un rythme effréné, et laissant trop peu de place à l'exploration, il avait découragé plus d'un Robinson Crusoë en herbe, malgré sa longue durée de vie.

De ce fait, après cette réussite mitigée d'une idée pourtant brillante, on se réjouit de l'édition d'un 2ème volet en espérant bien-sûr qu'il sera plus accessible, plus passionnant et qu'il aura les atouts de son aîné sans ses inconvénients.


D'autre part, le principe de Lost in Blue, jouer un puis 2 personnages perdus sur une île déserte, allumer un feu, tirer à l'arc, chercher des crustacés dans le sable, des champignons dans la forêt et essayer tout simplement de survivre, avec une jouabilité et des commandes plus qu'inventives et réalistes (souffler dans le micro pour attiser le feu, gratter avec le stylet dans le sable, ramasser, secouer un arbre...), est une innovation suffisamment exceptionnelle dans le monde du jeu vidéo pour que l'on se réjouisse également que l'idée continue à se perpétuer et ne tombe pas aux oubliettes.

Le pari sera-t-il réussi ? Très difficile à dire pour le moment. Il ne semble pas y avoir beaucoup de nouveautés : mises à part la gestion inédite de tornades et de tremblements de terre dans l'environnement, et quelques nouvelles capacités comme la plongée ou l'escalade, tout le reste paraît identique : mêmes menus, mêmes affichages (sur l'écran tactile : la zone de jeu ; sur lécran du haut : cartes ou état de santé), mêmes commandes... Cela n'est pas en soi un défaut vu que bien des suites n'ajoutent pas grand chose à leur prédécesseur sans que cela ne gêne, (ex.: Phoenix Wright), mais encore faudra-t-il que la difficulté soit mieux dosée et que l'on ne perde pas en 5 minutes de jeu toute l'énergie et la vitalité si durement acquise. Quoi qu'il en sera, notons d'ores et déjà au passage que les graphismes paraissent mieux travaillés et qu'une petite séquence animée plus développée présentera l'histoire, ce qui est déjà un bon point.

Pour le moment, nul ne sait si le talon d'Achille de Lost in Blue 1 a été corrigé et seul un test complet pourra permettre de le savoir. Joueurs deçus du 1er volet, croisons les doigts pour cette suite !

Partager cet article

A propos de l'auteur

6 commentaires

  • Anonyme

    13/07/2007 à 15h13

    Répondre

    une petite réaction sur le vifs de mes premiers jours de jeu.


    Quelques défauts ont été gommés par rapport au premier volet. Malgré tout, le personnage perd toujours sa vie à une allure terrible. Une piqûre d'araignée peut vous laisser sur le carreau en moins d'une minute.La minute la plus longue jamais vue. S'éloigner de la grotte relève du challenge et laisser son coéquipier, revient à le laisser mourrir.On ne peut même pas lui demander de se nourrir tout seul (à minima) pour quelques heures. Pour entreposer le matériel, il n'existe qu'une solution: contruire un autre matériel pour le contenir. Comme si on ne pouvait pas entreposer certaines choses non périssable dans une partie de la caverne (comme le bois par exemple)? Même les endroits reservés pour entreposer sont très limités. Pourquoi ne pas avoir créer quelques grottes de transition? 


    Au final on ne sait que faire. Choisir entre découvrir l'île et avoir un peu d'action ou mourrir. Un dernier choix se pose à nous: faire de la pêche jusqu'à leurs 90 ans.


    Voilà pour l'instant c'est totu ce que j'ai pu voir de ce jeu.


    reste qu'il est assez accrocheur pour que l'on ai pas envie de laisser tomber! j'y arriverai, je retourne à mes palourdes mystérieuses et à mes noix de coco! 

  • Islara

    16/07/2007 à 14h49

    Répondre

    Merci Vanis pour ces 1ères impressions. En y repensant, je me dis qu'après tout, il faut bien un minimum de difficulté dans ce jeu. Et si tu trouves, malgré les obstacles, que le jeu reste accrocheur, c'est que le pari de Konami est en partie réussi.

    Après,il faut juste aimer le style du jeu.

    Bonnes palourdes.

  • Anonyme

    17/07/2007 à 10h44

    Répondre

    Un jeu très prenant...


    De nombreux progrés ont été apportés par rapport au premier opus : on ne meurt plus 25 fois avant le générique, ce qui était un peu pénible, et le mode "coopération" (qui correspond à l'ancien mode histoire) rend les choses un peu plus aisées et un peu plus réalistes.


    Je ne sais pas en quel mode a joué Vanis, mais pour ma part, je n'ai aucun problème pour stoker ma nourriture et mon bois dans la caverne, De même, le partenaire se nourrit seul si on lui laisse la nourriture sur l'étagère, comme dans le premier opus.


    Un grande nouveauté est que l'on peut demander à son partenaire d'aller chercher de l'eau, du bois ou de la nourriture, ce qui est une aide non négligeable.


    L'île est bien plus grande, les possibilités sont plus nombreuses, ce qui rend l'histoire plus passionnante.


    Côté négatif, la pêche est devenue d'une lenteur insoutenable et la traduction française est exaspérante. Il semblerait qu'un génie du marketing ait pensé qu'il fallait parler 'djeunes', comme s'il était devenu impossible aux jeunes qui disent "je kiffe grave' de comprendre une phrase du genre "j'aime beaucoup". Aussi énervant qu'un message écrit en SMS, mais bon, on s'y fait à la longue, on ne lit plus vraiment les messages.


    J'aime bien le côté "faire la cuisine"' qui n'était accessible qu'une fois qu'on avait terminé l'histoire avec le garçon dans le premier opus. Ici, on choisit d'entrée ce qu'on souhaite incarner, et quand on fait soi-même la cuisine, on peut préparer des paniers repas, qui permettent d'avoir un bon stock de nourriture avec peu de place.


    Bref, je n'ai pas encore terminé le jeu, j'èspère là aussi une amélioration. Là encore, dans le premier, on mourrait tellement souvent que j'ai fini par laisser tomber et j'ai pris la soluce sur Internet.


    Enfin, un grand bravo à Konami car j'avais arrêté de jouer il y a plus de dix ans, et lost in blue m'a remis dans le circuit... quoique je ne sais pas si c'est vraiment une bonne chose...


     


     

  • Islara

    17/07/2007 à 14h23

    Répondre

    Merci faelie ! C'est que je finirai presque par m'y remettre...

  • Anonyme

    17/07/2007 à 15h46

    Répondre

    Effectivement j'ai cherché à ce que mon coéquipier se nourrisse seul, mais impossible de lu ifaire construire quoi que soit afin d'entreposer. Je suis peut être victime d'un bug. Il ne veut même pas me faire des cordes!! oh malheureusement necessaires! pourtant j'ai un nombre de matériau assez conséquent, qu'au final je n'arrive plus à entreposer. Je n'ai pas reussi à faire des paniers repas... C'est le compagnon qui cuisine... pas de possibilité de le faire moi même. Il me semble bien être en mode coopération...Bref si quelqu'un peut m'aider...peut être que quelque chose ne me permet pas de jouir des possibilités du jeu...ou alros chui pas douée

  • Anonyme

    31/05/2008 à 11h44

    Répondre

    Je trouve ce jeu très bien,certes un peu difficile,mais a partir du 7ème jour,cela devient intéressant(Lost in blue 2).Car,tu rencontres des animaux,tu vas dans la jungle avec un tas de fruit.Par contre,contrairement a certains avis,votre colocataire peut faire beaucoup de chose:


    -Il peut rapporter du bois et a manger(et plein en +).


    -Il peut fabriquer un tas d'objets.


    -Il peut préparer a manger.


    Tous ce que je viens de citer,votre personnage peut aussi peut le faire.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques