5/10

Sword of the Berserk - Test

Guts et Casca sont les seuls survivants d'une bande de mercenaires (les Faucons). Ces derniers ont été anéantis par le clan des guerriers de l'ombre. Pendant la bataille, la santé mentale de Casca a été marquée de façon dramatique par le carnage dont elle a été le témoin. Maintenant Guts erre à la recherche de son destin, un traitement pour sa Casca adorée, et dans l'espoir d'obtenir VENGEANCE envers les minions de la « Main de Dieu ».

Guts et Casca entrent dans une région ravagée par des années de guerres et de famine, une sorte de peste a balayée la terre. Elle a frappé de crainte les paysans, les citadins et les nobles. Même les armées redoutent l'approche de cette peste.

La menace provient d'une horde de plantes parasites. Nommées Mandragora, ces plantes s'introduisent dans les humains et les transforment en d'horribles créatures. Une fois implantées, les plantes se servent des humains comme hôte et les contrôlent comme bon leur semblent. Peu de choses sont connues au sujet des Mandragoras et de leurs subordonnés. La majeure partie de la terre est maintenant souillée par ces créatures. La rumeur dit qu'ils se rassemblent dans un village près du château protégé par une nonne.

Le baron de ce royaume, Balzac, est craint pour ses compétences en bataille. Mais il semble plutôt occupé par ses recherches pour trouver un antidote contre la peste de Mandragora. Peut être peut-il redonner de l'espoir...

Vous voici dans la peau de Guts, héros tout ce qu'il y a de plus charismatique. Armé jusqu'aux dents, vous partez tuer du démon et croyez-moi, vous allez en avoir. Lorsque je lance le jeu sur ma Dreamcast, je m'attends à voir un jeu techniquement abouti, proche du manga mais malheureusement, il en est tout autre.

Des monstres qui se ressemblent et dénués d'intelligence artificielle, on se croirait tout droit reparti 15 ans en arrière avec les premiers Double Dragon. Les ennemies avancent par (énormes) paquets et vous foncent dessus sans jamais essayer de faire quoi que ce soit d'intéressant. Jamais vous n'aurez envie de changer de tactique, si de surcroît le jeu nous en avait proposées plusieurs. La plupart du temps vous combattrez avec votre épée (gigantesque et malgré cela très maniable). Ici, le moteur physique de l'épée n'a aucun sens, vous avez l'impression que l'épée de Guts pèse 1 ou 2 kilos, alors que vu la taille et l'épaisseur, elle doit bien en peser 100 fois plus.

Côté gameplay, c'est un beat them all tout ce qu'il y a de plus banal, et vous devrez comme à l'accoutumé vous défaire de tous les ennemies du stage pour parvenir au Boss et ainsi de suite. Les musiques sont très répétitives et ne vous laisseront pas un souvenir impérissable. Les sons quant à eux sont d'assez bonne facture, à défaut d'être variés.

Les graphismes ne font pas du tout honneur à notre cher DC. On a connu mieux, vraiment mieux. Seul Guts est reconnaissable et même là ce n'est pas folichon. Dans tous les cas, les fans ne le seront pas assez pour finir le jeu et encore moins pour le refaire tellement on s'ennuie devant. La version PS2 est quant à elle en préparation et nous avons pu la tester pour vous. Voici ce que pourra rattraper le ratage de la version DC.

Ici les héros sont bien mieux modélisés et tous les défauts énumérés plus haut sont corrigés. Malgré des graphismes encore un peu en deçà des productions PS2 actuelles, le jeu s'en tire bien mieux que son aîné sur DC. Vous prendrez bien plus de plaisir à terrasser les monstres et autre Boss. La physique de l'épée est excellemment retranscrite et c'est un plaisir de s'en servir.

Bref, vous l'aurez compris, la version DC ne mérite pas que l'on s'attarde sur elle. Par contre la version PS2 qui arrive mériterait bien plus d'égards. Préparez vous a vraiment rentrer dans le monde de Berserk.

Partager cet article
A voir

Ico - Test

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Anonyme

    20/08/2013 à 14h00

    Répondre

    la version dreamcast est bien meilleure ( meme si la version ps2 est excellente aussi ) que la version ps2...et les musiques sont démentielles . le seul point ou je suis peut etre daccord avec toi , c'est au sujet de l'itelligence artificielle .

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques