6.5/10

Syndicate - Test PS3

Syndicate, un titre qui rappellera quelques souvenirs aux plus vieux, pardon, aux moins jeunes... Ce jeu devenu culte à sa sortie en 1993 proposait de diriger quatre agents bourrés d'implants dans un futur morose à l'atmosphère cyberpunk. Mais nous y voilà, dans le futur, et EA en a donc profité pour ressortir sa vieille licence et nous proposer un FPS gardant un lointain rapport avec le jeu de stratégie/action acclamé par la critique.


DR.

Agent syndiqué ?

Vous êtes Miles Kilo, un soldat surentraîné de Eurocorp équipé de leur tout dernier implant cérébral DART-6. Grâce à lui, vous êtes plus fort, plus résistant, plus rapide, et vous pouvez pirater à peu près tout ce qui possède une puce, soit la majorité de la population et des objets de votre quotidien. Car en 2069, cette technologie est partout, contrôlée par d'énormes entreprises insatiables de domination : Aspari, Cayman Global, et bien entendu Eurocorp dont vous êtes l'un des meilleurs agents.


DR.

L'interface DART vous donne ainsi un atout indéniable lorsque vous l'activer, accélérant vos réactions (effet de ralenti) et vous permettant de repérer vos ennemis derrière des obstacles, le tout en augmentant les dégâts que vous provoquez et diminuant ceux que vous encaissez. Et en plus, elle se recharge automatiquement, c'est pas beau ?
Cependant, cela peut être long et il est alors préférable d'optimiser ce timing en abattant un maximum d'assaillants. Car plus vous vous débarrasserez d'agents d'autres syndicats avec classe, plus vous engrangerez des points et de l'énergie à l'usage de l'interface DART mais aussi des aptitudes de piratage.

Car comme dit plus haut, vous pouvez quasiment tout contrôler, à commencer par les divers dispositifs de sécurité ou ascenseurs que vous devrez pirater pour progresser dans ce qui s'apparente parfois à un puzzle game mal fichu. L'intérêt ici est de prendre le contrôle sur vos ennemis qui ont la fâcheuse habitude de se pointer avec tous leurs cousins alors que vous êtes simplement venu avec votre puce chérie. Il est alors plus facile de retourner la situation en votre faveur car ces derniers sont plutôt coriaces, nerveux et rapides, allant au contact pour vous faire sortir de vos retranchements.


DR.

Piraaate !

Pour ce faire, vous commencerez par pirater des dispositifs électroniques sans danger avant de vous attaquer à des appareils plus offensifs comme des tourelles, des drones, et leurs blindages liquides, recouvrant aussi en plusieurs couches certains soldats de haut calibre.
Une fonctionnalité appréciable mais moins amusante que les aptitudes de piratage malheureusement réduites à trois : suicide, contre-feu, et persuasion.
La première oblige l'ennemi ciblé à se suicider à la grenade en blessant par la même occasion ses proches voisins. Le contre-feu provoque l'explosion des munitions dans l'arme de votre adversaire, assommé et vulnérable un court instant. La dernière option, la persuasion, est la plus efficace mais aussi la plus gourmande en énergie : elle lobotomise l'assaillant visé, l'oblige à attaquer ses collègues puis à se suicider s'il n'a plus de coéquipier vivant dans la zone.

.
DR.

Ces facultés ainsi que d'autres compétences peuvent évidemment être améliorées au cours de votre progression en extrayant des implants sur les cadavres chauds de vos ennemis, principalement des boss (coriaces) de fin de chapitre. Néanmoins, la personnalisation demeure rudimentaire et l'arbre de compétences au simple sobriquet d'AGENT s'apparente plus à un arbuste.

Le reste de la campagne est basique et se situe dans la moyenne des FPS. Histoire futuriste avec vieux rebondissements et scénario SF peu inspiré, réalisation correcte mais jouant trop sur les effets de lumière (ça brûle parfois la rétine), personnages sans âme et durée de vie rachitique en dessous de 10h voire moitié moins en mode normal. Du classique qui se démarque avec ses fameuses compétences pour pirater mais aussi quelques armes sympa et mouvements au corps à corps violents et efficaces comme on les aime.


DR.

Joue avec moi Coop-pain

Syndicate ne prend pas le risque de s'attaquer au multijoueur à grande échelle, et c'est certainement mieux car d'autres le font très bien. Cependant, ses développeurs proposent tout de même de prolonger l'expérience en ligne et d'affronter l'IA en coopération sur 9 cartes inspirées du solo.


DR.

Votre équipe composée de quatre joueurs (référence au jeu original) doit accomplir des missions simples - généralement des excuses pour tirer sur tout ce qui bouge - et utilise comme dans la campagne des armes mais aussi des aptitudes de piratage. Ces dernières, différentes suivant la classe choisie, permettent en plus de soigner ses amis ou de faire bouclier, et s'avèrent très utiles face aux hordes d'assaillants tout en renforçant l'esprit d'équipe.

Alors, ça te plaît ma puce ?

Syndicate n'a plus rien à voir avec le titre qui a fait sa gloire. Il ne s'agit que d'un énième jeu d'action qui a cherché à proposer quelque chose de différent pour se démarquer, à savoir ici les aptitudes au piratage. Certes, ces dernières sont distrayantes et utiles - l'IA des adversaires étant coriace - mais elles n'ont pas été assez exploitées pour réellement amener ce plus qui en fera un grand jeu. Le tout servi avec un scénario des plus classiques, sans profondeur, et une durée de vie ridicule pour un FPS sans multijoueur à grande échelle.
Cependant, le mode coopération en ligne est plutôt sympathique et rallonge de plusieurs heures l'espérance de vie, mais pas de quoi en faire un hit en puissance, loin de là.


DR.

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • gyzmo

    10/03/2012 à 19h15

    Répondre

    J'aurai pas dit mieux !

    Péchu (le son des armes est vraiment top), mais hyper conventionnel. Du couloir, du couloir, du couloir. Des vagues d'ennemis, trois énigmes pas fameuses, un pseudo bullet time, et cette horrible lumière aveuglante tout au long du jeu. Soft qui n'est même pas joli, en plus (sur PC, du moins). Dans l'ensemble, ce Syndicate fait vraiment pâle figure à côté de la concurrence (Deus Ex HR, notamment).
    http://jeux-video.krinein.com/-24765/sy ... 18365.html

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques