8/10

A Tale of Synapse - Test Switch

Tags : nintendo switch synapse tale chaos theories test

Un jeu de plateforme basé sur les maths. Si à première vue l'idée n'est pas la plus enthousiasmante du monde, c'est bien sur ça que repose A tale of synapse, un jeu français surprenant et fascinant.

Le jeu démarre sur une introduction haute en couleur où on fait la connaissance de notre héros, Néro. Passionné de lecture et de découvertes, le jeune homme est bien triste face à l'apathie générale et au manque d'ouverture d'esprit des autres habitants de ce monde étrange, les Synapsiens. Mais tout change lorsqu'en allant chercher un livre dans le sous-sol, il laisse échapper des théories scientifiques et se retrouve dans les bas-fonds sous la ville. Avec l'aide d'une méduse volante nommée Sci, Néro va devoir retrouver les théories perdues et redonner le goût de la curiosité aux Synapsiens.

Ce qui frappe au premier abord dans ce conte poétique, ce sont les graphismes. Aussi simplistes soient-ils, le contraste des couleurs à la fois sombres et vives, et les mélanges de courbes et d'angles droits dans les décors, les rendent sublimes. On a l'impression d'évoluer dans un rêve effrayant mais à la fois rassurant, une douce obscurité où les moindres détails sont à explorer.


DR.

La musique également tout en nuance, avec un soin apporté aux bruitages et aux sons émis par les différents personnages que l'on croise est particulièrement bien travaillée. Les thèmes ne sont pas mémorables, mais créent une ambiance feutrée et mystérieuse dont on ne veut pas sortir.

Mais le point fort, ce sont évidemment les énigmes. Je vous disais que le jeu était basé sur les maths et ce n'est pas une blague ! Rassurez-vous, rien d'insurmontable, mais il faudra manier les additions pour trouver la bonne combinaison à même d'ouvrir une porte. Certains mécanismes vous demanderont de déterminer le bon angle d'un triangle avant de s'en servir pour placer au bon endroit, etc. La difficulté n'est pas tant basée sur le niveau en maths, que sur la logique. Disséminé dans le décor, vous trouverez des indices qui vous guideront pour progresser. Certains sont clairement indiqués, d'autres moins, et ce sera à vous d'étudier les différents tableaux pour trouver l'inconnue qui résoudra l'équation. Vous pourrez compter sur Sci dans cette affaire, avec notamment sa capacité à révéler des messages cachés.


DR.

Tout cela serait bien plus enthousiasmant si le gameplay suivait la route. Le jeu peut se faire à deux, ce qui est assez appréciable. Mais seul, vous devrez parfois contrôler vos deux personnages en même temps, chacun avec un joystick, ce qui n'est pas très intuitif. Dommage aussi que les combats soient si basiques. D'autant plus que, au vu de la complexité des énigmes, on préfèrerait parfois s'en passer. Mais ce sont des menus défauts qui ne doivent pas empêcher de profiter d'un soft original, beau et unique en son genre.

A propos de l'auteur

Je regarde plein de films et sur mon temps libre je suis journaliste. J'ai eu peur devant Paranormal Activity et je me suis endormi devant Interstellar. Mes goûts n'engagent que moi.

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques