The Technomancer : retour sur la planète rouge

Lors de la journée presse Focus, un nouvel action RPG attendait sagement dans les cartons de Spiders. Retour dans l’univers de Mars War Logs, dans la peau, cette fois-ci, d’un Technoman : un titre garanti (espérons-le) sans les défauts de ses prédécesseurs.

Première présentation de cette journée Focus, The Technomancer, développé par Spiders, à qui on doit notamment Bound by Flame et Mars War Logs. Le nouveau titre se déroule d'ailleurs dans le même univers que ce dernier (donc sur Mars), mais avec d'autres personnages, en d'autres lieux. Dans ce RPG futuriste à la troisième personne, le joueur incarne un jeune officier d'Abondance, un Technoman. Sauf qu'il s'avère [ATTENTION SPOILER] que la technomancie est issue d'une mutation. Et, dans l'univers créé par Spiders, les mutants sont des parias, voire des esclaves. La première mission de notre héros consistera donc à préserver ce secret, tout en cherchant à en savoir plus sur cette mutation, ses origines et son lien avec les premiers colons terriens de Mars. Mais il n'est pas le seul à s'intéresser de près à la technomancie...

Spiders a su tirer les leçons des critiques des joueurs à l'encontre de ses précédents titres, nous explique Jehanne Rousseau, CEO du studio. A l'époque, il avait été reproché à Mars War Logs, le manque de personnalité de ses personnages. Désormais, les PNJ ont leur petite vie et vos cinq futurs “compagnons clés” disposent chacun d'une histoire, d'un caractère et d'une volonté propre. On attend de voir le résultat final pour se prononcer. De même, chaque lieu, chaque faction sera visuellement identifiable. Exemple : les villes abritant mutants et autres rebuts de la société auront tout du bidonville, des cités faites de bric et de broc, tandis qu'Abondance, corporation d'inspiration ô combien soviétique, sera construite dans le béton et le gigantisme.

Un univers persistant et changeant

Tant qu'on parle de reproches faits aux anciens jeux de Spiders, on peut dire adieu au dirigisme et aux couloirs, mais il n'est pas question pas d'open world pour autant, trame scénaristique oblige. Technomancer fera la part belle à l'exploration, sans laisser une liberté totale de déplacement au joueur. De nouveaux lieux se débloqueront au cours des quatre chapitres qui composeront l'aventure et il sera possible de revenir aux zones déjà visitées. Lesquelles auront évolué en fonction des actions du héros, certaines factions devenant hostiles (ou amicales) selon les quêtes accomplies (plus de 80, selon la patronne du studio).

L'écoulement du temps lui aussi un impact sur l'univers de Technomancer. Jehanne Rousseau évoque un cycle jour-nuit, lequel influera sur la population présente dans les zones explorables. On s'en doute, la faune locale change selon l'heure : au crépuscule, certains coins risquent bien de se transformer en véritables coupe-gorge ou du moins accueilleront membres de la pègre, parias et déserteurs... Pendant ce temps, les marchands et les civils, actifs de jour, auront déserté les rues. Cette notion de temporalité affecte également les missions, certaines se voyant attribuer une date de péremption. La surface de Mars ne sera visitable que de nuit, ce qui fait du temps un véritable enjeu du jeu.


Petit aperçu (moche) de l'arbre des compétences

 

The Technomancer étant encore dans une phase précoce de développement, les interfaces ne sont pas toutes implémentées. Dur alors de se faire une idée sur la qualité de l'arborescence des dialogues. Idem du côté des arbres de compétences. On sait toutefois que seront accessibles un arbre dédié aux capacités hors combat (charisme, crochetage...), un autre au combat (au choix bourrin, vicieux et mutant, si j'ai bien suivi). On retrouvera aussi les habituelles caractéristiques présentes dans tout RPG, Force, Agilité, Intelligence... Quant aux combats, rien de vraiment concret pour l'instant. On retrouvera un système équivalent à celui de Bound By Flame, avec son arsenal de coups spéciaux, compétences actives et autres « tour-par-tour qui ne dit pas son nom ».

Le brouillon est pour l'instant alléchant, mais nous réservons notre avis pour la copie finale. Sortie prévue en 2016.

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques