7.5/10

Tekken Tag Tournament 2 - Test Xbox 360

Tekken est une saga que l'on ne présente plus. Dans la catégorie jeu de combat, elle fait partie des cadors et lorsque l'on parle de jeu de baston en trois dimensions, rares sont ceux qui peuvent l'égaler. Ce mois-ci la bataille fait rage cependant car Dead or Alive 5 débarque également. Enfin un duel dans les jeux de baston, ça nous change de l'éternelle bataille entre jeux de foot.


Les combats dans la boue sont possibles aussi !
Tekken Tag Tournament
était ma motivation pour acheter la PS2 à l'époque. Plein de personnages, de techniques, et plutôt pêchu, j'ai passé d'excellents moments sur ce premier opus. Le nouvel opus propose aussi son lot de personnages (nous y reviendrons) et il compte bien secouer les pads avec ses techniques de la mort. Dans cet épisode, vous pouvez mettre de côté toute idée d'un scénario. C'est un épisode à part même si Jun/Unknown viennent faire office d'ultime combat en mode arcade. Cependant, vous aurez le droit à des cinématiques créées pour l'occasion et si quelques unes jouent la carte du sérieux, beaucoup n'hésitent pas à se moquer des personnage à l'instar de Lars qui, pour une fois, prend l'air badin.


Qui a dit que la capoeira était juste de la danse ?
Bon, l'intérêt du scénario, ce n'est pas ce que l'on recherche vraiment, on veut se battre. Sur la forme, le jeu accuse son temps puisque nous n'avons pas vraiment de changement depuis Tekken 6. J'ai même vu certains freezes sur du combat hors ligne bien que cela soit très rare. Un petit peu d'aliasing vient faire son apparition dans pas mal de cas sans toutefois nuire au plaisir de jeu néanmoins. Sur le fond, Tekken Tag Tournament 2 envoie son lot de pâté. Les styles de combat ont eu leur petit lifting et les techniciens apprécieront le paquet de nouveaux mouvements tandis que les néophytes parviendront à se faire plaisir grâce à une prise en main toujours percutante.

Jun est de retour et elle a trouvé de nouvelles amies !
Dans le même ordre d'idée, Lei possède maintenant des transitions encore plus surprenantes et Jun, en revenant dans la série malgré sa mort, a un panel de coup qui diffère de son « héritière » en terme de gameplay (à savoir : Asuka). C'est avec plaisir également que j'ai pu voir Julia adopter un style qui la différencie enfin de sa mère adoptive (Michelle). Ainsi, la protectrice de la nature intègre dorénavant des prises issues de la lucha libre. Quelle joie de se lancer dans un ciseau de tête alors que l'adversaire paraissait sûr de sa victoire ! Au niveau du principe des équipes, vous avez des prises spécifiques pêchues mais également des combinaisons à deux qui sont faciles à sortir et font très mal. Les plus courageux pourront toujours jouer seul contre deux et dans ce cas un petit bonus de vie et de dégâts vient aider le soliste. Néanmoins, certains personnages continuent de jouer les clones (à 90%) comme Panda / Kuma ou Eddie / Christie. Pour ces dernier, c'est dommage car si Tekken a réussi à nous montrer plusieurs style de karaté, il n'est pas encore parvenu à diversifier la capoeira mais bon, il faut bien râler un peu. Mais dans l'ensemble, on reconnaît les poings forts de chaque style et de chaque combattant. Les enchaînements brutaux et variées de Bryan aux techniques de catch redoutables de King, chacun trouvera un ou plusieurs personnages à maîtriser.


Règlement de compte chez les Mishima !
Pour les longues soirées, le jeu possède plusieurs mode de jeu et outre les modes survie ou équipe, on retrouve online ou offline le mode fantôme qui permet d'affronter des adversaires du monde entier ou leur fantôme afin de gagner or et costumes afin de customiser votre personnage. Le travail n'est pas ce qu'il y a de mieux mais ce mode progresse et il permet des looks divers et variés. Du gentleman au sumo avec un bol de riz sur la tête, à vous de laisser libre court à votre imagination. Carton rouge cependant pour le mode arcade dont la difficulté est semble t-il mal dosé puisqu'une fois encore, le boss final sera atrocement fort par rapport aux combats qui mènent jusqu'à lui. De même, le scénario autour de Combot permet de servir de tutorial mais il est frustrant à bien des égards.


Lee dans ses oeuvres !
Ce Tekken Tag Tournament 2, malgré l'impression de jouer à un add-on de luxe, demeure terriblement addictif grâce à son mode fantôme mais aussi grâce à son gameplay et son casting XXL. Avec plus de quarante personnages sans compter les DLC, on tient un jeu de combat solide dont le dynamisme rend les combats terriblement nerveux. Faire traverser un mur à son adversaire pour le récupérer avec un grand coup de pied de l'autre personnage, c'est aussi jouissif qu'instinctif. Le jeu, malgré quelques accrocs, est un candidat solide et Dead or Alive 5 a donc un adversaire à sa mesure.


Et une rotule ! UNE !

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques