7.5/10

Test Drive Unlimited 2 - Test

Après un démarrage chaotique, Test Drive Unlimited 2 est enfin un jeu stable, qui offre une multitude de possibilités aux joueurs qui se baladeront sur les routes d'Ibiza et Hawaï. Un titre de qualité qui malgré quelques petits défauts nous promet de ne plus décrocher de son volant. Attention : ceci est une vie virtuelle, ne pleurez pas en retournant dans votre vrai garage...

Enfin patché ! Test Drive Unlimited 2, réalisé par Eden Games, est l'exemple "parfait" du jeu sorti trop tôt, sans doute poussé par un éditeur qui ne souhaitait plus de reports. Un démarrage chaotique, pourtant accompagné de bonnes ventes, mais qui se caractérise par un nombre important de joueurs dans le pétrin pour diverses raisons : sauvegardes faussement corrompues, jeu en
Magnum est parmi nous !
ligne bridé et/ou instable et fonctionnalités retirées pour cause de failles dont les tricheurs raffolent. Bref, chez Krinein, on a décidé de ne vous fournir un test que lorsque le jeu serait enfin stable, ce qui est enfin le cas après le patch salvateur sorti cette semaine. En effet Test Drive Unlimited 2 (TDU 2 pour les intimes) est un jeu riche, un MMO Racing qui promet beaucoup pour les fans d'automobiles, et juger un jeu non fini de ce type aurait été faire un test incomplet.
Heureusement nous voilà enfin avec un titre qui ressemble à quelque chose (mais non sans quelques bugs malheureusement), et loin de la bêta qui nous a été vendue les fans de TDU 2 vont enfin pouvoir jouer et arrêter de crier sur les forums à cause des clubs en ligne fermés, ou d'une sauvegarde bloquée. J'ai personnellement perdu 25 heures de jeux à cause de ce bug ; j'ai été obligé ensuite de recommencer le jeu depuis le début en faisant des "saves" en double - une bonne idée d'ailleurs, vu que la corruption est revenu une demi-douzaine de fois...
Bref, on tire un trait sur ce premier mois raté, on pousse un petit coup de gueule afin de ne plus jamais voir ça sur un autre titre (on peut toujours rêver) et on revient à nos moutons : que vaut ce TDU 2 ?

Plus de quatre ans après le premier épisode, Test Drive Unlimited 2 était, forcément, grandement attendu du fait du côté original de la licence. En effet, plus qu'un jeu de voitures jouable sur une ville ouverte, ce titre est centré sur le multi-joueurs, avec une orientation MMO (Massively Multiplayer Online) où les Audis et les Ferraris remplacent les trolls et les sorciers. Cela a tout de suite plus de gueule! Le jeu commence sur l'île d'Ibiza où notre avatar sera recruté pour participer à la compétition du Solar Crown. Simple voiturier au début, notre personnage est forcément un challenger promis à un avenir en fin de grille, à
Faudra penser aller au lave-auto après...
supporter la poussière soulevée par ses adversaires. La route sera longue, mais mon petit doigt me dit que Ibiza, puis Hawaï seront un jour à nos pieds! Notre avatar possède un niveau, comme dans tout MMO qui se respecte, où l'XP est remplacée par des points dans différentes catégories : Compétition, Découverte, Collection et Aspect Social. Chacune de ces catégories a ses propres niveaux et objectifs, comme par exemple, posséder tant de voitures ou de maisons pour les besoins de Collection, ou découvrir tant de pourcentage de routes sur la première zone d'Ibiza. Avant d'atteindre le niveau maximum (60 sur le jeu de base, qui peut monter à 70 avec le DLC Casino, nous en reparlerons plus loin dans le test), les objectifs à accomplir seront nombreux, et les heures de jeux se compteront en centaines. La progression se fait de manière plutôt souple, sans atteindre un degré de difficulté extravagante, les courses s'enchainent, notre avatar se ballade sur les routes, refait sa tête en mode chirurgie esthétique, change sa coupe de cheveux chez le coiffeur, et va regarder de jolis caisses chez le concessionnaire le plus proche. Le temps passe, et honnêtement, on ne s'ennuie pas dans TDU 2. Un des gros points forts du titre : une durée de vie énorme couplée à un plaisir de jeu constant, pour peu que l'on accroche au genre, et que l'on accepte certains petits défauts.

Le joueur qui ne jure que par le réalisme de Forza 3 aura sans doute du mal à adhérer à Test Drive Unlimited 2. En effet, la conduite est un mix entre arcade et simulation, qui penche tout de même plus du côté d'un Need For Speed que d'un Gran Turismo. En tout cas, c'est parfaitement jouable. On sent bien les véhicules, et on ressent bien les différences entre un Q7 de classe B3 et un bolide du style Bugatti Veyron de classe A1. Les comportements sont plutôt réalistes, mais il ne faut pas chercher des dégâts autres que visuels ; se prendre
Une de mes nombreuses résidences ^^
un mur à 300 km/h se traduira par une belle figure artistique dans les airs, de jolies rayures sur notre tuture, mais après on repart comme si de rien n'était... avec quelques secondes de retard sur ses concurrents tout de même. Répartis sur 3 classes distinctes, les voitures proposées sont soit de bonnes vieilles titines du passé (Lancia Delta Integrale, Mercedes 300 SL ...), du 4x4 qui fait voler la terre dans les sentiers (Range Rover, Audi Q7...) et une pelleté de voitures contemporaines qui accrochent le bitume (Nissan GTR, Audi R8, Shelby GT...). Il y a carrément de quoi faire avec une bonne centaine de modèles, liste qui s'allongera avec le temps bien entendu (DLC quand tu nous tiens !)
Chaque catégorie de voiture se répartit ensuite en sous-niveaux, en fonction de sa puissance. Notre avatar devra participer à des compétitions avec des restrictions de véhicules basées sur ces catégories, et pour y accéder, il devra réussir le permis associé à cette même catégorie. En gros, on ne peut pas commencer le jeu et s'attaquer directement au championnat A1, le niveau ultime. De toute façon, vu le prix de ces voitures là, il va falloir en gagner des courses avant de se payer un joujou de ce type.

Techniquement parlant, Test Drive Unlimited 2 est un titre qui souffre de plusieurs soucis mais qui a, paradoxalement, une âme. Je m'explique : il est vrai que le clipping est assez violent sur certaines portions de routes. Les bugs de collision sont légion et le framerate tire souvent la langue, mais à côté de ça TDU 2 nous offre deux maps rien moins que gigantesques, qui proposent des environnements variés, que ce soit des centre-villes aux routes en angle droit,
Boostez moi ça, elle rame en montée !
des autoroutes qui semblent infinies, des chemins de terre qui feront cravacher votre Subaru dans les montagnes, et des paysages de bords de mer, avec une météo dynamique qui émerveillera le touriste qui sommeille en chacun de nous. Il n'est pas rare de se surprendre, à l'arrêt en haut d'une colline qui surplombe la carte, et de regarder autour de nous, en attendant le coucher de soleil. Bref, on s'y croirait, et c'est kiffant de se sentir à ce point libre sur ces îles. Les développeurs ont vraiment bien travaillé ce point du titre, et c'est sans doute ce qui permet à TDU 2 de retenir le joueur dans ses griffes. On peut passer des dizaines d'heures à faire des ballades, seul ou avec des amis, juste pour le plaisir, tout en essayant de découvrir des petits morceaux de route qui n'ont pas encore la trace de nos pneus. Et pourtant, en multi, il y a de quoi s'occuper, pour avoir autre chose à faire que de flâner en "ride" avec ses potes.

En effet, Test Drive Unlimited 2 propose plusieurs modes de jeux multi-joueurs. Les courses communautaires, les clubs, le co-pilotage, les défis immédiats ou encore la chasse au chauffard en tant que flic...
Les clubs, tout d'abord, permettent de faire des courses entre membres, ou tout simplement du Club VS Club. Investir du temps dans son club, c'est au final investir de l'argent, tout en gagnant des courses ou en faisant des dons avec son apport personnel. Pourquoi faire me demanderez-vous ? Eh bien par exemple pour débloquer quatre voitures
Je saute ou pas ?
exclusivement accessibles par ce biais. Ou alors pour se la raconter avec son club qui déchire tout, non ? Les courses en question peuvent être des plus classiques, genre "c'est le premier qui arrive qui gagne", ou plus originales, en roulant le plus vite possible pour récolter le plus de points, ou encore en se faisant flasher par des radars, pour avoir la meilleure vitesse moyenne au final. Mais on peut très bien aussi s'amuser en multi sans avoir de clubs, avec le même genre de courses, en partie classées, contre d'autres joueurs pour arrondir ses fins de mois.
Il y a aussi les épreuves "suivez le guide" où à chaque checkpoint, un pilote et un seul connait la route - la communication devenant alors indispensable (pour le fun, on peut même activer les clignotants) - ou encore une autre où il faut rester à distance proche et rouler à 400 km/h sur autoroute en ne s'éloignant pas de plus de 80 mètres de la voiture qui nous précède. Fort en adrénaline !
Un petit mot enfin sur la salle des courses communautaires, où chacun peut proposer son propre défi, ou au contraire essayer de gagner l'épreuve de quelqu'un d'autre, le pari en dollar étant ici le nerf de la guerre, on peut vite devenir riche si on est bon pilote, ou s'appauvrir au contraire si on fait les mauvais choix.

L'argent dans Test Drive Unlimited 2 est quelque chose de très important, et après avoir gagné toutes les compétitions ou autres missions en solo, à part faire des paris en salle communautaire il ne reste pas beaucoup de moyen de s'enrichir. C'est pour cela qu'existe le Casino Island, le DLC offert aux joueurs qui avaient précommandé TDU 2 dans certaines enseignes (et sinon disponible en téléchargement pour 800 Microsoft Points). Avec ce contenu supplémentaire, nous pouvons accéder à une petite île bonus, où un Casino
C'est ce qui s'appelle un garage de qualité.
permet à notre avatar de passer nuit et jour sur les machines à sous, la roulette ou les tournois de poker. En plus d'offrir la possibilité aux plus patients et courageux (et chanceux aussi) de gagner beaucoup d'argent, ce DLC ajoute 10 niveaux pour notre avatar, ainsi que de nouveaux vêtements et deux voitures exclusives à gagner, dont une sublime R8 Spyder, qui trône à l'entrée d'ailleurs...
Pour tenter le joueur, on ne peut pas faire beaucoup mieux. Un petit circuit
faisant le tour de l'ile est également accessible. Il est dommage que cette dernière n'ait pas été fournie directement dans la galette originale, pour son côté indispensable sur le long terme. De toute façon, il va falloir s'habituer à avoir des contenus supplémentaires sur TDU 2. Le prochain proposera deux nouvelles carcasses à découvrir (il y en a 6 dans le jeu de base, dont la Citroën 2CV, inutile donc forcément indispensable) et de nouveaux tracés. Et surtout il sera gratuit, ceci afin de se faire un peu pardonner pour les différents couacs du premier mois de vie du titre. Mais par la suite, il se murmure qu'il est prévu un DLC avec des motos, et on peut penser que Test Drive Unlimited 2 a une bonne et longue vie qui l'attend, et que investir sur ce jeu c'est s'assurer des heures et des heures de plaisir, en solo comme en multi, et rien que pour ça ce titre mérite d'avoir sa place dans votre ludothèque.
Mais, encore une fois, pitié messieurs les éditeurs/développeurs : ne sortez plus des jeux avec autant de bugs! Un acheteur n'est pas là pour finir vos phases de test...

A propos de l'auteur

Le fanboy Xbox de l'équipe

    0 commentaires

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

    Rubriques