6.5/10

The Council : Épisode 2 - Test

Deux mois ont déjà passé depuis la sortie du 1er épisode de The Council. La suite arrive enfin, dans un esprit de continuité et une ou deux surprises.

L'épisode 1 de The Council n'avait que partiellement convaincu, du fait essentiellement de quelques lacunes techniques : absence de personnalisation des contrôles, angles de caméra mal gérés, notamment dans les demi-tours, impossibilité de recommencer certains chapitres sur une autre sauvegarde, ce qui atténuait fortement la rejouabilité, laquelle avait pourtant un bon potentiel. Soyons clairs, rien n'a changé de ce point de vue et c'est bien dommage, surtout pour la rejouabilité. Il y a des alternances dans le scénario, mais finalement, on ne les joue pas parce qu'on n'a pas envie d'effacer sa première sauvegarde et que l'on préférerait garder ses différents choix.

Ne reste donc plus qu'à évaluer la suite de l'histoire et l'intensité des phases de jeu. Qu'en est-il ? Sachez d'abord que le dynamisme tant apprécié du premier épisode a fondu comme neige au soleil. Moins de dialogues actifs, moins de confrontation, une interminable première phase d'exploration des chambres, et voilà qu'on s'ennuierait presque. Heureusement, la suite gagne en variété, en action et nous offre deux belles énigmes d'un niveau largement supérieur à celle de l'épisode 1. En particulier, l'énigme de deuxième quête, qui vous obligera à gribouiller des décagones pour y voir clair, est particulièrement savoureuse... Le jeu y ajoute en prime une bonne dose de pression si on y échoue un nombre trop important de fois ; je suis d'ailleurs bien curieuse de savoir jusqu'où on est sanctionné en cas d'échec. Mais comme je le disais, la rejouabilité est bloquée alors je n'ai pas pu savoir. 


Trop de recherche au départ.

L'intrigue reste quant à elle intacte en qualité, même si les secrets de notre hôte que l'on découvre peu à peu paraissent presque trop gros. Influencer la quasi totalité des dirigeants politiques de la planète, c'est quand même un peu fort. On saluera néanmoins et à nouveau l'extrême qualité des références scientifiques, culturelles, littéraires ou historiques et notamment des heures sombres de la Révolution Française et du génocide vendéen, ou les errances de la monarchie espagnole à la fin du XVIIIème siècle. On ne se lasse pas non plus du sens du détail, dans les écrits et découvertes, dans les caractéristiques des personnages y compris du nôtre et dans les décors. Enfin, on apprécie également que l'histoire avance vite pour se conclure encore sur un bon coup de théâtre final. On pouvait craindre que la quête centrale traîne un peu en longueur : ce n'est nullement le cas et tant mieux.

Après deux épisodes, on peut donc conclure que The Council est un jeu qui peut capter les joueurs-euses par sa diversité et sa bonne dose de RPG. Doté d'une bonne intrigue et d'un bon dynamisme, même si c'est de manière inégale, il est plaisant. Mais il passe largement à côté du pari qu'il s'était lancé d'être un vrai jeu à scénarii alternatifs et il est loin d'être addictif ou passionnant comme peuvent l'être les The Walking Dead ou Zero Escape.  


Enfin quelques énigmes corsées.

A propos de l'auteur

Aventures, enquêtes, mille et une énigmes, réflexion ; jeux aux thématiques profondes, originaux, décalés, indépendants, telles sont mes passions. De temps à autres, aussi du 100 % action. Féministe avertie, assoiffée de justice, je rejette toute forme de discrimination ; donc j'écris aussi en manga, BD, cinéma, livres, séries ou jeux de société.

    0 commentaires

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

    Rubriques