7.5/10

The House of the Dead: OVERKILL Extended Cut - Test

The House of the Dead OVERKILL Extended Cut est un bon jeu pour décompresser une dizaine de minutes après une dure journée ou délirer avec un ami pendant une soirée ensanglantée. Car en termes de délire et de sang, il y a de quoi faire...

L'époque où l'on s'attardait dans les salles d'arcade après les cours est révolue, c'est bien triste, mais ça évitera à certains de se ruiner pour zigouiller du zombie. Pourquoi du zombie ? Simplement parce que la série de The House of the Dead - VIrtua Cop sauce morbide - reste l'une des plus célèbres dans le domaine. Et comme ses personnages mangeurs de cerveaux, le titre ne compte pas rester enseveli six pieds sous terre et continue sa vie dans les salons. Dernier en date: OVERKILL, un préquel en sept chapitres sorti il y a deux ans sur Wii et réadapté pour la PS3 en version Extended Cut avec deux niveaux supplémentaires.

Dur pur pulp délire !

64205.jpg
Il y a même du "Pool !" dance !
Pour rappel, le but est d'éliminer un maximum de morts-vivants (plutôt des mutants dans cet épisode) en visant l'écran avec son PS Move, les déplacements étant gérés par la console comme pour tout rail-shooter qui se respecte. La formule reste elle aussi assez classique, deux armes à changer et améliorer, diverses grenades, et pleins de bonus à récupérer en tirant dessus.
Cependant, ce qui dénote par rapport aux autres jeux est le côté complètement déjanté de cet Overkill, épisode lourdingue pour adulte en mal de violence, de sexe, et d'humour bien décalé. En effet l'ambiance complètement barrée de ce titre s'inspire du meilleur (ou pire?) des films de série B des années 70. Litres de sang qui giclent dans tous les sens, dialogues crus, humour salace, pellicule abimée, et niveaux sous forme d'épisodes avec introductions cinématographiques follement kitchs. Bref, du pur délire d'amateur de vieux films d'horreur et de culture pulp, références chères à Tarantino et à son pote Rodriguez.
La stratégie est différente pour chaque boss.
Les deux niveaux ajoutés depuis sa sortie sur Wii ont d'ailleurs pour protagonistes deux stripteaseuses aux gros seins, c'est pour dire...
Dernier clin d'oeil, les deux modes de 3D proposés, le classique stéréoscopique, mais aussi (et surtout) le relief anaglyphe. Soit la bonne vieille 3D de mémé visible à l'aide de lunettes en carton. Oui oui, celles avec deux filtres de couleur comme on pouvait trouver dans les vieux magazines de BD en relief.


Une borne d'arcade dans son salon

Tout est ainsi réuni pour s'amuser devant son écran un PS Move dans la main, élément d'ailleurs essentiel pour profiter pleinement du titre et s'éclater avec un ami. Le mode coopération permet ainsi de rallonger l'espérance de vie, courte de base mais facilement extensible car rejouable sans prise de tête. Les munitions et crédits sont d'ailleurs quasi illimités afin que le jeu reste une expérience distrayante, le niveau étant tout de même bien relevé. The House of the Dead OVERKILL Extended Cut est donc idéal pour décompresser une dizaine de minutes après une dure journée ou délirer avec un ami pendant une soirée ensanglantée.

 

Les Plus Les Moins

+ Le pulp délire

+ La jouabilité au PS Move           

+ La vulgarité ?

- La durée de vie

- Les graphismes limites pour une PS3

- La vulgarité ?

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques